OBLIGER
. v. a.
Imposer l'obligation de dire ou de faire quelque chose. La loi naturelle, la loi divine nous oblige à honorer père et mère. Votre devoir vous y oblige. L'équité nous oblige à restituer ce qui ne nous appartient pas. Obliger à restitution. La sentence, l'arrêt l'oblige à rapporter ...  Il signifie aussi, Porter, exciter, engager à faire quelque chose. Mes réprimandes, mes exhortations l'ont obligé à changer d'avis, de conduite. L'envie de parvenir l'a obligé d'étudier. Quelle raison vous oblige à faire ce que vous faites ? Cela doit vous obliger à observer de plus près.

OBLIGER, signifie encore, Lier quelqu'un par un acte, en vertu duquel on puisse l'appeler en justice, s'il n'exécute pas la chose à laquelle il s'est engagé. Son contrat l'oblige à cela. Faire obliger le mari et la femme. Il est obligé par le contrat de faire telle chose. Il y a dans le bail une clause qui l'y oblige.   Il se dit aussi en parlant Des biens. Il a obligé tous ses biens.   Il s'emploie souvent avec le pronom personnel, dans le même sens. S'obliger solidairement. S'obliger par-devant notaire. S'obliger corps et biens. S'obliger par corps.   S'obliger pour quelqu'un, Lui servir de caution, répondre des pertes ou des dommages qui peuvent arriver par sa faute, des engagements qu'il ne remplirait pas.

OBLIGER, avec le pronom personnel, signifie quelquefois, Se lier par une simple promesse. Prêtez-moi ce livre, je m'oblige à vous le rendre dans deux jours.

OBLIGER, signifie en outre, Contraindre, forcer. Après un mois de siége, le gouverneur fut obligé de se rendre. La nécessité de le payer m'a obligé de vendre ma maison. La crainte l'oblige à se taire. Je suis obligé de sortir, de vous quitter. Vous m'obligerez à me fâcher. Je serai obligé de vous punir. Je vous obligerai à marcher droit.

OBLIGER, signifie aussi, Rendre service, faire plaisir. Il m'a obligé quand j'étais malheureux. Vous m'obligerez extrêmement, infiniment. C'est un honnête homme, il oblige de bonne grâce, très-promptement. Il oblige tout le monde. Il m'a obligé de son crédit, de sa bourse. Vous m'obligerez beaucoup d'aller lui parler pour moi.   Obliger un apprenti, L'engager chez un maître pour y apprendre pendant un certain temps le métier de ce maître.

OBLIGÉ, ÉE. participe, Je vous suis fort obligé de votre attention, de la peine que vous avez prise, Je vous suis fort redevable. On dit souvent par forme de remercîment, Je vous suis bien obligé, ou, par ellipse, Bien obligé.   Je suis votre obligé, votre obligée, se dit À quelqu'un dont on a reçu un service ; et, dans ce sens, Obligé est substantif.  Substantiv., Le principal obligé, Le principal débiteur, pour le distinguer de la caution.

OBLIGÉ, substantif masculin, se dit aussi d'Un acte passé entre un maître et un apprenti, sous des conditions réciproques.

OBLIGÉ, pris adjectivement, signifie, Qui est d'usage, dont on ne peut guère se dispenser. C'est le compliment obligé. La formule obligée d'une lettre, d'une pétition.   En Musique, Partie obligée, Partie qu'on ne pourrait retrancher sans gâter l'harmonie ou le chant. Récitatif obligé, Récitatif accompagné et coupé par les instruments.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • obliger — [ ɔbliʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1246 « engager » (des liens); lat. obligare, de ligare « lier » 1 ♦ (fin XIIIe) Assujettir par une obligation d ordre juridique. Le contrat oblige les deux parties. Obliger à (et subst. ou inf.). « La loi… …   Encyclopédie Universelle

  • obliger — Obliger, actif. acut. Authorare, Astringere, Obligare. Obliger aucun à soy par luy faire plaisir, Deuincere sibi aliquem beneficiis, Obstringere sibi aliquem munere, Obligare sibi aliquem. Obliger à soy aucun, ou s obliger à autruy de comparoir… …   Thresor de la langue françoyse

  • obliger — Obliger. v. act. Engager un homme par un acte, en vertu duquel on puisse l appeller en Justice. S obliger solidairement. s obliger pardevant Notaire. faire obliger le mary & la femme. il y a obligé tous ses biens. s obliger corps & biens. s… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • obliger — o*bli ger ([ o]*bl[imac] j[ e]r), n. One who, or that which, obliges. Sir H. Wotton. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • obliger — (o bli jé. Le g prend un e devant a et o : j obligeais, obligeons) v. a. 1°   Imposer comme chose dont on ne peut se dégager. •   ....Garde que ce convoi, Quand je vais chez les dieux, ne t oblige à des larmes, LA FONT. Fabl. VIII, 14. •   Je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • OBLIGER — v. tr. Mettre quelqu’un dans l’obligation de faire ou de dire quelque chose. La loi naturelle, la loi divine nous oblige à honorer père et mère. L’équité nous oblige à restituer ce qui ne nous appartient pas. Obliger à restitution. La vérité… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • obliger — vt. , forcer ; rendre service : obdjé (Montagny Bozel 026), obleudjé (Aillon Vieux), oblezhé (Arvillard), oblèzhî (Morzine, Reyvroz 218), oblidjê (Peisey), oblijé (Aix 017, Chambéry, Giettaz 215, St Nicolas Chapelle) / î (Albanais 001, Saxel 002 …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • obliger — noun see oblige …   New Collegiate Dictionary

  • obliger — See oblige. * * * …   Universalium

  • obliger — (v. 1) Présent : oblige, obliges, oblige, obligeons, obligez, obligent ; Futur : obligerai, obligeras, obligera, obligerons, obligerez, obligeront ; Passé : obligeai, obligeas, obligea, obligeâmes, obligeâtes, obligèrent ; Imparfait : obligeais,… …   French Morphology and Phonetics

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”