MERVEILLE
. s. f.
Chose qui cause de l'admiration. Grande, rare merveille. Les merveilles de la nature. Une merveille de l'art. Il regarde cela comme une merveille. Il nous a dit des merveilles. Il nous raconta des merveilles de ce pays-là. Il fut surpris à la vue de tant de merveilles. Il a payé ses dettes, c'est merveille, c'est grande merveille. Ce n'est pas une grande merveille. Ce n'est pas merveille. Où est la merveille ? La merveille est en ce que... C'était une merveille de voir avec quelle adresse il exécutait ses tours de gibecière. C'était merveille de l'entendre. C'est une merveille qu'il soit si promptement sorti d'embarras. La merveille de nos jours, de notre siècle.   Il se dit quelquefois Des personnes. Cet enfant est vraiment une merveille. Pic de la Mirandole fut regardé comme la merveille de son siècle.   Les sept merveilles du monde, Les murailles et les jardins de Babylone, ouvrages de Sémiramis ; les pyramides d'Égypte ; le phare d'Alexandrie ; le tombeau qu'Artémise fit élever pour Mausole, son mari ; le temple de Diane à Éphèse ; celui de Jupiter Olympien à Pise, en Élide ; et le colosse de Rhodes.

Prov. et par exagérat., C'est une des sept merveilles du monde, se dit D'un superbe édifice, ou de quelque autre chose semblable, étonnante en son genre. On dit de même, C'est la huitième merveille du monde.

Fam., Ce n'est pas grande merveille, ou, par ironie, Voilà une belle merveille, se dit Pour rabaisser une chose, une action que quelqu'un veut faire passer pour admirable.

Fam., C'est une merveille, c'est merveille de vous voir, c'est une merveille que de vous voir, se dit Pour faire un reproche d'amitié à quelqu'un qu'on avait coutume de voir, et qu'on ne voit plus que rarement.

Fam., Faire merveilles, faire des merveilles, Se distinguer dans quelque circonstance par un zèle, un courage, une adresse, un talent extraordinaires. Je l'ai vu faire merveilles à ce siége, à cette bataille. Il fit des merveilles ce jour-là.

Prov. et fig., Promettre monts et merveilles, Faire de très-grandes promesses, des promesses exagérées . À MERVEILLE. loc. adv.Très-bien, parfaitement. Il prêche à merveille. Il peint à merveille. Il danse, il chante à merveille. Cet habit vous va à merveille.

PAS TANT QUE DE MERVEILLE. loc. adv. et fam.Pas beaucoup. Il ne l'aime pas tant que de merveille. Il n'y en a pas tant que de merveille. A-t-il beaucoup d'esprit ? Pas tant que de merveille. Cette locution a vieilli.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • merveille — [ mɛrvɛj ] n. f. • v. 1050; lat. pop. °miribilia, altér. de mirabilia « choses étonnantes, admirables » I ♦ 1 ♦ Vieilli Phénomène inexplicable, surnaturel. ⇒ miracle, prodige. « De merveilles sans nombre effrayer les humains » (Racine). Alice au… …   Encyclopédie Universelle

  • merveille — MERVEILLE. s. f. Chose rare, & qui cause de l admiration. Grande merveille. rare merveille. il regarde cela comme une merveille. il nous dit des merveilles. il nous raconta des merveilles de ce pays là. il fut surpris à la veuë de tant de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Merveille — (franz., spr. wäj ), Wunder; à m., zum Verwundern, trefflich …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Merveille — On rencontre ce nom dans le Nord Pas de Calais et en Belgique. Formes voisines : Mervaille, Mervaillie, Merveillie. C est certainement une déformation d un toponyme, peut être Merville, nom d une commune du Nord. De son côté, Mervaille pourrait… …   Noms de famille

  • merveille — (mèr vè ll , ll mouillées, et non mèr vè ye) s. f. 1°   Chose qui cause de l admiration. •   La valeur de son père, en son temps sans pareille, Tant qu a duré sa force, a passé pour merveille, CORN. Cid, I, 1. •   La plus rare merveille, Quand l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MERVEILLE — n. f. Chose qui cause une grande admiration. Rare merveille. Les merveilles de la nature, de la science. Une merveille de l’art. Il regarde cela comme une merveille. Il nous a dit des merveilles. Il nous raconta des merveilles de ce pays. Il fut… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • merveille — I. Merveille, Admiratio, Admirabilitas, Miraculum. C est merveille, Mirum, Dit par response. Il semble à le voir que ce soit merveille, Inane et fallax specimen virtutum prae se fert, B. C est bien de merveille s il n a à souper quelque peu beu d …   Thresor de la langue françoyse

  • Merveille — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Merveille », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sept merveilles du monde Petite Merveille… …   Wikipédia en Français

  • Merveille — Recorded in the spellings of Marval, Marvel, and Marvell (England), and Merveille and Merveilleux (France), this is a surname of pre 9th century Olde French origins. It is believed to derive either from the word merveille meaning a marvel or… …   Surnames reference

  • merveille — nf., chose merveilleuse ; espèce de bugne : marvèlye (Aix, Albanais.001, Annecy, Chambéry.025, Saxel.002b), maravelye (Arvillard), mèrvèlye (002a, Villards Thônes), maravèlyanse (025). E. : Pâtisserie. A1) expr., (promettre) monts et merveilles …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”