MORFONDRE
. v. a.
Refroidir, causer un froid qui incommode, qui pénètre. Ce vent vous morfondra. Ne dessellez pas sitôt ce cheval, de peur de le morfondre.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Vous vous morfondez dans ce jardin .  Il signifie, figurément et familièrement, avec le pronom personnel, Perdre bien du temps à la poursuite d'une affaire, d'une entreprise qui ne réussit pas, dans l'attente d'une personne qui n'arrive pas, d'un succès qu'on n'obtient point. Ce général s'est morfondu devant cette place. Cet homme est à la cour assidûment, mais il ne fait que s'y morfondre. Je me suis morfondu à vous attendre.

Fig., en termes de Boulangerie, La pâte se morfond, Elle perd la force de fermentation qu'elle doit avoir pour faire de bon pain.

MORFONDU, UE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • morfondre — (se) [ mɔrfɔ̃dr ] v. pron. <conjug. : 41> • 1574; « prendre froid » 1549; « être catarrheux » (cheval) intr. v. 1400; du provenç. mourre, rad. murr « museau », et fondre ♦ S ennuyer. Elle est là toute seule à se morfondre. Être plongé dans… …   Encyclopédie Universelle

  • morfondre — Morfondre. v. act. Refroidir, Causer un froid qui saisit. Ce vent vous morfondra. ne dessellez pas si tost ce cheval, de peur de le morfondre. Il est aussi n. p. Vous vous morfondez là. On dit fig. qu Un homme se morfond, pour dire, qu Il perd… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • morfondre — (mor fon dr ) v. a.    Se conjugue comme fondre. 1°   Ancien terme de vétérinaire. Causer un coryza, un catarrhe nasal, chez le cheval. 2°   Causer un froid qui pénètre. L air glacial de la nuit l a morfondu. 3°   Se morfondre, v. réfl. Prendre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MORFONDRE — v. tr. Refroidir, causer un froid qui incommode, qui pénètre. Ce vent vous morfondra. Cheval morfondu se dit d’un Cheval qui, saisi par le froid, est devenu catarrheux. SE MORFONDRE signifie, figurément et familièrement, Perdre du temps à la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • morfondre — Se Morfondre, Contrahere frigus. Morfondu, Exceptus frigore …   Thresor de la langue françoyse

  • morfondre — vt. , transir, pénétrer de froid : zhèlâ <geler> (Albanais). A1) se morfondre, s ennuyer à attendre : se marfandre (Saxel), s morfandre (Villards Thônes) ; se markorâ (Arvillard). E. : Abcès, Désoler (Se) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • morfondre — mor|fon|dre Mot Pla Verb pronominal …   Diccionari Català-Català

  • morfondre\ se — morfondre (se) [ mɔrfɔ̃dr ] v. pron. <conjug. : 41> • 1574; « prendre froid » 1549; « être catarrheux » (cheval) intr. v. 1400; du provenç. mourre, rad. murr « museau », et fondre ♦ S ennuyer. Elle est là toute seule à se morfondre. Être… …   Encyclopédie Universelle

  • se morfondre — ● se morfondre verbe pronominal (radical expressif murr , museau, et fondre) être morfondu verbe passif (radical expressif murr , museau, et fondre) S ennuyer à attendre trop longtemps : Se morfondre à l arrêt de l autobus. ● se morfondre… …   Encyclopédie Universelle

  • languir — [ lɑ̃gir ] v. intr. <conjug. : 2> • XIIe; lat. pop. °languire, class. languere 1 ♦ Vieilli Perdre lentement ses forces. ⇒ dépérir. Par anal. (végétaux) ⇒ s étioler. 2 ♦ Mod. Manquer d activité, d énergie. Languir dans l oisiveté, l inactio …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”