NOIRCIR
. v. a.
Rendre noir. Noircir une muraille. Se noircir les cheveux, les sourcils. Il s'est tout noirci les mains. Le soleil noircit le teint. Le cachou noircit les dents. La vapeur des boues et le mauvais air noircissent l'or et l'argent.

Fig., Noircir l'esprit, Y faire naître des pensées tristes, sombres. Cette lecture m'a noirci l'esprit.

Fig. et fam., Noircir du papier, Écrire. On a bien noirci du papier dans cette affaire.

NOIRCIR, signifie encore, figurément et au sens moral, Diffamer, faire passer pour méchant, pour infâme. La calomnie peut noircir l'homme le plus innocent, la conduite la plus pure. Cette accusation l'a tellement noirci, qu'il n'en sera jamais bien lavé. Noircir la réputation de quelqu'un.

NOIRCIR, est aussi neutre, et signifie, Devenir noir. Ses cheveux ont noirci. Le teint noircit au soleil. Ce bois ne brûle point, il ne fait que noircir, il noircit au feu.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel, dans le même sens. Cela s'est noirci à la fumée.   Le temps se noircit, le ciel se noircit, Le temps devient obscur, le ciel se couvre de nuages épais.

NOIRCIR, avec le pronom personnel, signifie figurément, Se rendre odieux, infâme par quelque mauvaise action. Il s'est noirci par beaucoup de méchancetés. Voudrait-il se noircir d'un tel crime ?

NOIRCI, IE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • noircir — [ nwarsir ] v. <conjug. : 2> • XIIIe; nercir XIIe; lat. pop. °nigricire, class. nigrescere « devenir noir » I ♦ V. intr. Devenir noir. Fraise sauvage qui mûrit, noircit et tombe. Ce tableau a noirci. II ♦ V. tr. (XIIe « assombrir, attrister …   Encyclopédie Universelle

  • noircir — Noircir. v. a. Rendre noir. Noircir une muraille, un tripot. du noir à noircir. se noircir la barbe. noircir sa barbe. se noircir les sourcils. il s est tout noirci les mains à compter de l argent. il noircit son linge à force de le porter. le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • noircir — Noircir, Nigrare, Denigrare. Infuscare. Se noircir comme plomb, Liuorem contrahere. Noirci, Atratus …   Thresor de la langue françoyse

  • noircir — (noir sir) 1°   V. n. Devenir noir. Ces tableaux noircissent en vieillissant. •   Dans ces riches vallons la moisson jaunira, Sur ces coteaux riants la grappe noircira, DELILLE Géorg. I. 2°   V. a. Rendre noir. Noircir une muraille. Se noircir… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • NOIRCIR — v. tr. Rendre noir, passer au noir Noircir une surface, une poutre, une table, les rayons d’une bibliothèque. Se noircir les cheveux, les sourcils. Il s’est tout noirci les mains. Un teint noirci par le soleil. Fig., Noircir l’esprit, Y faire… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • noircir — vt. (des chaussures, un fourneau) : fâre nai (Saxel) ; nairèyî (Albanais) ; nwarsi gv.3 (Tignes). E. : Mâchurer …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Noircir du papier — ● Noircir du papier écrire abondamment …   Encyclopédie Universelle

  • noircir (se) — v.pr. S enivrer …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Gratter, noircir du papier — ● Gratter, noircir du papier écrire …   Encyclopédie Universelle

  • se noircir — ● se noircir verbe pronominal Couvrir, enduire son corps (mains, visage, etc.) de noir. Littéraire. Se charger de défauts, de crimes. Populaire. S enivrer …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”