OBSTINER
. v. a.
Rendre opiniâtre, faire qu'une personne mette de l'obstination à quelque chose. Si vous ne cessez de lui parler, vous l'obstinerez davantage. Cela ne fait que l'obstiner. N'obstinez point cet enfant. Pourquoi l'avez-vous tant obstiné ? Il est familier.  Il s'emploie plus ordinairement avec le pronom personnel, et signifie, S'opiniâtrer, s'attacher opiniâtrément à quelque chose. Plus on le prie, plus il s'obstine. Ne vous obstinez point à cela. S'obstiner à persécuter quelqu'un. Il s'obstine dans son opinion. Il s'est obstiné à ne pas faire ce qu'on exigeait de lui.

OBSTINÉ, ÉE. participe, Il est souvent adjectif, et signifie, Qui s'obstine. Un enfant obstiné. Plaideur obstiné.   Il se dit aussi D'un mal qu'on ne peut faire cesser. Rhume obstiné.   Il s'emploie quelquefois substantivement dans le même sens. Les obstinés sont bien à charge. C'est un petit obstiné.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • obstiner — (s ) [ ɔpstine ] v. pron. <conjug. : 1> • 1531 ; lat. obstinare ♦ Se montrer obstiné, se comporter avec obstination. ⇒ se buter, s entêter, persévérer, persister. Il s obstine dans son idée (cf. Ne pas en démordre). « le silence où tu t… …   Encyclopédie Universelle

  • obstiner — OBSTINER. S obstiner. v. n. pass. S opiniastrer, s attacher opiniastrement à quelque chose. Plus on le prie, & plus il s obstine. ne vous obstinez point à cela. s obstiner à persecuter quelqu un. il s obstine dans le peché. Il est quelquefois… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • obstiner — (ob sti ner. D après Ménage, au XVIIe siècle, on prononçait ostiner ; ce qui est aujourd hui la prononciation populaire) v. a. 1°   Faire qu une personne s attache avec ténacité à quelque chose. •   Mais ce flatteur espoir.... Me fait plaire en… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • obstiner — s Obstiner à l encontre de tous, Obfirmare viam, Obfirmare animum, Obfirmare se, Obstinare. Ne t obstines pas si fort, Ne tam obfirma te. Obstiné, m. acut. Obfirmatus, Obstinatus, Pertinax. Obstiné en sa rancune, sans vouloir faire appointement,… …   Thresor de la langue françoyse

  • obstiner — (S ) vp. => Entêter (S ) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • obstiner\ s' — obstiner (s ) [ ɔpstine ] v. pron. <conjug. : 1> • 1531 ; lat. obstinare ♦ Se montrer obstiné, se comporter avec obstination. ⇒ se buter, s entêter, persévérer, persister. Il s obstine dans son idée (cf. Ne pas en démordre). « le silence où …   Encyclopédie Universelle

  • OBSTINER (S’) — v. pron. Faire acte d’obstination. Plus on le prie, plus il s’obstine dans son refus. Ne vous obstinez point à cela. S’obstiner à persécuter quelqu’un. Il s’obstine dans son opinion. Il s’est obstiné à ne pas faire ce qu’on exigeait de lui. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • s'obstiner — ● s obstiner verbe pronominal (latin obstinare) S attacher avec ténacité, avec opiniâtreté à quelque chose sans se laisser détourner : S obstiner dans son refus. ● s obstiner (synonymes) verbe pronominal (latin obstinare) S attacher avec ténacité …   Encyclopédie Universelle

  • entêter — [ ɑ̃tete ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; de en et tête I ♦ V. tr. 1 ♦ Incommoder par des vapeurs, des émanations qui montent à la tête. Vin qui entête. ⇒ étourdir. « elle était comme ces gens qui aiment les fleurs, et que leur parfum entête …   Encyclopédie Universelle

  • persévérer — [ pɛrsevere ] v. intr. <conjug. : 6> • XIIe; lat. perseverare, de severus « dur » → sévère 1 ♦ (Personnes) Continuer de faire, d être ce qu on a résolu, par un acte de volonté renouvelé. ⇒ insister, s obstiner, s opiniâtrer, persister,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”