MÉPRISER
. v. a.
Avoir du mépris pour une personne, pour une chose, n'en point faire de cas. C'est un homme qui méprise tout le monde, qui méprise tout ce qui n'est pas lui, tout ce qui n'est pas à lui. Il ne faut mépriser personne. Il est horrible de mépriser les pauvres, les malheureux. Il méprise tous les conseils qu'on lui donne. Cet avis n'est pas à mépriser. On l'emploie quelquefois avec le pronom personnel, surtout dans le sens réciproque. Ils se méprisaient l'un l'autre.

MÉPRISER, signifie aussi, S'élever au-dessus de l'amour qu'on a ordinairement pour une chose, ou de la crainte qu'elle inspire. Mépriser les richesses, les honneurs, la vie, la mort, la satire, la calomnie.

MÉPRISÉ, ÉE. participe, C'est un homme méprisé.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mépriser — [ meprize ] v. tr. <conjug. : 1> • XII e; de mé et 1. priser 1 ♦ Estimer indigne d attention ou d intérêt, ne faire aucun cas de. ⇒ dédaigner, négliger (cf. Faire fi de). « J affectai de mépriser la politesse que je ne savais pas pratiquer… …   Encyclopédie Universelle

  • mepriser — Mepriser. v. a. Avoir du mépris, Faire peu d estime d une personne, d une chose. C est un homme qui méprise tout le monde, qui méprise tout ce qui n est pas à luy. il ne faut mépriser personne. il ne faut point mépriser les pauvres, les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mépriser — (mé pri zé) v. a. 1°   Tenir en mépris. •   Vous méprisez trop Rome, et vous devriez faire Plus d estime d un roi qui vous tient lieu de père, CORN. Nicom. III, 1. •   Michol, fille de Saül, regardant par la fenêtre, vit le roi David qui sautait… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MÉPRISER — v. tr. Avoir du mépris pour une personne, pour une chose, n’en point faire de cas, n’en pas tenir compte. C’est un homme qui méprise tout le monde, qui méprise tout ce qui n’est pas lui. Il ne faut mépriser personne. Mépriser les pauvres, les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • mépriser — vt. , faire fi de, avoir de la répugnance pour : kâtèlâ (Samoëns.010, Saxel), katèlâ (Boëge) ; dolyî (010) ; mékanyî (Bogève) ; méprizî (Albanais.001, Thônes), méprijé (Aix, Giettaz, Marthod) ; rguétâ dè hyô <regarder de haut> (001). E. :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • mépriser — (v. 1) Présent : méprise, méprises, méprise, méprisons, méprisez, méprisent ; Futur : mépriserai, mépriseras, méprisera, mépriserons, mépriserez, mépriseront ; Passé : méprisai, méprisas, méprisa, méprisâmes, méprisâtes, méprisèrent ; Imparfait …   French Morphology and Phonetics

  • Il ne faut pas mépriser les petites choses. — См. Кто малым не доволен, тому великое не дается …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • Le meilleur remède des injures c’est de les mepriser. — См. Собака лает, ветер носит …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • ober fae — mépriser …   Dictionnaire Breton-Français

  • mépris — [ mepri ] n. m. • mespris v. 1225; de mépriser 1 ♦ Mépris de : fait de considérer comme indigne d attention; sentiment qui pousse à ne faire aucun cas (d une chose). ⇒ dédain, indifférence. « poussant le mépris des scrupules presque aussi loin… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”