MITONNER
. v. n.
Il se dit Du pain qu'on laisse tremper longtemps dans le bouillon sur le feu, avant de servir le potage. Le potage mitonne. Il faut le laisser mitonner quelque temps. Faire mitonner la soupe.   Il s'emploie quelquefois avec le pronom personnel, dans le même sens. La soupe se mitonne.

MITONNER, est aussi actif, et signifie familièrement, Dorloter, prendre un grand soin de tout ce qui regarde la santé et les aises d'une personne. Il a une femme qui a un grand soin de lui, et qui le mitonne extrêmement. Il aime qu'on le mitonne.   Il s'emploie également avec le pronom personnel, dans la même acception. C'est un homme qui aime à se mitonner.

Fig. et fam., Mitonner quelqu'un, Ménager adroitement son esprit, dans des vues intéressées. C'est un homme qui peut leur être utile, ils le mitonnent avec soin. On dit aussi, Je vous ai mitonné cette ressource, ce protecteur, Je vous les ai ménagés par mes soins.

Fig. et fam., Mitonner une affaire, La disposer et la préparer doucement, pour la faire réussir quand il en sera temps.

MITONNÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mitonner — [ mitɔne ] v. <conjug. : 1> • 1546; de miton « mie de pain », de 1. mie I ♦ V. intr. Cuire longtemps à petit feu dans l eau ou le bouillon. ⇒ bouillir, mijoter. Laisser mitonner plusieurs heures. « La soupe mitonnait en gémissant » (Giono) …   Encyclopédie Universelle

  • mitonner — (mi to né) 1°   V. n. Rester longtemps sur le feu en trempant dans du bouillon ou de l eau. Le potage mitonne. 2°   V. a. Cuire à petit feu et dans un liquide. [Pour un coulis] Les écrevisses bien pilées, Mitonnez les dans du bouillon, Joignez y… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mitonner — I. MITONNER. v. n. Il se dit proprement du pain qui est preparé pour le potage, & que l on met dans un plat avec du boüillon pour le faire tremper longtemps sur le feu avant que de dresser le potage. Le potage mitonne. il faut le laisser mitonner …   Dictionnaire de l'Académie française

  • MITONNER — v. tr. Laisser cuire longtemps sur un feu doux, en parlant surtout d’un Potage au pain. Une soupe mitonnée. Mitonner des écrevisses au court bouillon. Intransitivement, La soupe se mitonne ou mitonne. Fig., Laisser mitonner une affaire, La faire… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • mitonner — vt. => Cuire …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • mijoter — [ miʒɔte ] v. <conjug. : 1> • 1742; « faire mûrir » 1583; de l a. fr. mijot « lieu où l on fait mûrir les fruits »; p. ê. du germ. °musganda I ♦ V. tr. 1 ♦ Faire cuire ou bouillir lentement, à petit feu. Mijoter du bœuf miroton. Lapin… …   Encyclopédie Universelle

  • dorloter — [ dɔrlɔte ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; doreloter « friser » du XIVe au XVIe; de l a. fr. dorelot « boucle de cheveux » ♦ Entourer de soins, de tendresse; traiter délicatement. ⇒ cajoler, caresser, choyer, mignoter, mitonner; fam.… …   Encyclopédie Universelle

  • mitonnement — [mitɔnmɑ̃] n. m. ÉTYM. XXe; de mitonner, et ment. ❖ ♦ Action de faire mitonner (⇒ Mitonnage); fait de mitonner. ♦ Figuré : 0 Je roupille jusqu à des huit heures trente, et ne me lève qu après avoir bâillé des douzaines de foi …   Encyclopédie Universelle

  • bouillir — [ bujir ] v. intr. <conjug. : 15> • bolir 1080; lat. bullire « former des bulles » 1 ♦ Être en ébullition, s agiter en formant des bulles sous l action de la chaleur. L eau bout à 100 degrés. Faire bouillir du lait. L eau commence à… …   Encyclopédie Universelle

  • cuire — [ kɥir ] v. <conjug. : 38> • Xe fig.; lat. pop. °cocere, de coquere I ♦ V. tr. 1 ♦ (XIe) Rendre (un aliment) propre à l alimentation par une forte chaleur qui transforme la consistance, le goût (⇒ cuisson) …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”