MONSEIGNEURISER
. v. a.
Donner le titre de monseigneur. Je l'ai monseigneurisé. Il ne s'emploie que par plaisanterie.

MONSEIGNEURISÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • monseigneuriser — [mɔ̃sɛɲœʀize] v. tr. ÉTYM. 1692; de Monseigneur. ❖ ♦ Vx, par plais. Appeler du titre de monseigneur. || « Monseigneuriser un parvenu » (1797, in D. D. L.) …   Encyclopédie Universelle

  • monseigneuriser — (mon sè gneu ri zé) v. a. Terme qui ne se dit que par plaisanterie. Affubler du titre de monseigneur. •   Irai je, adulateur sordide, Encenser un sot dans l éclat, Amuser un Crésus stupide, Et monseigneuriser un fat ?, GRESSET la Chartreuse..… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MONSEIGNEURISER — v. tr. Honorer quelqu’un du titre de monseigneur. Je l’ai monseigneurisé. Il ne s’emploie qu’ironiquement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • monseigneur — plur. messeigneurs [ mɔ̃sɛɲɶr, mesɛɲɶr ] n. m. • v. 1155; de mon et seigneur → messire, monsignor 1 ♦ Titre honorifique donné à certains personnages éminents (mod. aux archevêques, évêques, prélats et aux princes des familles souveraines). Abrév …   Encyclopédie Universelle

  • monseigneurisé — monseigneurisé, ée (mo sè gneu ri zé, zée) part. passé de monseigneuriser. M. Jourdain monseigneurisé dans Molière par les garçons du tailleur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • éclat — (é kla ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l s se lie : des é kla z inconsidérés ; éclats rime avec appas, mâts) s. m. 1°   Partie détachée d un corps dur par une force subite, instantanée. Un éclat d une branche rompue.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”