ARRÊTER
. v. a.
Empêcher la continuation d'un mouvement, le cours, le progrès de quelque chose, l'écoulement de quelque liqueur. Arrêter une horloge. Arrêter un homme qui s'enfuit. Arrêter les pas de quelqu'un. Arrêter quelqu'un dans sa marche, dans sa course. Arrêter un cheval ; l'arrêter tout court. Arrêter l'eau par le moyen d'une digue. Arrêter le cours de l'eau. Arrêter le sang. Arrêter une hémorragie.   Il signifie aussi, Fixer, assurer une chose. Arrêter une persienne que le vent agite. Arrêter une pierre, un diamant dans le chaton. Arrêter une planche, une poutre avec des clous, avec des crampons. Arrêter une pierre avec du mortier.   Arrêter un point en cousant, Faire un noeud au dernier point de la couture, pour que le fil n'échappe pas.  Arrêter ses yeux, ses regards sur quelqu'un, sur quelque chose, Le regarder fixement.

Fig., Arrêter sa pensée sur quelque chose, Réfléchir sur quelque chose avec attention.  En termes de Chasse, Ce chien arrête des perdrix, des cailles, ou simplement. Il arrête, Quand il rencontre des perdrix, des cailles, il s'arrête, et indique ainsi au chasseur où elles sont.  En termes de Manége, Arrêter et rendre, Former des demi-temps d'arrêt successifs.

ARRÊTER, signifie encore, Empêcher quelqu'un d'agir, de faire ce qu'il voulait faire, de continuer ce qu'il avait commencé. Il veut faire des poursuites contre moi, mais j'ai de quoi l'arrêter. Je n'ai fait que dire une parole, et je l'ai arrêté tout court. Il l'aurait fait, si on ne l'eût arrête. En cet endroit de son discours, je l'arrêtai. Quelle est la difficulté qui vous arrête ? Une seule chose m'arrête. Aucune considération ne peut l'arrêter. Continuez, qui vous arrête, qui peut vous arrêter ?   Arrêter un courrier, Retarder son départ, l'empêcher pour un temps de continuer sa route.

ARRÊTER, s'emploie souvent, dans un sens analogue à celui qui précède, avec un nom de chose pour régime. Arrêter la sédition. Arrêter les plaintes et les murmures. Arrêter le désordre. Arrêter la fureur de quelqu'un. On arrêta cet élan généreux. Arrêter l'essor du génie. Arrêter la marche des affaires. Ces nombreux incidents retardent et arrêtent l'action du drame.   Il signifie quelquefois, Fixer, retenir, captiver par quelque chose d'intéressant, d'attrayant. Rien ne peut arrêter cet esprit frivole. Les charmes de cette ville n'ont pu l'arrêter.

ARRÊTER, signifie aussi, Saisir par voie de justice. Ses créanciers ont fait arrêter sa voiture et ses chevaux. Arrêter les exemplaires d'un livre. Saisir-arrêter, Faire une saisie-arrêt ou opposition.  Il signifie également, Prendre et retenir prisonnier. Ses créanciers l'ont fait arrêter. On l'a arrêté pour dettes. Être arrêté pour vol. On l'arrêta prisonnier. Au nom de la loi, je vous arrête.

ARRÊTER, signifie en outre, S'assurer d'avance le service de quelqu'un, l'usage de quelque chose. Arrêter un domestique, une servante. Arrêter un valet de chambre. Arrêter un cuisinier, une cuisinière. Arrêter une maison, un logement. Arrêter une voiture. Arrêter des chevaux à la poste, une place à la diligence.

ARRÊTER, signifie aussi, Résoudre et déterminer quelque chose, demeurer d'accord de faire quelque chose, en convenir. Après avoir bien examiné l'affaire, on arrêta telle chose, on arrêta que l'on ferait telle chose, de faire telle chose. Qu'a-t-on arrêté dans cette conférence ? Il avait arrêté dans son esprit de donner sa démission. J'ai arrêté en moi-même de... Nous avons arrêté cela ensemble. Arrêter une marche, un plan de conduite. On ne peut encore rien arrêter sur cette affaire.   Arrêter un compte, arrêter des parties, Régler un compte, régler des parties.

ARRÊTER, s'emploie souvent avec le pronom personnel, et signifie, Cesser d'aller, d'agir, de parler, etc. Il marchait à grands pas, mais il s'arrêta tout d'un coup. Il s'arrêta tout court. Une montre qui s'arrête. Il a travaillé, parlé deux heures sans s'arrêter. Il s'arrêta tout court au milieu de sa harangue. S'arrêter au milieu d'un récit, d'une lecture. L'orateur, le prédicateur fut obligé de s'arrêter. Pourquoi vous arrêter ? Quand une fois il est en train de jouer, il ne sait pas s'arrêter. Vos enfants jettent des pierres, dites-leur de s'arrêter.

