NOYER
. v. a.
(Il se conjugue comme Employer. ) Faire périr, causer une suffocation dans l'eau ou dans quelque autre liquide. Noyer un homme, un chien. Il le jeta dans l'eau et le noya.

Prov. et fig., Qui veut noyer son chien, dit qu'il a la gale, ou l'accuse de la rage, On ne manque point de prétexte quand on veut quereller ou perdre quelqu'un.

Fig., Noyer sa pensée dans un déluge de mots, de paroles, L'exprimer avec diffusion, l'affaiblir en prodiguant inutilement les mots. On dit à peu près dans le même sens, Il y a dans cet ouvrage des traits ingénieux, des idées neuves et profondes ; mais tout cela est noyé dans une mer, dans un déluge de phrases.

Fig. et fam., Noyer son chagrin dans le vin, Perdre le souvenir de son chagrin en buvant. Noyer sa raison dans le vin, Perdre la raison à force de boire.

NOYER, signifie aussi, Inonder. Les pluies ont noyé la campagne. Le déluge noya toute la terre. Les écluses qu'on lâcha noyèrent deux lieues de pays.   Noyer son vin d'eau, Mettre trop d'eau dans son vin.  Au Jeu de boule, Noyer une boule, La pousser ou la chasser de manière qu'elle passe une certaine ligne qui est au delà du but. Noyer sa boule. Il a noyé la boule de celui qui a joué avant lui.   En Peinture, Noyer les couleurs, En mêler les extrémités avec celles des couleurs voisines, de manière qu'elles se fondent insensiblement les unes dans les autres.

NOYER, s'emploie aussi avec le pronom personnel, et signifie, Mourir, suffoquer dans l'eau ou dans quelque autre liquide. Il s'est noyé dans la rivière. Il tomba dans une cuve de vin où il se noya. Les mouches se noient dans le lait, dans l'huile.

Fig., Se noyer dans la débauche, dans les plaisirs, dans le vin, Faire excès de débauche, de plaisirs, de vin. Se noyer dans les larmes, Pleurer excessivement. Se noyer dans le sang, Commettre d'horribles cruautés.

Prov. et par exagér., Il se noierait dans son crachat, dans un crachat, se dit D'un homme malheureux et malhabile.

Prov., Il se prend à tout comme un homme qui se noie, se dit D'un homme qui se sert de toute sorte de moyens pour sortir d'une mauvaise affaire.

Prov. et fig., C'est un homme qui se noie, se dit D'un homme qui se ruine, qui se perd.

NOYER, avec le pronom personnel, signifie, au Jeu de boule, Pousser sa boule plus loin que la ligne qui est marquée au delà du but. Il a trop poussé sa boule et s'est noyé.

NOYÉ, ÉE. participe, Des yeux noyés de larmes, Des yeux pleins de larmes.

Fig., Un homme noyé de dettes, Un homme qui doit plus qu'il n'a de bien. Fam., Un homme noyé, Un homme dont les affaires sont en mauvais état, qui n'a plus de ressources, ou qui a perdu toute espérance de s'avancer.

NOYÉ, s'emploie quelquefois substantivement, en parlant Des personnes. On a perfectionné les moyens de rappeler les noyés à la vie. Un noyé qu'on vient de retirer de l'eau. Secours pour les noyés et les asphyxiés.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • noyer — 1. (no ié ; plusieurs prononcent noi ié ; J r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des no ié z en fleur) s. m. 1°   Genre de la famille des juglandées.    Le noyer commun, qui a plusieurs variétés, telles que le noyer à coque dure, le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • noyer — Noyer. s. m. Arbre qui porte des noix. Grand noyer. vieux noyer. planter des noyers. une allée de noyers. battre un noyer pour faire tomber les noix. bois de noyer. meubles de bois de noyer. le bois de noyer est sujet aux vers. racine de noyer.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Noyer — ist der Name folgender Personen: Anne Marguerite Petit Du Noyer (1663–1719), französische Journalistin Alfred Noyer Weidner (1921–2001), deutscher Romanist, Italianist und Literaturwissenschaftler Christian Noyer (* 1950), französischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Noyer — Surtout porté dans le Maine et Loire, où il désigne un lieu où pousse le noyer, le nom est également très présent dans l Ardèche, la Drôme et l Aveyron (variante : Noyé), peut être avec le même sens, mais ce n est pas une certitude …   Noms de famille

  • Noyer — Noy er, n. An annoyer. [Obs.] Tusser. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Noyer —   [nwa je], Christian, frz. Verwaltungs und Finanzfachmann, * Soisy 6. 10. 1950; seit 1979 im Finanzministerium, war dort u. a. 1993 sowie 1995 97 Leiter des Ministerbüros, leitete 1993 95 als Direktor das frz. Schatzamt. 1998 2002 war N.Vizepräs …   Universal-Lexikon

  • noyer — Noyer, dissyl. ac. Est tantost verbe act. Et signifie suffoquer en l eauë, Mergere, Submergere. Tantost nom, et signifie l arbre qui porte des noix, Nux, voyez Noier …   Thresor de la langue françoyse

  • noyer — 1. noyer [ nwaje ] v. tr. <conjug. : 8> • neier v. 1100; lat. necare « tuer » I ♦ V. tr. 1 ♦ Faire mourir, tuer par asphyxie en immergeant dans un liquide. Noyer des chatons. Loc. prov. Qui veut noyer son chien l accuse de la rage. ♢ NOYER… …   Encyclopédie Universelle

  • Noyer — Pour une définition du mot « noyer », voir l’article noyer du Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

  • NOYER — s. m. Arbre qui porte les noix. Grand, vieux noyer. Planter des noyers. Une allée de noyers. Battre un noyer pour en faire tomber les noix. Bois, racine de noyer. Une commode de bois de noyer.   Par abréviation, Une table de noyer, un lit de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”