MIÈVRETÉ
. s. f.
synonyme de Mièvrerie.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mièvreté — [mjɛvʀəte] n. f. ÉTYM. V. 1460; de mièvre. ❖ ♦ Vx (langue class.). Caractère d une personne mièvre (1.), espiègle. ⇒ Espièglerie. Une mièvreté : une espièglerie. REM. Le mot, employé par Furetière dans le Roman bourgeois, était familier et « bas… …   Encyclopédie Universelle

  • mievreté — Mievreté. s. f. Tour de malice que fait un enfant qui est mievre. Il fait tousjours quelque mievreté. Il est bas …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mièvreté — (miè vre té) s. f. Synonyme de mièvrerie. •   Qui, mièvreté d un fils lassé d être en tutelle, DANCOURT Mme Artus, I, 4. •   Un de ces infortunés jeunes gens qui méritait d être six mois à Saint Lazare, et qui a été condamné au plus horrible… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mièvrerie — [ mjɛvrəri ] n. f. • 1718; mievretéXVe; de mièvre 1 ♦ Vx Espièglerie. 2 ♦ Mod. Grâce puérile, fade et recherchée. « la mièvrerie, la molle joliesse de certaines phrases [de Barrès] » (A. Gide). ♢ Une, des mièvreries. Chose, propos mièvre. « l… …   Encyclopédie Universelle

  • mièvre — [ mjɛvr ] adj. • v. 1240 var. esmièvre, nièvre; p. ê. a. scand. snoefr « vif » 1 ♦ Vx ⇒ espiègle. Enfant « mièvre et éveillé » (Molière). 2 ♦ (fin XVIIe; « d une gentillesse affectée » en moy. fr.) Mod. D une grâce quelque peu enfantine et fade.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”