OEIL
. s. m.
(On prononce Euil. ) L'organe de la vue. Il fait au pluriel Yeux. Le globe de l'oeil. Le fond de l'oeil. La cavité de l'oeil. Le coin de l'oeil. La prunelle de l'oeil. Le blanc de l'oeil. Le blanc des yeux. Les différentes parties de l'oeil. Faire un clin d'oeil. Faire signe de l'oeil. Cligner les yeux. Regarder du coin de l'oeil. Avoir mal à l'oeil, mal aux yeux. Il a un dragon dans l'oeil, une taie à l'oeil. L'oeil lui pleure. Les yeux lui pleurent. Avoir de grands, de petits yeux. Avoir l'oeil trouble. Avoir l'oeil vif, perçant, brillant. Avoir les yeux beaux, de beaux yeux. Avoir les yeux bleus, noirs, gris, verts, bien fendus, à fleur de tête, vifs, perçants, brillants. Avoir les yeux louches, creux, enfoncés, hagards, de travers, battus, chassieux, cernés, rouges, morts. Ouvrir, fermer, lever, baisser, ciller les yeux. Lever les yeux au ciel. Rouler les yeux dans la tête. Se frotter, s'essuyer les yeux. Les yeux me cuisent. Le trop grand jour blesse, offense les yeux, fait mal aux yeux. La lumière éblouit les yeux. J'ai peine à voir, le soleil me donne dans les yeux. J'ai le jour, le soleil dans les yeux. Avoir la larme à l'oeil, les larmes aux yeux. Les larmes ont coulé de ses yeux. Ses yeux ont versé, ont répandu des larmes, se sont mouillés, humectés de larmes. Ses yeux étaient humides, baignés, noyés de larmes.   Par exagérat., Les yeux lui sortent de la tête, se dit en parlant D'une personne qui a de fort gros yeux, ou dont les yeux sont enflammés de fureur.  Ce cheval a l'oeil vairon, Il a un oeil dont la prunelle est entourée d'un cercle blanchâtre ; ou Il a un oeil d'une façon, et un d'une autre.  Ce poisson a deux pieds entre oeil et bat, Il a deux pieds entre les yeux et la queue.  OEil de verre, OEil artificiel de verre ou d'émail, qu'on met à la place d'un oeil naturel.

Fig., Un bel oeil, de beaux yeux, deux beaux yeux, Une belle femme. Il est épris de deux beaux yeux. Il est de ces hommes qu'un bel oeil séduit, que de beaux yeux, que deux beaux yeux subjuguent.

OEIL, se dit quelquefois de L'organe de la vue, considéré comme l'indice des qualités et des défauts de l'esprit ou du caractère, des passions et des sentiments. Avoir l'oeil spirituel, malin, doux, tendre, amoureux, mélancolique, riant, stupide, distrait, inquiet, méchant, dur, etc. Elle a l'oeil fripon, éveillé, agaçant. Et au pluriel : Avoir les yeux spirituels, malins, doux, etc. Il a les yeux, des yeux mourants, languissants, langoureux, ardents, pleins de feu. Elle a les yeux fripons, éveillés, agaçants. La gaieté, l'espoir, le courage brille dans ses yeux. Les yeux sont le miroir de l'âme.

