MONDE
. s. m.
L'univers, le ciel et la terre, et tout ce qui y est compris. Dieu a créé le monde, a tiré le monde du néant. La création, la fin du monde. Plusieurs philosophes ont cru le monde éternel.

Fam., Depuis que le monde est monde, De tout temps.  L'an du monde deux mille, La deux millième année depuis la création du monde.  Le monde physique, Le monde considéré dans ce qu'il a de sensible ; par opposition à Monde moral ou intellectuel, Le monde considéré sous les rapports qui ne peuvent être saisis que par l'intelligence, ou qui appartiennent à la morale.  Le monde idéal, L'idée archétype du monde qui est en Dieu de toute éternité, suivant la philosophie de Platon.

MONDE, dans un sens plus particulier, se dit de La terre, du globe terrestre. Les cinq parties du monde. Le monde sublunaire. Le centre, le bout, les extrémités, les confins, les bornes du monde. Aux deux bouts du monde. Alexandre aspirait à se rendre maître du monde. Courir le monde. Faire le tour du monde. Voyage autour du monde. Ce bas monde.   Venir au monde, Naître ; et, Être au monde, cesser d'être au monde, n'être plus au monde, Exister, ne plus exister. Cela ne se dit que Des personnes. Quand cet enfant est venu au monde. Depuis que je suis venu au monde. Depuis qu'il n'est plus au monde, qu'il a cessé d'être au monde. On dit dans un sens analogue, Mettre un enfant au monde, Donner la naissance à un enfant. Les enfants qu'elle a mis au monde.   Le monde ancien, ou Le monde des anciens, Ce que les anciens connaissaient du globe terrestre.  Le nouveau monde, Le continent de l'Amérique. L'ancien et le nouveau monde, ou Les deux mondes, Les deux continents.  Hyperboliq. et fam., Il est allé loger, il est logé au bout du monde, Dans un quartier fort éloigné.

Fig. et fam., C'est le bout du monde, c'est tout le bout du monde, se dit Lorsqu'on estime quelque chose à son plus haut prix, à sa plus grande valeur. Si vous tirez cent francs de ce cheval, c'est le bout du monde. Si j'ai cent écus chez moi, c'est tout le bout du monde.   En style de l'Écriture, La figure de ce monde passe, Tout ce qui est dans le monde n'a rien de solide ni de permanent.

MONDE, se dit aussi Des planètes qu'on suppose habitées ; et alors on ne l'emploie guère qu'au pluriel. Dieu a semé les mondes dans l'espace. La Pluralité des Mondes est le titre d'un ouvrage de Fontenelle.   Il se dit hyperboliquement d'Un lieu vaste et très-peuplé. Paris est un monde, un petit monde.

MONDE, signifie, par extension, La totalité des hommes, le genre humain.

ÉSUS-CHRIST est le sauveur du monde. L'opinion est la reine du monde.   Le monde chrétien, La totalité des hommes qui professent le christianisme.

MONDE, signifie aussi, Les hommes en général, la plupart des hommes. Le monde ne pardonne point l'ingratitude. Le monde est bien méchant. Tout le monde sait cette nouvelle. Il est connu de tout le monde. Sa vie est utile au monde.   Il se prend quelquefois indéfiniment pour Gens, personnes. Il ne faut pas accuser le monde légèrement. Est-ce comme cela qu'il faut traiter le monde ? Je crois que vous vous moquez du monde. Dans ce sens, il est familier.  Il se dit encore d'Un certain nombre de personnes. Il s'assembla quantité de monde autour de lui. Il a amené beaucoup de monde avec lui. Il y avait bien du monde à l'Opéra. Le monde n'est pas encore arrivé.   Peu de monde, pas grand monde, Peu de personnes. Il n'y avait pas grand monde à cette fête. Il ne put rassembler que peu de monde.   Hyperboliq., Un monde, Une grande quantité de personnes. Il a un monde d'ennemis.  MONDE, se dit quelquefois d'Une seule personne. N'entrez pas dans son cabinet, il y a du monde avec lui, il est avec du monde.

