MORFONDURE
. s. f.
T. d'Art vétérinaire. Sorte de maladie qui vient aux chevaux lorsqu'ils ont été saisis de froid après avoir eu chaud. Ce cheval jette des naseaux, mais ce n'est qu'une morfondure.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • morfondure — Morfondure …   Thresor de la langue françoyse

  • morfondure — ⇒MORFONDURE, subst. fém. A. MÉD. VÉTÉR., vieilli. Catarrhe nasal du cheval. Ce cheval jette des naseaux, mais ce n est qu une morfondure (Ac.). B. Fluxion de poitrine chez le chien (d apr. DUCHARTRE 1973). Prononc. et Orth.: [ ]. Att. ds Ac. dep …   Encyclopédie Universelle

  • morfondure — Morfondure. s. f. Sorte de maladie qui vient aux chevaux, lorsqu ils ont esté saisis de froid, aprés avoir eu chaud. Ce cheval jette du nazeau, mais ce n est que morfondure …   Dictionnaire de l'Académie française

  • MORFONDURE — n. f. T. d’Art vétérinaire Sorte de catarrhe nasal qui vient aux chevaux lorsqu’ils ont été saisis du froid après avoir eu chaud. Ce cheval jette des naseaux, mais ce n’est qu’une morfondure …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • morfondure — (mor fon du r ) s. f. Ancien terme de vétérinaire. Le catarrhe nasal ou coryza du cheval. HISTORIQUE    XVe s. •   Et porra estre que l un de ses chevaulx se recroira, ou demourra par aucun accident de morfonture, de releveure, ou d aultre chose …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Strenge, die — Die Strênge, plur. car. das Abstractum des vorigen Wortes, welches im Hochdeutschen in allen den Bedeutungen üblich ist, in welchen das Beywort noch gebraucht wird. Die Strenge der Kälte, des Winters, des Gehorsams. Mit Strenge regieren. Die… …   Grammatisch-kritisches Wörterbuch der Hochdeutschen Mundart

  • CATARRHE — Inflammation d’une muqueuse et écoulement qui s’ensuit. Ce terme a disparu du vocabulaire médical, après avoir connu un grand succès et être passé dans la langue commune, dès le XVe siècle, sous la forme caterre, et après avoir donné les deux… …   Encyclopédie Universelle

  • cheval — cheval, aux [ ʃ(ə)val, o ] n. m. • fin XIe; lat. caballus « mauvais cheval » (mot gaul.), qui a supplanté le class. equus; cf. aussi joual I ♦ 1 ♦ Grand mammifère ongulé (hippomorphes) à crinière, plus grand que l âne, domestiqué par l homme… …   Encyclopédie Universelle

  • morfondre — (se) [ mɔrfɔ̃dr ] v. pron. <conjug. : 41> • 1574; « prendre froid » 1549; « être catarrheux » (cheval) intr. v. 1400; du provenç. mourre, rad. murr « museau », et fondre ♦ S ennuyer. Elle est là toute seule à se morfondre. Être plongé dans… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”