OEIL, signifie souvent, tant au singulier qu'au pluriel, Action de la vue, regard. Arrêter, fixer, jeter, porter ses yeux sur quelqu'un, sur quelque chose. Tous les yeux étaient tournés vers lui, étaient fixés sur lui. Il avait les yeux fixés en terre. Être exposé aux yeux du public. Ce spectacle arrête, attache agréablement les yeux. Détourner les yeux de dessus quelque objet. Suivre quelqu'un des yeux. Il attire sur lui les yeux. Il a vu son désastre d'un oeil ferme. L'orage a dérobé le ciel à nos yeux. Il a'jeté sur nous un oeil de colère. Nous parcourions d'un oeil avide toutes les beautés de ces sites variés. Ses yeux se sont tournés vers moi, arrêtés, fixés sur moi. Nos yeux furent témoins de cette étrange aventure. Cet objet fait plaisir à l'oeil, aux yeux, plaît aux yeux, charme les yeux. Nos yeux ont été frappés d'un spectacle nouveau pour nous. J'ai jeté les yeux, en passant, sur cette boutique.   Je n'ai fait que jeter les yeux sur cette brochure, Je n'ai fait que la parcourir superficiellement.  En langage de Dévotion, L'oeil de Dieu voit tout, pénètre tout, perce le fond des abîmes, etc., Il n'y a rien de caché à Dieu.  Coup d'oeil, Regard prompt et de peu de durée. Jeter un coup d'oeil sur quelqu'un, sur quelque chose. Je vais donner un coup d'oeil à ce qui se passe, à ce qui se fait chez moi. Un coup d'oeil expressif, dédaigneux. Il nous a lancé un coup d'oeil furieux, menaçant. Il n'a pas seulement obtenu la faveur d'un coup d'oeil. Du haut de cette maison, on embrasse d'un coup d'oeil tout un vaste horizon. On l'emploie quelquefois au figuré. Jetons un coup d'oeil sur les événements remarquables de cette période.

Fig., Avoir le coup d'oeil excellent, Voir promptement le parti qu'on doit prendre dans une circonstance inopinée ; et, en général, discerner rapidement ce qu'il y a d'important, d'intéressant dans les affaires. On dit à peu près dans le même sens, Avoir le coup d'oeil juste, pénétrant, sûr ; et absolument, Avoir du coup d'oeil.   Coup d'oeil, se dit aussi de La vue d'un paysage, de l'aspect d'un édifice, d'une assemblée, etc. Le coup d'oeil en est beau. C'est un beau coup d'oeil, un charmant coup d'oeil.   Le premier coup d'oeil, Ce qu'on voit d'abord, ce qui s'offre d'abord à la vue. Le premier coup d'oeil de ce jardin est assez agréable. Au premier coup d'oeil, sa figure déplaît. On a peine à sauver le premier coup d'oeil, tant elle est laide et mal faite. Le premier coup d'oeil passé, on s'accoutume à la voir.   Clin d'oeil, Mouvement de la paupière qu'on baisse et qu'on relève au même instant. Faire un clin d'oeil. Il se fait obéir par un clin d'oeil, d'un clin d'oeil.   En un clin d'oeil, en moins d'un clin d'oeil, En un moment, en fort peu de temps. En un clin d'oeil, en moins d'un clin d'oeil, ils avaient tous disparu.

Fam., C'est l'affaire d'un clin d'oeil, cela fut fait d'un clin d'oeil, se dit D'une chose qui doit se faire ou qui a été faite très-promptement.

YEUX, au pluriel, se dit quelquefois, figurément et familièrement, pour Lunettes. Il porte ses yeux dans sa poche. Il a oublié ses yeux chez lui.

OEIL, signifiant, L'organe de la vue et l'action de la vue, le regard, s'emploie dans un grand nombre de manières de parler propres ou figurées.  Aimer quelqu'un comme ses yeux, plus que ses yeux, L'aimer beaucoup, l'aimer tendrement.

Fig. et fam., Avoir des yeux, Ne pas être dupe, s'apercevoir de ce qui se passe. J'ai des yeux, Dieu merci, et l'on ne me trompe pas facilement.   Avoir de bons yeux, Voir promptement et distinctement de certaines choses qui échapperaient aux autres. Ce joaillier se connaît bien en diamants, il a de bons yeux. Il se dit aussi figurément et au sens moral. Les défauts de cet homme ne lui ont point échappé, il a de bons yeux.

Fig., Avoir des yeux d'aigle, Avoir les yeux vifs et perçants ; et, au sens moral, Avoir une grande pénétration d'esprit.