Prov. et fig., S'arrêter en beau chemin, Abandonner une entreprise dont la réussite paraît assurée.

ARRÊTER, avec le pronom personnel, signifie particulièrement, Tarder, s'amuser, rester quelque temps dans un lieu sans en sortir. Où vous êtes-vous arrêté ? Nous nous sommes arrêtés une heure chez lui. Allez vite et revenez sans vous arrêter. Il s'arrête à tous les coins, à toutes les bornes. Il s'arrête à tous les cabarets.   Il signifie aussi, Interrompre un voyage pour séjourner quelque temps dans un lieu. Nous nous arrêtâmes plusieurs jours à Bordeaux.   Il se dit figurément, et signifie, Se déterminer, se fixer. Après avoir écouté différentes propositions, il s'arrêta à la première. Après avoir vu toutes les étoffes qui étaient à vendre, je m'arrêtai à celle-là.   Il signifie aussi, Avoir égard, faire attention. S'arrêter aux apparences. Il ne faut pas s'arrêter à des bagatelles. Il ne faut pas s'arrêter à ce qu'il dit.

ARRÊTER, est quelquefois neutre, et signifie, Cesser de marcher, de cheminer, pour faire une station en quelque endroit. Dans cette acception, il se dit surtout De ceux qui voyagent à cheval ou en voiture. Nous arrêtâmes à tel endroit, dans tel village, pour faire boire nos chevaux.   Il signifie aussi, en général, Cesser d'aller, d'agir, de parler. Dans cette acception, il s'emploie surtout à l'impératif. Dites au cocher d'arrêter. Arrête, pourquoi me fuir ? Arrêtons un moment. Arrêtez, qu'allez-vous faire ? Arrêtez, toutes vos paroles sont autant d'injures.

ARRÊTÉ, ÉE. participe, Cet homme n'a pas la vue arrêtée, Il n'a pas la vue assurée. Il n'a pas l'esprit bien arrêté, Il n'est pas bien sensé.  Avoir des idées arrêtées, des principes arrêtés, une opinion arrêtée sur quelque chose, Avoir sur une chose des idées, des principes fixes, une opinion bien établie. C'est une affaire arrêtée, C'est une chose décidée, convenue.  En termes de Peinture, Dessin arrêté, esquisse arrêtée, composition arrêtée, Dessin terminé, esquisse, composition où l'on n'a plus rien à changer, à retoucher. Dessin arrêté, se dit aussi d'Un dessin tracé avec justesse et fermeté.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • arrêter — [ arete ] v. <conjug. : 1> • arester XIIe; lat. pop. arrestare, class. restare « s arrêter » → rester I ♦ V. tr. A ♦ 1 ♦ Empêcher (qqn ou qqch.) d avancer, d aller plus loin; suspendre le mouvement, faire rester sur place. ⇒ immobiliser,… …   Encyclopédie Universelle

  • arrêter — ARRÊTER. v. a. Empêcher la continuation d un mouvement, le cours, le progrès de quelque chose, l écoulement de quelque liqueur. Arrêter une horloge. Arrêter un homme qui s enfuit. Arrêter un cheval, l arrêter tout court. Arrêter l eau par le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • arrêter — (a rê té, et non ar té, faute commise dans plusieurs provinces) v. a. 1°   Empêcher d avancer, de marcher, retenir. Arrêter un vaisseau. La flotte était arrêtée par le mauvais temps. La foule l arrêta quelque temps à son entrée. Le retranchement… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ARRÊTER — v. tr. Empêcher quelqu’un ou quelque chose de continuer sa marche en avant. Arrêter un passant, un cheval. S’arrêter quelques jours dans une ville. S’arrêter quelques instants. S’arrêter au milieu d’un récit. Arrêter une pendule. L’horloge s’est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • arrêter — vt. ; stopper ; cesser ; interrompre : arêhhâ (Peisey), arèrhâ, arèshâ (Montagny Bozel.026), aréssâr (Ste Foy), ARÉTÂ (Aix, Albanais.001, Annecy.003, Arvillard.228, Bellecombe Bauges, Bellevaux, Bogève.217, Chambéry.025, Combe Si.018b, Compôte… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • arrêter — фр. [арэтэ/] остановиться см. также arrêt …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • Arrêter le regard, l'esprit, etc., de quelqu'un — ● Arrêter le regard, l esprit, etc., de quelqu un retenir son attention, son intérêt …   Encyclopédie Universelle

  • Arrêter les frais — ● Arrêter les frais cesser de dépenser de l argent ; cesser de se donner du mal inutilement …   Encyclopédie Universelle

  • Arrêter ses soupçons sur quelqu'un — ● Arrêter ses soupçons sur quelqu un le soupçonner …   Encyclopédie Universelle

  • Arrêter, fixer, porter son choix, faire son choix — ● Arrêter, fixer, porter son choix, faire son choix choisir, se décider (pour quelque chose, quelqu un) …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”