MONDE, avec l'adjectif possessif, se dit particulièrement Des domestiques de quelqu'un. Il a congédié tout son monde.   Il se dit également Des gens qui sont sous les ordres de quelqu'un. L'architecte a-t-il amené tout son monde ? Ce capitaine n'avait que la moitié de son monde.   Il se dit pareillement d'Un certain nombre de personnes que l'on attend. On servira dès que votre monde sera venu.

MONDE, signifie en outre, La société des hommes, ou Une partie de cette société. Fréquenter, aimer le monde. Le commerce du monde. C'est un homme qui a vu le monde, qui a un grand usage du monde, une grande connaissance des affaires du monde. Observer, étudier le monde. Avoir l'expérience du monde. À son entrée dans le monde. Il n'aime pas le monde. Il ne voit qu'un certain monde. Loin du monde et du bruit. Se retirer du monde, de l'embarras du monde et des affaires. C'est le monde qui lui a formé l'esprit. Le monde est bien corrompu. Dans quel monde vivez-vous ? Il s'est fait un monde à part dans lequel il passe sa vie. Il vit dans un monde qui n'a rien de commun avec celui où vous vivez. Faire figure dans le monde. Se faire un nom, de la réputation dans le monde. Faire parler de soi dans le monde.   Homme du monde, Homme qui vit dans le grand monde. Au pluriel, Les gens du monde.

Fam., Le grand monde, La société distinguée par les richesses, par les dignités de ceux qui la composent. Aller dans le grand monde. Il signifie aussi, Une société nombreuse. Le grand monde l'étourdit, il préfère un petit cercle d'amis.

Fam., Le petit monde, Les gens du commun. Cela n'a réussi que dans le petit monde. Le peuple dit, Il ne faut pas tant mépriser le petit monde.

Fam., Le beau monde, La société la plus brillante. Il va dans le beau monde, il voit le beau monde. On dit par extension, J'ai vu là beaucoup de beau monde, Beaucoup de personnes bien mises, élégantes.  Le monde savant, le monde lettré, Les hommes qui s'occupent particulièrement des sciences, des lettres.  Savoir bien le monde, son monde, Savoir bien la manière de vivre dans la société. C'est un homme qui sait bien le monde, qui sait bien son monde. On dit dans le même sens, Il a du monde, il n'a pas de monde ; il a la science du monde, l'esprit du monde.   Connaître le monde, Connaître les hommes. Connaître bien son monde, Savoir bien démêler le caractère des gens à qui l'on a affaire.  N'être plus du monde, N'être plus dans le commerce du monde. C'est un homme qui n'est plus du monde. Je ne suis plus du monde. Je ne suis plus de ce monde. On dit dans le même sens : Quitter le monde. Renoncer au monde. Se retirer du monde. C'est un solitaire qui ignore les choses de ce monde.

Prov., Ainsi va le monde, C'est ainsi que les hommes agissent, se conduisent.

Prov. et fig., C'est le monde renversé, se dit D'une chose qui se fait contre l'usage et l'ordre commun.  Monde idéal, Monde imaginaire, meilleur que le monde où nous existons. Se former, se créer un monde idéal. Vivre dans un monde idéal. S'égarer dans un monde idéal. Les illusions du monde idéal font oublier le monde réel.

Prov., Devoir à Dieu et au monde, Être extrêmement endetté.

MONDE, en langage de dévotion, signifie, Les hommes qui ont les moeurs corrompues du siècle. Renoncer au monde, au monde et à ses pompes. L'esprit, le train du monde. Les vanités du monde. Les maximes du monde sont bien contraires à celles de l'Évangile .

MONDE, se dit aussi de La vie séculière, par opposition à La vie monastique. Il a quitté le monde pour se mettre dans un cloître. Il est sorti du couvent, et est entré, rentré dans le monde.