Fig., Avoir des yeux de lynx, Voir, découvrir les objets de loin ; et, au sens moral, Voir clair dans les affaires, dans les desseins, dans les pensées des autres.

Fig. et fam., Avoir des yeux d'Argus, Être fort vigilant, observer tout avec soin, exercer une active surveillance.

Fig., Avoir des yeux au bout des doigts, Avoir le tact très-fin, faire avec habileté des ouvrages de la main très-délicats.

Fig. et fam., Avoir des yeux de boeuf, Avoir de gros yeux. Avoir des yeux de chat, Avoir les yeux entre gris et roux.

Fig. et pop., Avoir les yeux plus grands que la panse, Annoncer un appétit vorace, et se trouver bientôt rassasié.

Fig. et fam., Avoir les yeux malades, les yeux bouchés, les yeux de travers, Ne pas voir les choses telles qu'elles sont et qu'elles paraissent à ceux qui ont de bons yeux. On dit de même À une personne à qui l'on reproche de n'avoir pas aperçu ce qui devait la frapper : Où aviez-vous donc les yeux ? Aviez-vous les yeux aux talons ?

Fig. et pop., Avoir les yeux pochés, les yeux au beurre noir, les yeux en compote, Les avoir livides et meurtris de quelque coup, rouges et malades de quelque fluxion.

Fig., Avoir l'oeil à quelque chose, sur quelque chose, En avoir soin, y veiller, y prendre garde. Avoir l'oeil sur quelqu'un, Prendre garde à sa conduite. J'aurai l'oeil à cela. J'aurai l'oeil à tout. Ayez les yeux sur tout. Ayez les yeux sur les ouvriers.

Fig., Avoir les yeux sur quelqu'un, Le regarder, l'observer attentivement. Il se dit au sens physique et au sens moral. On était charmé de le revoir, tout le monde avait les yeux sur lui. Tout le monde a les yeux sur l'homme en place, il ne peut cacher au public aucune de ses démarches.

Fig., Avoir l'oeil exercé, Avoir acquis, par l'habitude de regarder attentivement, la faculté de voir bien et promptement. Il se dit au sens physique et au sens moral. Pour bien corriger des épreuves, il faut avoir l'oeil très-exercé. Il a l'oeil trop exercé, pour que les ridicules de cet homme lui échappent.

Fig. et fam., Avoir l'oeil au guet, Prendre garde à tout ce qui se passe, afin d'en profiter ou de s'en garantir suivant l'occurrence.

Prov. et fig., Avoir un oeil aux champs et l'autre à la ville, Prendre garde à tout, être attentif à tout.

Fig. et fam., Avoir bon pied, bon oeil, Être vigoureux, se porter bien. Il ne se dit guère que D'une personne qui commence à n'être plus jeune. Il est un peu âgé, mais il a bon pied, bon oeil. Il signifie aussi, Être vigilant, se tenir sur ses gardes. En ces sortes d'affaires et avec ces gens-là, il faut avoir bon pied, bon oeil. On dit quelquefois par ellipse, Bon pied, bon oeil, Prenez garde à vous.

Fig. et fam., Avoir le compas dans l'oeil, Mesurer presque aussi juste à l'oeil qu'on pourrait le faire avec un compas.

Fig., Avoir un bandeau sur les yeux, Être préoccupé de quelque passion, de quelque prévention qui empêche de juger sainement des choses.

Fig., Avoir quelque chose devant les yeux, En avoir la pensée tellement remplie, qu'on en fasse la règle de sa conduite. Il a son devoir, il a l'honneur devant les yeux.

Fig. et au sens moral, Blesser les yeux, Déplaire, causer du chagrin, de la jalousie, etc. L'indécence de ces figures, la saleté de cet appartement blesse les yeux. Cet homme est dévoré d'envie, le bonheur d'autrui lui blesse les yeux.

