MORBIDESSE
. s. f.
T. de Peint. et de Sculpt., emprunté de l'italien Morbidezza. Mollesse et délicatesse des chairs dans une figure.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • morbidesse — [ mɔrbidɛs ] n. f. • 1676; it. morbidezza (1580) « mollesse », de morbido « doux » 1 ♦ Littér. Grâce un peu maladive, alanguie. ⇒ langueur, nonchalance. 2 ♦ Peint. Délicatesse et souplesse dans le modelé des chairs. « des têtes italiennes d une… …   Encyclopédie Universelle

  • Morbidesse — (franz., ital. Morbidezza), Mürbigkeit; Weichheit, Zartheit, besonders in bezug auf die koloristische Behandlung des Fleisches in der Malerei …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • morbidesse — (mor bi dè s ) s. f. Terme de peinture et de sculpture. Mollesse et délicatesse des chairs dans une figure.    Dans le langage général, souplesse dans les attitudes, la démarche, les manières, mêlée d une sorte de mollesse aimable.    Fig.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MORBIDESSE — n. f. T. de Beaux Arts Mollesse et délicatesse des chairs dans une figure. Il désigne aussi une Sorte de grâce maladive en art …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • morbideţe — MORBIDÉŢE s.f. (livr.) Rafinament bolnăvicios, moliciune, sensibilitate excesivă; lipsă de vitalitate, de energie. ♦ Delicateţe şi moliciune reflectate în creaţii artistice (mai ales plastice). [var.: morbidéţă s.f.] – Din it. morbidezza, fr.… …   Dicționar Român

  • langueur — [ lɑ̃gɶr ] n. f. • 1125; lat. languor, oris 1 ♦ Vieilli État d une personne dont les forces diminuent graduellement et lentement. ⇒ abattement, affaiblissement, alanguissement, dépérissement, épuisement, étisie, marasme. Maladie de langueur. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • morbide — [ mɔrbid ] adj. • 1810; « malade » XVe; lat. morbidus 1 ♦ Méd. Relatif à la maladie. État morbide. ⇒ pathologique. 2 ♦ Cour. Anormal, causé par un dérèglement psychique. ⇒ dépravé. Curiosité morbide. ⇒ maladif, malsain. Goûts morbides. ⇒ pervers …   Encyclopédie Universelle

  • nonchalance — [ nɔ̃ʃalɑ̃s ] n. f. • 1150; de nonchalant 1 ♦ Caractère, manière d agir d une personne nonchalante; manque d ardeur, de soin. ⇒ apathie, indolence, insouciance, langueur, mollesse, négligence, nonchaloir, paresse, tiédeur. Tâche faite avec… …   Encyclopédie Universelle

  • -esse — I. ⇒ ESSE1, suff. Suff. formateur de subst. exprimant de façon abstr. la qualité désignée par l adj. de base. A. Le dér. exprime une qualité propre à une pers. 1. Un sentiment ou un état moral : allégresse, tendresse, tristesse. 2. Une qualité… …   Encyclopédie Universelle

  • MOLLESSE — s. f. Qualité de ce qui est mou. Son plus grand usage, au propre, est dans le style didactique. La mollesse et la dureté des corps. La mollesse des chairs est une marque d une mauvaise constitution, d une mauvaise disposition.   Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”