MONDE, est quelquefois un terme augmentatif, soit qu'on affirme, soit qu'on nie. Il a dit de vous tout le bien du monde. Je ne voudrais de cette maison pour rien au monde. Il ne manquerait pas à sa parole pour tous les trésors du monde. Je donnerais tout au monde pour l'avoir. Rien au monde ne lui fait tant de plaisir.   Cela est, cela va le mieux du monde, Cela est, cela va très-bien. Nous sommes le mieux du monde ensemble, Nous sommes parfaitement d'accord, nous sommes très-bien l'un avec l'autre.  Par exagérat., Le meilleur homme, le plus méchant homme du monde ; la meilleure chose, la plus mauvaise chose du monde, Un homme très-bon, très-méchant ; une chose très-bonne, très-mauvaise.  L'autre monde, La vie future. Dans l'autre monde il faudra rendre compte de ce que nous aurons fait dans celui-ci. La foi nous apprend qu'il y a un autre monde après celui-ci.   Pop., Il est allé dans l'autre monde, Il est mort.

Fam., De quel monde venez-vous ? se dit À une personne qui paraît ne pas être instruite d'une chose que tout le monde sait.

Fig. et fam., C'est un homme de l'autre monde, se dit D'un homme dont les moeurs, les façons de vivre paraissent opposées à celles de la société commune des autres hommes.

Fig. et fam., Dire des choses de l'autre monde, Dire des choses étranges, incroyables.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MONDE — Le terme de monde est utilisé dans des contextes très divers pour indiquer, d’une manière ou de l’autre, une totalité d’appartenance. Ainsi on parle du «monde grec» ou du «monde de la Renaissance», pour désigner des ensembles culturels… …   Encyclopédie Universelle

  • monde — 1. (mon d ) s. m. 1°   Tout ce que nous apercevons d espace, de corps et d êtres, ainsi dénommé à cause de l arrangement et de la régularité qui y règnent. La création du monde. Plusieurs philosophes ont cru que le monde est éternel. •   Tout ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • monde — Monde, m. pen. Le ciel, et tout le contenu en iceluy, Mundus, Orbis. Au milieu du monde la terre est située, In medio mundo terra sita est. La description du monde, Cosmographia. Tout le monde est comme une ville, de laquelle tous les hommes sont …   Thresor de la langue françoyse

  • Monde — is a Communications Consultancy Agency located in Latvia s capital, Riga. It has been founded in the November 2004, being led by Ilze Lapiņa and Dace Skadiņa.The main services Monde offers are: * Complicated crisis management * Media relations… …   Wikipedia

  • Monde — (m[^o]Nd), n. [F. See {Mundane}.] The world; a globe as an ensign of royalty. [R.] A. Drummond. [1913 Webster] {Le beau monde} [F.], fashionable society. See {Beau monde}. {Demi monde}. See {Demimonde}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • mondé — mondé, ée (mon dé, dée) part. passé de monder. Sené mondé. Certaines dragées fines contiennent des amandes mondées.    Prendre de l orge mondé, boire de l eau dans laquelle on a fait bouillir de l orge mondé …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mondé — Mondé, [mond]ée. part. De l orge mondé. de la casse mondée. prendre un orge mondé C est de l eau boüillie avec de l orge mondé …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Monde — «MONDE» («Мир») французский еженедельник, начал издаваться в июне 1928 в Париже под общей редакцией А. Барбюса (см.), при ближайшем участии А. Эйнштейна, М. Горького, Э. Синклера, М. Угарта, М. де Унамуно, М. Мерхердта, Л. Верта. Задача «М.» была …   Литературная энциклопедия

  • Monde — (Nebenplaneten, Trabanten, Satelliten), diejenigen Weltkörper unsers Sonnensystems, die sich um die Hauptplaneten bewegen und dieselben bei ihrem Lauf um die Sonne begleiten. Außer der Erde (s. Mond) werden nur die fünf größten Planeten von… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Monde — Monde,   Plural, Astronomie: Satellit.   Hier finden Sie in Überblicksartikeln weiterführende Informationen:   kosmischer Materiekreislauf und Evolution der Materie   …   Universal-Lexikon

  • monde — [mōnd] n. [Fr < L mundus] the world; society …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”