MUTILER
. v. a.
Retrancher, couper. Il est principalement d'usage Lorsqu'on parle du retranchement d'un membre ou de quelque autre partie extérieure du corps humain, ou de quelque partie d'une statue. Mutiler quelqu'un d'un bras, d'un pied. Qui l'a ainsi mutilé ? Mutiler une statue.

MUTILER, signifie quelquefois, absolument, Châtrer. La jalousie des Orientaux les porte à mutiler les esclaves auxquels ils confient la garde de leurs femmes. En ce sens, il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Origène se mutila dans un accès de pieuse frénésie.

MUTILER, par extension, se dit en parlant De tableaux, d'édifices, etc., et signifie, Défigurer, briser. On a mutilé le chapiteau de cette colonne. Ce tableau a été mutilé à coups de couteau.   Il se dit figurément en parlant Des ouvrages d'esprit. La censure à cruellement mutilé cet ouvrage. En voulant abréger son poëme, il l'a mutilé.

MUTILÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mutiler — [ mytile ] v. tr. <conjug. : 1> • 1334; lat. mutilare 1 ♦ Priver (un être humain, un animal) de son intégrité physique par une mutilation, une grave blessure. ⇒ blesser, couper, écharper, estropier. Il a été mutilé du bras droit, des deux… …   Encyclopédie Universelle

  • mutiler — MUTILER. v. act. Retrancher, couper un membre. Mutiler quelqu un d un bras, d un pied. qui l a ainsi mutilé? mutiler une statuë …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mutiler — Mutiler, Mutilare, Admutilare, Ad mortem vsque multare. Mutiler les corps et en couper quelque partie, Corpora detruncare. Mutilé, Mutilus, Mutilatus, Demutilatus, Truncatus …   Thresor de la langue françoyse

  • mutiler — (mu ti lé) v. a. 1°   Priver de quelque membre. •   Après qu il l eut fait ainsi mutiler par tout le corps, il commanda qu on l approchât du feu, et qu on le fît rôtir dans la poêle pendant qu il respirait encore, SACI Bible, Machab. II, VII, 5.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MUTILER — v. tr. Retrancher un membre ou quelque autre partie extérieure du corps. Mutiler quelqu’un d’un bras, d’un pied. Qui l’a ainsi mutilé? Le participe passé s’emploie substantivement. Les mutilés de la guerre. Il se dit aussi en parlant des OEuvres… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • mutiler — vt. MUTILÂ (Albanais, Annecy) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • mac'hagnañ — mutiler …   Dictionnaire Breton-Français

  • amputer — [ ɑ̃pyte ] v. tr. <conjug. : 1> • XVe; lat. amputare « élaguer, tailler » 1 ♦ Faire l amputation de (un membre, etc.). On lui a amputé la main gauche. ⇒ couper, enlever. Par ext. Amputer qqn, lui enlever un membre. Amputer un blessé. On l a …   Encyclopédie Universelle

  • châtrer — [ ʃatre ] v. tr. <conjug. : 1> • chastrer 1121; lat. castrare → castrer 1 ♦ Rendre (un mâle) impropre à la reproduction en lui mutilant les testicules. ⇒ castrer; émasculer. Châtrer un taureau, un bélier, un cheval. Par ext. Rendre impropre …   Encyclopédie Universelle

  • mutilation — [ mytilasjɔ̃ ] n. f. • 1245; lat. mutilatio 1 ♦ Perte accidentelle ou ablation d un membre, d une partie externe du corps, qui cause une atteinte irréversible à l intégrité physique. Mutilation sexuelle (⇒ castration, excision, infibulation) ,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”