OR
. s. m.
Métal d'un jaune brillant, très-ductile, très-pesant, mou, inaltérable à l'air, insoluble dans les acides, et dont on fait les monnaies de la plus haute valeur, les ouvrages de bijouterie les plus précieux. Bon or. Vrai or. Faux or. Or pur. Or fin. Or de ducat. Or affiné. Or de coupelle. Bas or. Or au titre. Or à vingt-quatre carats. Or vierge, ou Or natif. Or de rivière. Or de Hongrie. Or pâle. Paillettes d'or. Grains d'or. Sable d'or. Poudre d'or. Mine d'or. Couleur d'or. Fondre de l'or. Épurer l'or. Affineur d'or. Or en lingot. Lingot d'or. Or mis en oeuvre. Enchâsser en or. Or émaillé. Battre de l'or. Batteur d'or. Or battu. Or en feuille. Or de coquille. Or en lames. Or trait. Tireur d'or. Or filé. Or mat. Or bruni. Or moulu. Écriture en lettres d'or. Un marc d'or. Un hectogramme d'or. Cela se vend plus cher que l'or. On a pesé cela juste comme l'or. Filets d'or. Chaîne d'or. Agrafe d'or. Bouton d'or. Vaisselle d'or. Épée à garde d'or. Tout cela était d'or, de pur or. Or massif. Étui, manche de couteau, etc., garni d'or. Louis d'or de poids. Cela vaut cent louis d'or. Pièce d'or de vingt francs, de quarante francs. Monnaie d'or. Or monnayé. Médaille d'or. On a décrié l'or léger, l'or d'Allemagne.   Or de Manheim, Composition de cuivre et de zinc qui a l'apparence de l'or.  Abusivement, Or blanc, Le platine. Il vieillit.

OR, se dit quelquefois, au pluriel, pour signifier Les différentes couleurs qu'on peut donner à l'or. Une boîte de deux ors. Des ors de différentes couleurs.

OR, se dit plus particulièrement de La monnaie d'or, des espèces d'or, par opposition à Celles qui sont d'argent ou d'autre métal. Il m'a payé tout en or. Il cherche de l'or pour porter en voyage. Demander de l'or pour de l'argent blanc.

OR, se dit aussi Du fil d'argent doré dont on fait des passements, des galons, des franges, des cordons, des étoffes, des broderies, etc. Or de Paris, de Lyon. Dentelles d'or. Clinquant d'or. Frange d'or. Cordon d'or. Toile d'or. Drap d'or. Fond d'or. Ouvrage frisé d'or, broché d'or, brodé d'or. Broderie d'or. Paillettes d'or. Passement d'or et d'argent.   Défendre l'or et l'argent, Défendre de porter des étoffes, des dentelles, etc., tissues de fil d'argent doré.

OR, signifie figurément, Richesse, opulence. L'or supplée trop souvent au mérite. La soif de l'or.

Fig. et fam., Je ne ferais cela ni pour or ni pour argent, je ne ferais pas cela pour tout l'or du monde, Aucun avantage ne pourrait me déterminer à le faire.

Fig. et fam., On n'en peut avoir ni pour or ni pour argent, se dit D'une chose extrêmement rare.

Fig. et fam., Un marché d'or, une affaire d'or, Un marché très-avantageux, une affaire très-avantageuse.

Fig., Acheter, vendre quelque chose au poids de l'or, L'acheter, le vendre fort cher.

Fig., Marcher sur l'or et sur l'argent, Être dans une grande opulence. On dit dans le même sens, Avoir des monceaux d'or, être tout cousu d'or.

Fig. et fam., C'est de l'or en barre, se dit D'un effet, d'un billet, d'une marchandise dont on aura de l'argent comptant quand on voudra.

Fig. et fam., Il vaut son pesant d'or, se dit D'un homme qui réunit beaucoup de qualités sociales ; et D'un subalterne, d'un domestique laborieux, attaché à ses devoirs. On dit dans le même sens, C'est un homme d'or.

Fig. et fam., C'est un coeur d'or, C'est un excellent coeur.

Fig., C'est un livre d'or, se dit D'un livre excellent, et particulièrement D'un petit livre qui contient beaucoup d'idées justes et d'une utilité pratique. Le manuel d'Épictète est un livre d'or.

Fig. et fam., Il dit d'or, il parle d'or, Il dit ce qu'il y a de mieux à dire dans la circonstance, ou de plus satisfaisant pour celui à qui il parle.

Fig. et pop., Saint Jean bouche d'or, Homme qui dit toujours sa pensée avec franchise et sans ménagement. Je sais saint Jean bouche d'or. C'est un saint Jean bouche d'or.

Prov. et fig., Tout ce qui reluit n'est pas or, Tout ce qui a l'apparence de la richesse, du mérite, n'en a pas toujours la réalité.

Prov. et fig., Promettre des monts d'or, Faire de grandes promesses ; promettre de grands avantages, de grands biens, de grandes richesses.

