OBSÉDER
. v. a.
Être assidûment autour de quelqu'un, pour empêcher que d'autres n'en approchent, et pour se rendre maître de son esprit. Ce ministre obsédait le prince. Il était obsédé par deux ou trois de ses domestiques. Ses héritiers l'obsèdent si fort, qu'ils ne laissent approcher personne de lui. Il se prend toujours en mauvaise part.  Il signifie aussi, Importuner quelqu'un par ses assiduités, par ses démarches. Il est obsédé par la foule des solliciteurs. Cet homme me vient voir chaque jour, il m'obsède.   Il se dit, dans un sens particulier, en parlant D'une personne qu'on suppose tourmentée par des illusions du malin esprit. Il y a un malin esprit qui l'obsède. Dans ce sens, on l'emploie quelquefois absolument, au passif. Cet homme est obsédé. Il n'est pas possédé, il n'est qu'obsédé.

OBSÉDÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • obséder — [ ɔpsede ] v. tr. <conjug. : 6> • fin XVIe; lat. obsidere 1 ♦ Vx Entourer d une présence constante, d une surveillance sans relâche. « Les espions m obsèdent » (Rousseau). 2 ♦ Vieilli Importuner par des assiduités, des démarches d une… …   Encyclopédie Universelle

  • obseder — OBSEDER. v. act. Estre assiduement autour de quelqu un pour empescher que d autres n en approchent, & pour se rendre maistre de son esprit. Les creatures du Ministre obsedoient le Prince. ses heritiers l obsedent si fort. il est obsedé par deux… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • obséder — (ob sé dé. La syllabe sé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : j obsède, excepté au futur et au conditionnel : j obséderai ; j obséderais) v. a. 1°   Être assidu auprès de quelqu un, de manière à l isoler des autres… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • OBSÉDER — v. tr. Importuner, excéder quelqu’un par ses assiduités, par ses démarches. Ses visites quotidiennes ont fini par m’obséder. Sa générosité bien connue fait qu’il est obsédé par la foule des solliciteurs. Il signifie au figuré Tourmenter d’une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • obséder — vt. déssinplyé (Arvillard) ; obsèdâ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • obsession — [ ɔpsesjɔ̃ ] n. f. • 1590; « siège » XVe; lat. obsessio 1 ♦ Vx État d une personne qu un démon obsède. On distinguait obsession et possession. ♢ (1690) Vx Action d importuner, d obséder; son résultat. « Il insistait, le lardait d une obsession de …   Encyclopédie Universelle

  • assiéger — [ asjeʒe ] v. tr. <conjug. : 3 et 6 • 1536; asseyer 1080; de 1. a et siège 1 ♦ Mettre le siège devant. Assiéger une ville, une forteresse. ⇒ encercler, investir. Par ext. Assiéger une armée, une population dans un endroit, l y tenir enfermée.… …   Encyclopédie Universelle

  • lanciner — [ lɑ̃sine ] v. tr. <conjug. : 1> • 1616; lat. lancinare « déchiqueter, mettre en pièces », forme nasalisée de lacerare, p. ê. avec infl. de lancer « élancer » ♦ Tourmenter de façon lancinante. ⇒ obséder; tracasser. « Une autre pensée le… …   Encyclopédie Universelle

  • obsédant — obsédant, ante [ ɔpsedɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1845; de obséder ♦ Qui obsède (3o), s impose sans répit à la conscience. « Le souvenir était fixé dans son cerveau, obsédant, presque intolérable » (Chardonne). Le rythme obsédant d une musique. ⇒ lancinant …   Encyclopédie Universelle

  • poursuivre — [ pursɥivr ] v. tr. <conjug. : 40> • XVIe; porsuivir XIIIe; pursivre XIIe; lat. prosequi, d apr. por, pour et suivre; cf. a. fr. persuir, du lat. persequi I ♦ Suivre pour atteindre. 1 ♦ Suivre de près pour atteindre (ce qui fuit, cherche à… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”