MUR
. s. m.
Ouvrage de maçonnerie, qui sert à enclore quelque espace, à le séparer d'un autre, ou à le diviser. Bon mur. Mur épais de deux pieds et haut de trente. Mur de pierre de taille, de moellon, de brique, de terre, de pisé. L'épaisseur, la hauteur, la longueur d'un mur. Le pied, le chaperon d'un mur. Bâtir, élever un mur. Mur à hauteur d'appui. Mur mitoyen. Cela est scellé dans le mur. Prendre l'alignement d'un mur. Crépir un mur. Reprendre un mur, le reprendre sous oeuvre. Enclore d'un mur un terrain, un jardin, etc. Fermer un passage par un mur. Les murs d'une chambre, d'un cachot. Percer un mur. Les voleurs ont tout emporté, ils n'ont laissé que les quatre murs. Il tomba et donna de la tête contre le mur.   Les gros murs d'un bâtiment, Ceux qui en forment l'enceinte, et qui portent les combles, les voûtes, etc.  Mur de face, Gros mur qui forme l'une des principales faces d'un bâtiment. On appelle par opposition Mur latéral, Celui qui forme l'un des côtés.  Mur de pignon, Mur qui s'élève jusqu'au-dessous du toit, le supporte, et en a la forme.  Mur de refend, Celui qu'on élève entre les gros murs, pour diviser l'intérieur du bâtiment. Mur à refends : voyez REFEND.  Mur de parpaing, Mur formé de pierres qui en traversent l'épaisseur.  Mur de clôture, Mur qui enferme extérieurement une cour, un jardin, un parc, etc. Franchir un mur de clôture.   Mur d'appui, Mur qui n'est qu'à hauteur d'appui, qui n'est élevé que d'un mètre environ Murs d'un jardin, d'un parc, Les murs qui enferment un jardin, un parc.  Mur de terrasse, Mur qui retient les terres d'une plate-forme, d'une terrasse, d'un jardin, d'un boulevard, etc.  Murs d'une ville, Les murs qui entourent une ville. Les murs de cette ville sont flanqués de grosses tours. Dans ce sens, on dit quelquefois Murs, absolument. Cette église est hors des murs. J'ai été me promener hors des murs. Il se prend quelquefois pour Ville. Depuis quand êtes-vous dans nos murs ?

Prov. et fig., C'est se donner la tête, c'est donner de la tête contre un mur, C'est tenter une entreprise dans laquelle il n'est pas possible de réussir.

Prov. et par exagér., On tirerait plutôt de l'huile d'un mur, se dit en parlant D'un homme dur, dont on ne peut rien obtenir.

Prov. et fig., Cet homme tirerait de l'huile d'un mur, Par son adresse et son industrie, il tirerait de l'argent, des secours, d'où les autres n'en pourraient jamais tirer.

Prov. et fig., Les murs ont des oreilles, Quand on s'entretient de quelque chose de secret, il faut parler avec beaucoup de circonspection, de peur d'être écouté. Parlons bas, les murs ont des oreilles.

Fig. et fam., Mettre quelqu'un au pied du mur, Le mettre hors d'état de reculer, et le forcer à prendre un parti ; Le mettre dans l'impossibilité de répliquer.

Fig., Mur de séparation, mur d'airain, se dit Des causes qui divisent deux personnes, et empêchent qu'elles ne puissent se rapprocher, se réunir. Il y a un mur de séparation, un mur d'airain entre ces deux hommes. J'ai abattu le mur de séparation qui s'était élevé entre eux, c'est-à-dire, Je les ai rapprochés, réunis.

MUR, dans les Mines, se dit de La partie inférieure, par opposition à La partie supérieure, qui se nomme Le toit.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mur — mur …   Dictionnaire des rimes

  • mûr — mûr …   Dictionnaire des rimes

  • mur — [ myr ] n. m. • 980; lat. murus 1 ♦ Ouvrage de maçonnerie qui s élève verticalement ou obliquement (mur de soutènement) sur une certaine longueur et qui sert à enclore, à séparer des espaces ou à supporter une poussée. Matériaux utilisés dans la… …   Encyclopédie Universelle

  • mûr — mur [ myr ] n. m. • 980; lat. murus 1 ♦ Ouvrage de maçonnerie qui s élève verticalement ou obliquement (mur de soutènement) sur une certaine longueur et qui sert à enclore, à séparer des espaces ou à supporter une poussée. Matériaux utilisés dans …   Encyclopédie Universelle

  • mur — (mur) s. m. 1°   Ouvrage de maçonnerie dressé et portant en terre sur des fondements, ou sur un plancher artificiel. Un mur solide. Le mur s écroula. •   Ainsi tel autrefois qu on vit avec Faret Charbonner de ses vers les murs d un cabaret....,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mur — MUR. s. m. Ouvrage de Maçonnerie fait pour enclorre quelque espace. Bon mur. mur espais de tant de pieds. mur de pierre de taille. mur de moëllon. mur de brique. mur de terre. bastir un mur. lever un mur. mur à hauteur de &c. cela est sellé dans… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mur — mur̃ interj., mùr 1. neaiškiam kalbėjimui nusakyti: Klebonas savo kambaryje kažką mur mur atsakymo vietoje rš. 2. katės purkavimui nusakyti: Katė maloniai murksėjo: mur, muru, mur rš. 3. žlugto virinimo garsui nusakyti: Mur̃, mur̃ kaip pekla… …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • mûr — mûr, ûre (mur, mu r ) adj. 1°   Qui est arrivé au point de se détacher spontanément ou d être cueilli, en parlant des fruits. Ces pêches ne sont pas mûres. •   Des raisins, mûrs apparemment Et couverts d une peau vermeille, LA FONT. Fabl. III, 11 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Mur — steht für: Murgang, ein schnellfließender Erdrutsch, der aus Schlamm und Steinen besteht Mur, Mûr, ist der Name folgender geographischer Objekte: Mur (Fluss) in Österreich, Slowenien, Kroatien und Ungarn Verwaltungseinheiten: Kanton Mur de Barrez …   Deutsch Wikipedia

  • mur — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. murze {{/stl 8}}{{stl 20}} {{/stl 20}}{{stl 12}}1. {{/stl 12}}{{stl 7}} wykonane z jednakowych lub podobnych, układanych jeden na drugim elementów (zwykle łączonych zaprawą) ograniczenie przestrzeni,… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • MUR — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”