ACCABLER
. v. a.
Abattre par la pesanteur, faire succomber sous le poids. La maison, en tombant, accabla tous ceux qui s'y trouvaient. Il fut accablé sous les ruines. Ils furent accablés de la chute, par la chute d'une muraille. On dit à peu près dans le même sens, Être accablé par le nombre, par la multitude des ennemis, Ne pouvoir résister au nombre, à la multitude des ennemis.  Il signifie, par extension, Surcharger, excéder les forces. Il portait un fardeau qui l'accablait, dont il était accablé.   Il se dit, figurément, De la plupart des choses considérées comme un poids qui accable. Le travail, les affaires l'accablent. Je suis accablé de fatigue. Ne vous laissez point accabler à la douleur, à la tristesse ; et plus ordinairement, par la douleur, par la tristesse. Il est accablé de dettes, de misère. Il est accablé de cette nouvelle. Il est accablé de visites. Le sommeil l'accable. Il m'accable de questions.   Accabler quelqu'un de reproches, d'injures, Lui faire de grands reproches, lui dire beaucoup d'injures.  Accabler quelqu'un de biens, de grâces, de bienfaits, de présents, Le combler de biens, de grâces, etc. Il fut trahi par un homme qu'il avait accablé de biens. On dit dans un sens analogue, Accabler quelqu'un de caresses, de louanges, de politesses, etc.

ACCABLER, s'emploie quelquefois avec le pronom personnel. Il ne faut pas s'accabler de travail.   ACCABLÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accabler — [ akable ] v. tr. <conjug. : 1> • 1423; a achablé 1329; de 1. a et chabler, chable ou caable; lat. pop. °catabola « machine à lancer des pierres »; gr. katabolê « lancement » 1 ♦ Vx ou littér. Écraser ou faire plier sous un poids. ⇒ 2.… …   Encyclopédie Universelle

  • accabler — ACCABLER. v. act. Abbatre par la pesanteur. La maison est tombée, & a accablé tous ceux qui estoient dedans. il fut accablé sous les ruines. ils furent accablez de la cheute d une muraille. le nombre des ennemis l accabla. Il se prend aussi… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accabler — Accabler, actif. acut. C est affouler aucun de coups pesans, l aterrer à force de pesanteur, et de charger sur luy, Opprimere aliquem, Obruere. Accablé, m. acut. Obrutus, Oppressus. Accablée, f. penac. Obruta, Oppressa …   Thresor de la langue françoyse

  • accabler — (a ka blé) v. a. 1°   Faire succomber sous. Accabler de coups de poing. Être accablé sous un fardeau. Ce fardeau énorme vous accable, quelque fort que vous soyez. Le poids des entreprises qu il a commencées l accable. Ses dettes finiront par l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACCABLER — v. tr. Faire succomber sous un poids. Il fut accablé sous les ruines. On dit à peu près dans le même sens être accablé par le nombre, par la multitude des ennemis, Ne pouvoir résister au nombre, à la multitude des ennemis. Il signifie par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • accabler — vt. , abattre par la maladie ou le chagrin : AKABLy (Saxel, Thônes, Villards Thônes | Albanais, St Germain Ta.). A1) accabler, exténuer, (de chaleur) : étanbouyâ vt. (Albertville) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • grevañ — accabler …   Dictionnaire Breton-Français

  • mantrañ — accabler …   Dictionnaire Breton-Français

  • assommer — [ asɔme ] v. tr. <conjug. : 1> • XVe « endormir, étourdir »; v. 1175 assomer, essomer; de 1. a et 3. somme 1 ♦ Tuer à l aide d un coup violent sur la tête. Assommer un bœuf avec un merlin. ⇒ abattre. « on les assomma de loin, sous des… …   Encyclopédie Universelle

  • opprimer — [ ɔprime ] v. tr. <conjug. : 1> • obprimer 1356; lat. opprimere I ♦ 1 ♦ Soumettre à une autorité excessive et injuste, persécuter par des mesures de violence. ⇒ asservir, assujettir, écraser, tyranniser. Opprimer un peuple, les faibles. «… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”