Fam., Conserver une chose comme la prunelle de l'oeil, comme la prunelle de ses yeux, La conserver soigneusement, précieusement.

Fig. et fam., Couver des yeux une personne, une chose, Regarder cette personne, cette chose avec intérêt, avec complaisance. Il couve des yeux son fils. Il couve des yeux son or.

Fig. et fam., Crever les yeux, se dit D'une chose tellement en vue, qu'il soit en quelque façon impossible de ne pas la voir. Vous cherchez votre livre, il vous crève les yeux. Il s'emploie aussi au sens moral. Vous disputez à tort ; la chose est évidente, elle crève les yeux.

Fig., Dessiller les yeux à quelqu'un, Le désabuser, le détromper, lui faire voir clair sur quelque chose.

Fig. et au sens moral, Donner dans les yeux de quelqu'un, à quelqu'un, L'éblouir, le tenter, le séduire par un certain éclat. Depuis que la fortune de son voisin lui a donné dans les yeux, il brûle de s'enrichir.

Fig. et fam., Donner dans l'oeil à quelqu'un, Faire une impression vive sur lui par des agréments extérieurs. Cette femme lui a donné dans l'oeil.

Fig. et fam., Être près de s'arracher les yeux, se dit De deux personnes qui ont ensemble une altercation violente. On dit dans le même sens, Se manger les yeux, le blanc des yeux. On dit aussi, Se sauter aux yeux.

Fig. et fam., Faire les doux yeux, les yeux doux à une personne, Lui témoigner de l'amour par ses regards.

Fig., Fasciner les yeux, Les éblouir par des tours de subtilité. Il signifie aussi, Tromper par un faux éclat, par une fausse apparence.

Fig., Fermer les yeux sur quelque chose, Faire semblant de ne pas s'en apercevoir. Il ferme les yeux sur les fautes de son enfant, pour n'être pas obligé de le punir. Il signifie aussi, Se refuser à voir ce qui est évident, à croire ce qui est prouvé. Il ferme les yeux à la vérité. Il ferme les yeux à toutes les considérations qu'on lui expose.

Fig., Fermer les yeux de quelqu'un, à quelqu'un, L'assister à ses derniers moments. Il est arrivé assez à temps pour fermer les yeux de son père, pour lui fermer les yeux.

Fig., Fermer les yeux, Mourir. Lorsque mon père eut fermé les yeux, je songeai à remplir fidèlement ses dernières volontés.

Fig., Frapper les yeux, Être fort visible. Cette tache frappe les yeux, et vous ne la voyez pas ! Il se dit au sens moral, et signifie, Être évident. Cette vérité frappe les yeux, et vous hésitez à la reconnaître !

Fig. et fam., Jeter de la poudre aux yeux, Éblouir, surprendre par quelque éclat extérieur, par quelque apparence trompeuse.

Fig., Jeter les yeux sur quelqu'un pour quelque chose, Songer à lui par rapport à cette chose. On a jeté les yeux sur lui pour cet emploi, pour cette commission.

Fig., La chronologie et la géographie sont les yeux de l'histoire, La connaissance des dates et des lieux est d'un secours indispensable pour l'étude de l'histoire.

Prov. et fig., Les yeux fermés, les yeux clos, Sans avoir besoin du secours de la vue. Je connais si bien le chemin, que j'irais les yeux fermés. On le dit au sens moral, Lorsque, par confiance en quelqu'un, ou par déférence, on fait ce qu'il désire, sans vouloir rien examiner après lui. Il signa le contrat les yeux clos, les yeux fermés.

Prov., L'oeil du maître engraisse le cheval, Quand un maître va voir souvent ses chevaux, les valets en prennent plus de soin. Il signifie aussi figurément, Quand on surveille soi-même ses affaires, elles en vont mieux.

Prov., Loin des yeux, loin du coeur, Ordinairement l'absence détruit ou refroidit les affections.

