ORDINAIRE
. adj. des deux genres
Qui est dans l'ordre commun, qui a coutume de se faire, qui arrive communément, dont on se sert communément. L'état ordinaire des choses. Le cours ordinaire de la nature. Le train ordinaire de la vie, des choses. L'effet ordinaire de telle cause. L'usage ordinaire. Le sort ordinaire des hommes. C'est sa conduite ordinaire, sa vie ordinaire. Ce sont ses discours ordinaires. C'est sa manière, son procédé ordinaire. Le langage ordinaire. Il est ordinaire, il est assez ordinaire de se fâcher quand on a tort. La dissimulation est ordinaire à la cour. Marcher de son pas ordinaire. La dépense ordinaire de sa maison se monte à tant. Un événement ordinaire.   Dans l'Art milit., Pas ordinaire, Le pas le plus lent de ceux qui sont réglés pour les troupes : elles doivent toujours le prendre lorsque celui qui commande n'en indique pas un autre. La longueur du pas ordinaire est de deux pieds, et sa vitesse de soixante et seize par minute. Marcher le pas ordinaire.   En Jurispr. crimin., Question ordinaire, se disait Des premiers degrés de la torture qu'on faisait subir à un accusé. Arrêt qui ordonne que préalablement l'accusé subira la question ordinaire et extraordinaire.

ORDINAIRE, se dit Des officiers de la maison du roi, qui remplissent leurs fonctions toute l'année, par opposition à ceux qui servent par quartier. Maître d'hôtel ordinaire. Médecin ordinaire.   Il se dit aussi De quelques autres officiers de la maison du roi, quoiqu'ils ne servent que par quartier. Gentilhomme ordinaire du roi. Musicien ordinaire de la musique du roi, de la chapelle du roi.   Il s'est dit également Des conseillers d'État qui siégeaient au conseil toute l'année, à la différence de ceux qui y siégeaient par semestre. Conseiller d'État ordinaire. Il y a aujourd'hui des conseillers d'État et des maîtres des requêtes en service ordinaire, et d'autres en service extraordinaire : ces derniers sont ceux auxquels le roi confie des fonctions qui les empêchent d'assister au conseil.  Il s'est dit pareillement Des juges, des cours qui servaient toute l'année, à la différence des juges et des cours qui ne servaient que par semestre. Juges ordinaires. Cours ordinaires.   Juges ordinaires, s'est dit aussi Des juges à qui appartenait naturellement la connaissance des affaires civiles ou criminelles ; à la différence des juges de privilége, et de ceux qui étaient établis par commission. Il demande son renvoi par-devant les juges ordinaires.

ORDINAIRE, se dit encore Des ambassadeurs qu'on envoie résider dans une cour, à la différence de ceux qui sont envoyés pour un objet particulier. Ambassadeur ordinaire.   Il s'est dit aussi De certains officiers de guerre. Commissaire ordinaire des guerres. Commissaire ordinaire de l'artillerie.

ORDINAIRE, employé substantivement au masculin, signifie, Ce qu'on a coutume de servir pour le repas. Il a toujours un bon ordinaire. Un petit ordinaire. Un mince ordinaire. Si vous voulez manger chez moi, vous aurez mon ordinaire. Ordinaire bourgeois. Il ne fait point d'ordinaire chez lui. L'ordinaire de cette auberge n'est pas mauvais. Il n'a que deux plats à son ordinaire. Se contenter de l'ordinaire. Renforcer l'ordinaire. Retrancher de son ordinaire. Diminuer son ordinaire. Son ordinaire est la pièce de boeuf.   Il se dit aussi de La portion d'aliments que, dans les auberges, chez les traiteurs, on donne à une personne pour un repas. Prendre un ordinaire chez le traiteur. Faire venir un ordinaire de chez le traiteur.   Il se dit également de La mesure de vin qu'on donne par chaque repas aux domestiques : Il a eu son ordinaire ; et de La mesure d'avoine qu'on donne le soir et le matin aux chevaux : Mon cheval a-t-il eu son ordinaire ?   Vin d'ordinaire, Le vin de qualité ordinaire qu'on boit dans le cours du repas chez les gens riches, à la différence des vins plus fins, qu'on boit à l'entremets et au dessert. Un bon vin d'ordinaire.

