OCCUPER
. v. a.
Tenir, remplir un espace de lieu ou de temps. Ce meuble occupe trop de place, trop d'espace. Ce lit occupe toute ma chambre. Il occupe toute la place. Cette affaire a occupé les plus belles années de ma vie. Ce rapport a occupé une heure entière de la séance.

OCCUPER, signifie aussi, Habiter. Occuper un logement, une maison, un appartement. Il occupe deux chambres dans ma maison. Il occupe toute la maison. Il occupe sa maison. Les bâtiments qu'on n'occupe point dépérissent promptement. Il occupe le rez-de-chaussée, le premier, le second, etc.

OCCUPER, signifie encore, Se rendre maître, demeurer maître d'un pays, d'une place forte, d'un poste militaire. Notre armée a d'abord occupé la plupart des places frontières de l'ennemi. Nos troupes occupèrent les hauteurs. Il fit occuper ce défilé par deux bataillons d'infanterie. Les Sarrasins ont occupé l'Espagne pendant plusieurs siècles.   Il signifie également, en termes de Jurisprudence, S'emparer, se saisir, se rendre possesseur d'un bien. Il a occupé le premier ce bien abandonné, cette alluvion. On peut occuper sans devenir propriétaire.

OCCUPER, signifie aussi, figurément, Remplir, posséder. Occuper une place, un emploi. Il occupe un rang distingué dans la société. Cette affaire occupe toute ma pensée, ma pensée tout entière.

OCCUPER, signifie encore, Donner de l'occupation, employer. Il faut occuper les jeunes gens. Il se débauchera, si on ne l'occupe à quelque chose. Il y a là de quoi occuper plusieurs ouvriers. Cet écrivain occupe seul plusieurs copistes.   Il se dit pareillement Des choses qui sont l'objet d'un travail du corps ou d'une application de l'esprit. Son métier l'occupe beaucoup, l'occupe tout le jour. Cette affaire m'occupe sans cesse. Cette nouvelle occupe tous les esprits. Cette étude m'occupe agréablement. Cela ne mérite pas de vous occuper. Ce tableau occupe moins les yeux que l'esprit. Cette étude occupe l'esprit sans le fatiguer.

OCCUPER, s'emploie souvent avec le pronom personnel, et reçoit alors deux significations différentes, selon qu'il est suivi de la préposition de ou de la préposition à.   S'occuper de quelque chose, Y penser, en avoir la tête remplie, chercher les moyens d'y réussir. Il s'occupe beaucoup de ses affaires. Il s'occupe de détruire les abus. Il s'occupe de son jardin. Il ne s'occupe que de bagatelles. Il s'occupe trop du soin de sa santé. Cette femme ne s'occupe que de son ménage, de son mari et de ses enfants. Je m'occupe de vous. L'esprit ne peut s'occuper trop long-temps d'un objet sans se fatiguer. Il ne s'occupe que de sa fortune.   S'occuper à quelque chose, Y travailler. Il s'occupe à son jardin. Il s'occupe à détruire les abus. Il s'occupe à l'étude des belles-lettres. Tout le jour il s'occupe à lire. Il ne sait à quoi s'occuper.   Absol., Aimer à s'occuper, Aimer le travail.

OCCUPER, en termes de Palais, se dit neutralement D'un avoué qui est chargé d'une affaire en justice. C'est tel avoué qui occupe pour moi dans cette cause.

OCCUPÉ, ÉE. participe, Les lieux étaient occupés. Il était occupé à faire ses préparatifs de voyage.   Il est aussi adjectif, et signifie, Qui a de l'occupation. C'est un homme fort occupé. Une vie doucement occupée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • occuper — [ ɔkype ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; lat. occupare I ♦ V. tr. 1 ♦ Prendre possession de (un lieu), tenir en sa possession. « En quelques heures les troupes occuperont Belgrade » (Martin du Gard). Occuper le terrain, le tenir en s y… …   Encyclopédie Universelle

  • occuper — OCCUPER. v. a. Tenir, remplir. Il ne se dit au propre que d un espace de lieu, ou de temps. Cela occupe trop de lieu. les esprits n occupent point de lieu. cela occupe toute ma chambre. il occupe toute la place. Cette affaire a occupé les plus… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • occuper — et empescher, Occupare. Occuper un lieu, Occupare locum. Occuper quelque passage et le tenir et guetter, Locum aut viam insidere. Occuper par force, et violence une ville, Obtinere vrbem aliquam armis. Occuper aucun par plusieurs ou divers… …   Thresor de la langue françoyse

  • occuper — (o ku pé) v. a. 1°   S emparer d un pays, d une place forte, d un poste, etc. en demeurer maître. •   La moitié de tes gens doit occuper la porte, CORN. Cinna, V, 1. •   Aétius les [les Gaules] avait défendues contre Pharamond et contre Clodion… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • occuper — vt. , prendre de la place ; prendre du temps, absorber ; donner du travail ; distraire ; prendre possession de ; être installé : ÔKUPÂ (Aix, Albanais 001, Annecy 003, Arvillard, Bellecombe Bauges, Bellevaux 136, Billième 173, Chambéry, Compôte… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • OCCUPER — v. tr. Se rendre maître, demeurer maître d’un pays, d’une place forte, d’une position stratégique. Nos troupes occupèrent les hauteurs. Il fit occuper ce défilé par deux bataillons d’infanterie. Les Sarrasins ont occupé l’Espagne pendant… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • occuper — (v. 1) Présent : occupe, occupes, occupe, occupons, occupez, occupent; Futur : occuperai, occuperas, occupera, occuperons, occuperez, occuperont; Passé : occupai, occupas, occupa, occupâmes, occupâtes, occupèrent; Imparfait : occupais, occupais,… …   French Morphology and Phonetics

  • Occuper bourgeoisement un local — ● Occuper bourgeoisement un local ne pas y exercer une profession libérale, artisanale ou commerciale …   Encyclopédie Universelle

  • Occuper le devant de la scène — ● Occuper le devant de la scène avoir une position importante, être connu du public …   Encyclopédie Universelle

  • Occuper le terrain — ● Occuper le terrain manifester sa présence dans un domaine avant l intervention des autres …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”