Fig. et fam., Manger, dévorer quelqu'un des yeux, Attacher sur lui, avec plaisir, des regards attentifs et en quelque sorte avides. On dit dans le même sens, Manger, dévorer quelque chose des yeux.

Fig., Mettre une chose sous les yeux de quelqu'un, La soumettre à son examen, à sa décision. On a mis votre demande sous les yeux du roi, sous les yeux du ministre.

Fig., N'avoir des yeux que pour une personne, N'avoir d'affection que pour elle, lui accorder une préférence exclusive. Elle n'a des yeux que pour son fils aîné, ses autres enfants lui sont presque indifférents.

Fig., Ne pouvoir fermer l'oeil, n'avoir pas fermé l'oeil, les yeux, de toute la nuit, Ne pouvoir dormir, n'avoir pu reposer de toute la nuit.

Fig., Ne rien voir que par les yeux d'autrui, Ne connaître les choses, n'en juger que par le rapport d'autrui ; ne trouver rien de bien ou de mal que suivant le jugement qu'en fait la personne pour qui on est prévenu.

Prov. et fig., OEil pour oeil, dent pour dent, se dit en parlant De la peine du talion, qui consiste à traiter un coupable de la même manière qu'il a traité ou voulu traiter les autres.

Fig., Ouvrir les yeux, Regarder. Ouvrez les yeux, et vous verrez que cette étoffe est verte. Au sens moral, cette locution signifie, Découvrir des choses que la prévention avait empêché de voir. J'ai longtemps été sa dupe ; mais enfin j'ai ouvert les yeux. Il commence à ouvrir les yeux sur les défauts de son fils.

Fig., Ouvrir les yeux, faire ouvrir les yeux à quelqu'un sur quelque chose, Lui donner sur cette chose des connaissances qu'il n'avait pas. Il m'a ouvert les yeux sur les beautés de cet ouvrage, sur les avantages de cette affaire. Il m'a fait ouvrir les yeux sur la conduite de cet homme en qui j'avais toute confiance.

Fig. et fam., Ouvrir de grands yeux, Être très-étonné. Quand je lui ai parlé de cela, il a ouvert de grands yeux.

Fig. et fam., Pour les beaux yeux de quelqu'un, Pour lui, en vue de lui faire plaisir. Je ne veux point me compromettre pour vos beaux yeux, pour ses beaux yeux. Il signifie aussi, Gratuitement. Croit-il que je le logerai chez moi pour ses beaux yeux ?

Fig., Sauter aux yeux, Être évident, manifeste. Il y a dans cet ouvrage des défauts qui sautent aux yeux. Il ne faut pas chercher bien loin la raison de son procédé, elle saute aux yeux.

Fig. et pop., Se battre l'oeil de quelque chose, de quelqu'un, S'en soucier peu, s'en moquer, n'en faire aucun cas. Je m'en bats l'oeil.

Fig., Suivre quelqu'un de l'oeil, Faire attention à sa conduite, à ses démarches.

Fig., Voir une personne, une chose de bon oeil, de mauvais oeil, La voir avec satisfaction ou avec déplaisir, avec affection ou avec inimitié. Avant notre démêlé, il me voyait de bon oeil. Il voit de bon oeil les assiduités de son fils dans cette maison. Je ne sais ce qu'il a contre moi, il me voit de mauvais oeil. Il a vu de mauvais oeil ma liaison avec sa partie adverse.

Fig., Voir une personne, une chose d'un oeil indifférent, jaloux, dédaigneux, chagrin, d'un oeil de pitié, de compassion, d'envie, de concupiscence, de mépris, d'indignation, de colère, etc., Voir cette personne, cette chose avec indifférence, avec des sentiments de jalousie, de dédain, de chagrin, de pitié, etc. On dit aussi au pluriel, Voir avec des yeux indifférents, jaloux, avec des yeux d'envie, de pitié, etc. On dit de même, Regarder d'un oeil indifférent, jaloux, ou avec des yeux indifférents, jaloux, etc.