ORDINAIRE, signifie aussi, Ce qu'on a coutume de faire, ce qui a coutume d'être. Ne vous en étonnez pas, c'est son ordinaire. Il fait telle chose à son ordinaire. L'ordinaire de la multitude est de juger sur les apparences. C'est l'ordinaire des princes d'en user ainsi. C'est un homme au-dessus de l'ordinaire.   L'ordinaire des guerres, se disait autrefois d'Un certain fonds établi pour payer la maison du roi, les commissaires des guerres, et les compagnies de gendarmerie. Cela est assigné sur l'ordinaire des guerres. Trésorier, caisse de l'ordinaire.   En Jurispr., Régler, un procès, une affaire à l'ordinaire, Ordonner qu'un procès intenté au criminel ne pourra être poursuivi qu'au civil. On dit dans le même sens, Recevoir les parties à l'ordinaire.   Ordinaire de la messe, Les prières qui se disent tous les jours à la messe.

ORDINAIRE, en Matière ecclésiastique, signifie, L'évêque diocésain, ou L'autorité diocésaine, le siége épiscopal vacant. Il s'est pourvu par-devant l'ordinaire. Il a pris son visa de l'ordinaire. Il a été pourvu par l'ordinaire. Un chapitre, un monastère soumis à l'ordinaire, exempt de l'ordinaire.

ORDINAIRE, se dit en outre Du courrier de la poste, qui part et qui arrive à certains jours précis. L'ordinaire de Lyon. Je vous écrirai par le premier ordinaire. Il vieillit en ce sens ; on dit plus souvent, Je vous écrirai par le premier courrier.   Il se dit également Du jour où ce courrier part ou arrive. Je ne vous écrirai que cela aujourd'hui, le reste à l'ordinaire prochain. Il s'est passé trois ordinaires sans que j'aie eu de vos nouvelles. Je vous écrirai au premier ordinaire.

ORDINAIRES, au pluriel, se dit Des purgations menstruelles des femmes. À L'ORDINAIRE. loc. adv.Suivant la manière accoutumée. Traitez-moi à l'ordinaire. Accommodez cela à l'ordinaire. Je vous parle franchement, à mon ordinaire.  D'ORDINAIRE, POUR L'ORDINAIRE. loc. adverbiales, Le plus souvent. D'ordinaire il étudie sept heures. On se repent d'ordinaire d'avoir trop parlé. Pour l'ordinaire, les sots sont présomptueux.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ordinaire — [ ɔrdinɛr ] adj. et n. m. • 1348; « juge » 1260; lat. ordinarius I ♦ Adj. 1 ♦ Conforme à l ordre normal, habituel des choses; sans condition particulière. ⇒ 1. courant, habituel, normal, usuel. Le cours ordinaire des choses. ⇒ coutumier. Le… …   Encyclopédie Universelle

  • ordinaire — Ordinaire. adj. de tout genre. Qui a accoustumé de se faire, qui arrive souvent. C est sa conduite ordinaire, sa vie ordinaire, ses discours ordinaires, sa maniere ordinaire, son procedé ordinaire. Ordinaire, sign. aussi Commun, vulgaire. C est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ordinaire — Ordinaire, et accoustumé, Solennis, Ordinarius, Vsitatus. Avoir une chose ordinaire et accoustumée, Solenne habere. Juges ordinaires, Iudices vernaculi, seu municipes. B. Le juge ordinaire des parties, Suus partium iudex. B. La jurisdiction… …   Thresor de la langue françoyse

  • ordinaire — /örˈdi nār/ (informal) noun 1. Vin ordinaire 2. Table wine ORIGIN: Fr …   Useful english dictionary

  • ordinaire — фр. [ординэ/р] ordinär нем. [ординэ/р] обычный, простой …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • ordinaire — (or di nê r ) adj. 1°   Qui est dans l ordre commun, qui a coutume d être, de se faire, d arriver. •   Oui, madame, on a vu son bonheur ordinaire [de César]...., CORN. Pomp. V, 3. •   Il est des articles de vos lettres sur lesquels je ne réponds… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ORDINAIRE — adj. des deux genres Qui est dans l’ordre commun, habituel. Le cours ordinaire de la nature. Le train ordinaire de la vie. Il est assez ordinaire de se fâcher quand on a tort. Un événement ordinaire. Il signifie aussi Qui est habituel à quelqu’un …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Ordinaire — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Ordinaire se dit de quelque chose qui est commun, habituel. Sommaire 1 Religion 2 Militaire …   Wikipédia en Français

  • ordinaire — adj. ordinéro, a, e (Albabais.001, Annecy, Chambéry, Montagny Bozel.026, Saxel). E. : Habitude. A1) ordinaire, de tous les jours, de la semaine (par opposition au dimanches et jours de fêtes) ; de travail (ep. d habits) : de to lou zheu… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Ordinaire (EP) — Ordinaire EP by Stepdad Released April 24, 2010 September 6, 2011 (re release) …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”