NANTIR
. v. a.
Donner des gages pour assurance d'une dette. Cet homme ne prête point si on ne le nantit auparavant. Il faut qu'on le nantisse. Il ne veut rien prêter s'il n'est nanti.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Il ne perdra rien dans cette mauvaise affaire, il s'était nanti de bons effets, il s'était nanti.   En termes de Palais, Se nantir des effets d'une succession, S'en saisir comme y ayant droit, s'en emparer par précaution, sauf à rapporter.

NANTIR, avec le pronom personnel, signifie familièrement, Se garnir, se pourvoir de quelque chose par précaution. Je me suis nanti d'un bon manteau contre la pluie, d'un bon déjeuner avant de partir.   Il signifie encore, absolument, Faire des profits dans un emploi, dans une place, et les mettre en réserve. Cet homme s'est bien nanti avant de sortir de sa place. On dit dans le même sens, Il a perdu sa place, mais il est bien nanti.

NANTI, IE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • nantir — [ nɑ̃tir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1255; de l a. fr. nant « gage », a. scand. nam « prise de possession » 1 ♦ Vx, dr. Fin. Mettre (un créancier) en possession d un gage pour sûreté de la dette. Pronom. Se nantir des effets d une succession,… …   Encyclopédie Universelle

  • nantir — NANTIR. v. a. Donner des gages pour asseurance d une dette. Cette homme ne preste point si on ne le nantit auparavant. il faut qu on le nantisse. il veut estre nanti. il prend tousjours soin de se nantir. On dit fig. Se nantir, pour dire, Se… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • nantir — (nan tir) v. a. 1°   Donner une chose à quelqu un pour assurance d une dette. Pour qu il consente à prêter, il faut le nantir. 2°   Par extension, pourvoir de, procurer. Je ferai tous mes efforts pour vous nantir de ces papiers qui vous importent …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • NANTIR — v. tr. Munir d’un nantissement, donner des gages pour assurance d’une dette. Cet homme ne prête point si on ne le nantit auparavant. Il ne veut rien prêter s’il n’est nanti. Il ne perdra rien dans cette affaire, il s’était nanti de gages sûrs, il …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • nantir — Se Nantir de quelque chose, c est à dire Se saisir, Usez des formules de Saisir …   Thresor de la langue françoyse

  • NANTISSEMENT — NANTISSEME Contrat par lequel un débiteur remet une chose mobilière ou immobilière à son créancier pour garantie de sa dette. Le nantissement d’une chose mobilière s’appelle gage et le nantissement d’une chose immobilière antichrèse. Il s’agit… …   Encyclopédie Universelle

  • pourvoir — [ purvwar ] v. tr. <conjug. : 25> • XIIe; soi porveoir de 1120, « examiner », puis « prévoir »; lat. providere, d apr. pour et voir I ♦ V. tr. ind. POURVOIR À qqch. Faire ou fournir le nécessaire pour. Pourvoir à l entretien de la famille.… …   Encyclopédie Universelle

  • gratifier — [ gratifje ] v. tr. <conjug. : 7> • 1366; lat. gratificari « faire plaisir » 1 ♦ Pourvoir libéralement de quelque avantage (don, faveur, honneur). ⇒ nantir; gratification. Un de « ces concerts dont la musique des régiments gratifie le… …   Encyclopédie Universelle

  • munir — [ mynir ] v. tr. <conjug. : 2> • déb. XVIe; « fortifier, défendre (une place forte) » 1360; lat. munire 1 ♦ Vx Approvisionner (une place, une armée) de moyens de défense ou de subsistance. ⇒ munition; équiper, ravitailler. 2 ♦ Mod. Garnir… …   Encyclopédie Universelle

  • dénantir — ● dénantir verbe transitif Enlever son nantissement à quelqu un. ⇒DÉNANTIR, verbe trans. A. DR. Enlever à quelqu un un bien dont il était nanti (en particulier des gages donnés en dépôt). Dénantir ses créanciers (BESCH. 1845, Lar. 19e). Emploi… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”