Fig., Voir une chose d'un oeil sec, Voir sans s'affliger une chose qui est propre à causer de l'affliction. Il a vu d'un oeil sec la mort de son ami, la perte de sa fortune.

Fig., Voir les choses d'un autre oeil, avec d'autres yeux qu'auparavant, Les voir avec des sentiments différents de ceux qu'on avait.

Fig., Voir une chose par les yeux de l'esprit, des yeux de l'esprit, L'examiner par la raison ; et, La voir par les yeux de la foi, La considérer avec les dispositions, les sentiments que donne la foi. Cette dernière phrase se dit aussi, par extension et ironiquement, Pour donner à entendre qu'on ne veut pas contester une chose, mais qu'on ne la conçoit pas. Il faut donc voir cela des yeux de la foi.

Fig., Voir tout par ses yeux, Ne s'en rapporter qu'à soi pour voir les choses et pour en juger.

Prov. et fig., Voir une paille dans l'oeil de son prochain, et ne pas voir une poutre dans le sien, S'apercevoir aisément des défauts d'autrui, quelque légers qu'ils puissent être, et ne pas voir les siens, quelque grands qu'ils soient.  Pour les locutions adverbiales et prépositives, voyez à la fin de l'article.

OEIL, se dit, par une sorte de ressemblance, Des ouvertures pratiquées dans quelques outils ou instruments. L'oeil d'un marteau, d'une meule, etc.   L'oeil d'une grue, d'une chèvre, d'un engin, Le trou par où passent les câbles.  En Architect., OEil-de-boeuf, Fenêtre ronde ou ovale. Dans cette acception, on dit au pluriel, Des oeils-de-boeuf. Les oeils-de-boeuf de la cour du Louvre sont ornés de sculptures.   Absol., L'OEil-de-boeuf, se disait autrefois, à Versailles, de L'antichambre du grand appartement, qui était éclairée par un oeil-de-boeuf, et où les courtisans se rassemblaient avant d'entrer chez le roi. Cet homme ne quittait point l'OEil-de-boeuf. Ce sont des contes de l'OEil-de-boeuf.   En Architect., OEil de dôme, Ouverture ronde qui est au haut de la coupole d'un dôme. L'oeil de la volute, Le milieu de la volute du chapiteau ionique.

YEUX, au pluriel, se dit de Certains vides, de certains trous qui se trouvent dans la mie du pain et dans plusieurs espèces de fromages. Un pain qui a des yeux, qui a de grands yeux. Un fromage qui n'a point d'yeux.   Il se dit aussi de Certaines marques de graisse qu'on aperçoit dans le bouillon. Ce bouillon est très-gras, il a beaucoup d'yeux.

OEIL, en termes de Jardinage et de Botanique, signifie, Un bouton, une petite excroissance qui paraît sur une tige ou sur une branche d'arbre, et qui annonce une feuille, une branche, un fruit. Il se dit particulièrement de L'endroit par où sort le petit bourgeon de la vigne et des arbres fruitiers.  Tailler à deux yeux, à trois yeux, Laisser sur la branche que l'on coupe, deux, trois boutons à fruit.  Enter à oeil poussant, à oeil dormant, Greffer en écusson, à la première, à la seconde séve.

OEIL, signifie aussi, figurément, Le lustre des étoffes, l'éclat des pierreries, la nuance d'une couleur : en ce sens, il n'est d'usage qu'au singulier. Ces perles n'ont pas un bel oeil. Cette étoffe a un oeil verdâtre. Ce saphir blanc a l'oeil d'un diamant.   Ce vin a un oeil louche, Il a une couleur un peu trouble.