Prov. et fig., Faire un pont d'or à l'ennemi, Lui faciliter la retraite, même par quelque sacrifice. Faire un pont d'or à quelqu'un, Lui faire de grands avantages pour le déterminer à se désister de quelque prétention, à quitter une place, un emploi. On lui a fait un pont d'or, on lui a donné une belle ambassade pour lui faire quitter le ministère.

Prov., fig. et pop., Adorer le veau d'or, Faire sa cour à un homme riche, pour en tirer quelque avantage.

Prov. et fig., C'est l'histoire de la dent d'or, c'est la dent d'or, se dit D'une prétendue merveille, d'un prétendu prodige, qu'il faudrait vérifier avant d'y croire, et de vouloir l'expliquer.

OR, se dit, figurément et poétiquement, de Certaines choses qui sont jaunes et brillantes. L'or de sa chevelure. L'or des moissons.   L'âge d'or, le siècle d'or, Les premiers temps du monde, où l'on suppose que les hommes vivaient dans l'innocence et le bonheur. L'âge d'or est une des fictions les plus agréables de la mythologie. Les flatteurs disaient à ce prince qu'il ramenait le siècle d'or.

Fig., C'est un homme de l'âge d'or, C'est un homme qui rappelle l'âge d'or par sa vertu, par sa probité, par l'innocence de ses moeurs. On dit dans le même sens, Il a les moeurs de l'âge d'or.   Poétiq. et fig., Des jours filés d'or et de soie, Des jours heureux.

OR, se dit aussi d'Un des métaux du blason, que dans les armoiries peintes on représente avec de l'or ou avec du jaune, et que dans les armoiries gravées on distingue par des points. Il porte d'or à la tour de gueules. Il porte un lion d'or, trois aigles d'or.   Or fulminant, Poudre jaunâtre, qui s'obtient en ajoutant de l'ammoniaque à la dissolution d'or, et qui détone par la chaleur ou par la pression Or potable, Liqueur que les anciens chimistes disaient être de l'or dissous radicalement, et qu'ils prétendaient être très-efficace pour la santé.  En Astron. et en Chronol., Nombre d'or, Le nombre dont on se sert pour marquer chaque année du cycle lunaire, qui est une révolution de dix-neuf années, au bout desquelles les nouvelles et les pleines lunes retombent à peu près au même jour et à la même heure.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Or — ([^o]r), conj. [OE. or, outher, other, auther, either, or, AS. [=a]w[eth]er, contr. from [=a]hw[ae][eth]er; [=a] aye + hw[ae][eth]er whether. See {Aye}, and {Whether}, and cf. {Either}.] A particle that marks an alternative; as, you may read or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • -or — suff. [L. or: cf. OF. or, ur, our, F. eur.] 1. A noun suffix denoting an act; a state or quality; as in error, fervor, pallor, candor, etc. [1913 Webster] 2. A noun suffix denoting an agent or doer; as in auditor, one who hears; donor, one who… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Or — Or, prep. & adv. [AS. ?r ere, before. [root]204. See {Ere}, prep. & adv.] Ere; before; sooner than. [Obs.] [1913 Webster] But natheless, while I have time and space, Or that I forther in this tale pace. Chaucer. [1913 Webster] {Or ever}, {Or ere} …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Or — Or, n. [F., fr. L. aurum gold. Cf. {Aureate}.] (Her.) Yellow or gold color, represented in drawing or engraving by small dots. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • OR — n. m. Métal d’un jaune brillant, très ductile, très pesant, inaltérable à l’air, à l’eau, dont on fait les monnaies de la plus haute valeur et les ouvrages de bijouterie. Or pur. Or fin. Or au titre. Or à vingt quatre carats. Or vierge. Or de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • or — I. conjunction Etymology: Middle English, alteration of other, alteration of Old English oththe; akin to Old High German eddo or Date: 13th century 1. used as a function word to indicate an alternative < coffee or tea > < sink or swim >, the… …   New Collegiate Dictionary

  • OR — Particule dont on se sert pour lier un discours à un autre. Or, pour revenir à ce que nous disions.   Il sert aussi à lier une proposition à une autre, comme la mineure d un argument à la majeure. Le sage est heureux : or Socrate est sage, ou or… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • -or — I. noun suffix Etymology: Middle English, from Anglo French ur, our, eour & Latin or; Anglo French ur, our, from Latin or; Anglo French eour, from Latin ator, from a , verb stem + tor, agent suffix; akin to Greek tōr, agent suffix, Sanskrit tā… …   New Collegiate Dictionary

  • or — Candlenut Can dle*nut , n. 1. The fruit of a euphorbiaceous tree or shrub ({Aleurites moluccana}), native of some of the Pacific islands. It is used by the natives as a candle, the nut kernels being strung together. The oil from the nut ( {),… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • OR — I. noun Etymology: 1or Date: circa 1956 a logical operator that requires either of two inputs to be present or conditions to be met for an output to be made or a statement to be executed < OR gate in a computer > II. abbreviation 1. operating… …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”