MOLLIR
. v. n.
Devenir mou. La plupart des pommes mollissent cette année.   Il signifie aussi, Manquer de force, faiblir, fléchir. Ce cheval aura peine à fournir sa course, il commence à mollir. Le vent mollissait contre les voiles. Les troupes mollissaient et commençaient à plier.   Il signifie au sens moral, Céder trop aisément dans une occasion où il faudrait avoir de la fermeté. Il ne faut pas mollir dans cette affaire. Il se pique de fermeté, mais je l'ai vu mollir dans une occasion importante. Vous mollissez.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mollir — [ mɔlir ] v. <conjug. : 2> • XVe; de mol, mou I ♦ V. tr. 1 ♦ Vx Rendre mou. ⇒ amollir. « Mon grand mal de pitié mollirait une roche » (Baïf). 2 ♦ Mar. Mollir un cordage, le détendre (cf. Donner du mou). II ♦ V. intr. (XVII …   Encyclopédie Universelle

  • mollir — Mollir. v. n. Devenir mou. La pluspart des pommes mollissent cette année. les nefles mollissent sur la paille. Il veut dire aussi, Manquer de force. Ce cheval aura peine à fournir sa course, il commence à mollir. le vent mollissoit contre les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mollir — (del lat. «mollīre») 1 (ant.) tr. *Mullir. 2 (ant.) Afeminar. * * * mollir. (Del lat. mollīre). tr. desus. Poner blando …   Enciclopedia Universal

  • mollir — (Del lat. mollīre). tr. desus. Poner blando …   Diccionario de la lengua española

  • mollir — (mo lir) v. n. 1°   Devenir mou. Ces fruits commencent à mollir. 2°   Manquer de force, faiblir, fléchir. Ce cheval n ira pas jusqu au bout de la course, il commence à mollir. •   Prêts à les repousser, les plus hardis mollissent, BOILEAU Épître… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MOLLIR — v. intr. Devenir mou. Faire mollir à la cuisson. Il signifie, par analogie, Manquer de force, faiblir, fléchir. Ce cheval aura peine à fournir sa course, il commence à mollir. Le vent mollissait contre les voiles. Les troupes mollissaient et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • mollir — I. Mollir, Mollire. II. Mollir, voyez Mol …   Thresor de la langue françoyse

  • flancher — [ flɑ̃ʃe ] v. intr. <conjug. : 1> • 1862; « blaguer » arg. 1846; altér. de flenchir « détourner »; frq. °hlankjan « ployer » (→ flanc), ou de flacher « mollir » ♦ Fam. Céder, faiblir. Le cœur du malade a flanché brusquement. ⇒ 1. lâcher. Sa …   Encyclopédie Universelle

  • faiblir — [ feblir ] v. intr. <conjug. : 2> • XIIe var. flebir; repris XVIIe ; de faible 1 ♦ (Personnes) Vx Devenir faible. Malade qui faiblit. ⇒ s affaiblir, baisser. Mod. Ses forces faiblissent. ⇒ décliner. Le pouls faiblit. « Quelqu un dont la… …   Encyclopédie Universelle

  • mol — → 1. mou mol mole [ mɔl ] n. f. • 1903; de l all., de Molekül « molécule » ♦ Métrol. Unité de quantité de matière (symb.mol) équivalant à la quantité de matière d un système contenant autant d entités élémentaires qu il y a d atomes dans 0,012 kg …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”