Fig. et fam., Cette affaire a un oeil louche, Elle a quelque chose de suspect, une apparence peu satisfaisante.  Un oeil de poudre, Une légère teinte de poudre mise sur les cheveux. Il n'a qu'un oeil de poudre.

OEIL, en termes d'Imprimerie, signifie, Le relief de la lettre, la partie de la lettre qui laisse son empreinte sur le papier, et qui, dans les caractères de même corps, varie souvent de dimension. L'oeil de la lettre. Cicéro gros oeil. Cicéro petit oeil. OEil ordinaire. OEil moyen.   Il se dit aussi, dans le même Art, de L'ensemble que présentent à la vue les caractères imprimés. L'oeil de ce caractère ne me plaît point, il est trop gros, il est trop petit.

OEIL, entre dans les dénominations vulgaires de diverses productions naturelles qu'il serait trop long et superflu d'énumérer ici. OEil-de-bouc (coquillage). OEil-de-chèvre (plante). OEil-d'or (poisson). Etc.   En Joaillerie, OEil-de-chat, Sorte de pierre précieuse chatoyante. OEil-de-serpent, Petite pierre de peu de valeur, qu'on monte en bague, et qui a quelque ressemblance avec un oeil de serpent.  Vin couleur d'oeil de perdrix, ou simplement, Vin oeil de perdrix, Vin qui a une légère teinte de rouge. À L'OEIL. loc. adv.Avec l'oeil, à la vue. Cette chose se voit à l'oeil, on en juge à l'oeil, Il suffit de la regarder pour la connaître, pour en juger.  En termes d'Optique, À l'oeil nu, Avec l'oeil seulement, sans le secours d'une lunette, d'un microscope. On ne peut apercevoir ces insectes à l'oeil nu.

Fig. et fam., Faire la guerre à l'oeil, Observer avec soin toutes les démarches de ceux avec qui l'on a quelque chose à démêler, afin de profiter des conjonctures.

Fig. et fam., Faire toucher une chose au doigt et à l'oeil, La démontrer clairement, en convaincre par des preuves indubitables, telles que sont ordinairement celles de la vue et du toucher.

Fam. et par plaisanterie, Cette montre va au doigt et à l'oeil, Elle est fort mauvaise, et il faut toucher souvent à l'aiguille pour la mettre sur l'heure. À VUE D'OEIL. loc. adv.Autant qu'on en peut juger par la vue seule. Je n'ai jugé de cette distance qu'à vue d'oeil et sans la mesurer.   Il signifie aussi, Visiblement, et se dit, par exagération, en parlant Des choses dans lesquelles il arrive quelque changement qui est imperceptible aux yeux pendant qu'il s'opère, mais qui ne laisse pas d'être sensible au bout d'un temps très-court. Cet enfant croît à vue d'oeil. Cette femme embellit à vue d'oeil. Ce malade dépérit, s'affaiblit à vue d'oeil.

AUX YEUX, SOUS LES YEUX. loc. prépositives, Sous les regards, en présence. Cela s'est passé aux yeux de toute la ville, sous les yeux de toute la ville. Cet accident est arrivé sous mes yeux. Cet enfant ne m'a point quitté, il a toujours été sous mes yeux. Il y a longtemps qu'il en use ainsi aux yeux de tout le monde. Il a étalé à nos yeux toutes ses richesses. Cette fille a été élevée sous les yeux de sa mère.

AUX YEUX, signifie aussi, figurément et au sens moral, Suivant la manière de voir, selon le sentiment. Aux yeux du monde, la vertu est quelquefois ridicule. À mes yeux, c'est une grande faute qu'il a faite. À vos yeux, il n'a point de tort ; mais aux miens, il est fort blâmable. Aux yeux de la raison, cette conduite est condamnable. Vous pouvez l'excuser ; mais, aux yeux de la loi, il est coupable.

ENTRE DEUX YEUX, ENTRE LES DEUX YEUX. loc. adverbiales, Fixement. Il ne s'emploie que dans cette phrase familière, Regarder quelqu'un entre deux yeux, entre les deux yeux, Avoir les yeux fixés sur les siens. Je l'ai regardé entre les deux yeux, et j'ai vu qu'il se troublait. Regardez-moi entre les deux yeux, et osez me répéter ce que vous m'avez dit.

ENTRE QUATRE YEUX. loc. adv.(On prononce ordinairement, par euphonie, Entre quatre-z-yeux. ) Tête à tête. Je lui dirai cela entre quatre yeux. Il est familier.

PAR-DESSUS LES YEUX. loc. adv. et figurée, Plus qu'on n'en peut faire ou supporter. J'ai des affaires par-dessus les yeux, jusque par-dessus les yeux. Je suis las de toutes ces fêtes, j'en ai par-dessus les yeux. Il est familier.

NON PLUS ou PAS PLUS QUE DANS MON OEIL. loc. adv.Point du tout. On dit aussi, Ce qu'il en tiendrait dans l'oeil, pour exprimer Une très-petite quantité. Il est populaire.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • oeil — oeil …   Dictionnaire des rimes

  • oeil — plur. yeux n. m. rI./r d1./d Organe de la vue (le globe oculaire: iris, pupille, etc.; les paupières). Avoir les yeux bleus, noirs. Fig. et prov. (Allus. biblique.) OEil pour oeil, dent pour dent, formule de la loi du talion. Avoir de bons yeux,… …   Encyclopédie Universelle

  • oeil — OEIL. s. m. L organe de la veuë. On le prononce comme s il y avoit un u. voyelle entre l e & l i. & qu il fust escrit Oeüil. Il fait au pluriel Yeux. Et parce qu on ne se sert pas indifferemment du singulier & du pluriel en toutes sortes de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • oeil — Oeil, Oculus, voyez Yeulx. L oeil senestre, Oculus Iaeuus. Avoir l oeil sur aucun, Oculos suos in oculis alterius habere. Tenir l oeil à quelque chose, Diligentiam adhibere. Arracher et crever un oeil, Eruere oculum, vel oculum exculpere. Crever… …   Thresor de la langue françoyse

  • Oeil — Bœuf (архит.) круглое или овальное отверстие, которое устраивается в стенах, крышах или куполах, для освоения внутренних помещений зданий. В Версальском дворце находится комната, известная под названием О. de Bœuf, по проделанному в ее фризе… …   Энциклопедический словарь Ф.А. Брокгауза и И.А. Ефрона

  • Oeil — (fr., spr. Ölj), Auge; so O. de Boeuf (spr. Ölj d Böf, Ochsenauge), 1) kleine runde Fenster in dem Fries od. den Dächern großer Gebäude. Weil in fürstlichen Schlössern die durch solche Fenster erhellten Räume nur von der untersten Dienerschaft… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • oeil — oeil·lade; …   English syllables

  • oeil — (eull, ll mouillées), au plur. YEUX (ieû ; l x se lie : des ieû z humides), s. m. 1°   L organe de la vue. 2°   Oeil nu, la vue simple. 3°   Oeil artificiel. 4°   Organe de la vue considéré comme l indice des qualités, des passions et des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • OEIL — n. m. Organe de la vue. Le globe de l’oeil. Le fond de l’oeil. La cavité de l’oeil. Le coin de l’oeil. La prunelle de l’oeil. Le blanc de l’oeil. Le blanc des yeux. Cligner les yeux. Cligner de l’oeil, des yeux. Regarder du coin de l’oeil. Avoir… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • oeil — nm. (pl. yeux), (organe de la vue) ; objectif (d un appareil photo, d une caméra). (au pluriel en savoyard), regard ; mirettes : euy (Aussois), jè (Thonon), jeû (Albertville 021c, Giettaz 215), ji (Table 290b), JU, JÛ (021b, 290a, Aillon Jeune,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”