MASQUE
. s. m.
Faux visage de carton ou d'autre matière, dont on se couvre la figure pour se déguiser. Masque commun, fin. Masque de Venise. Masque à barbe. Masque hideux, grotesque, difforme. Masque qui déguise bien. Ôtez votre masque. Arracher le masque à quelqu'un. On va en masque pendant le carnaval. Un masque de vieillard. Un masque d'arlequin, de docteur. Un comédien qui joue bien sous le masque. On a plus de hardiesse sous le masque qu'à visage découvert. Les voleurs qui l'ont attaqué portaient des masques.

Fig., Avoir un bon masque, se dit D'un acteur comique, dont la physionomie a beaucoup d'expression et de jeu.

Prov. et fig., Faire de quelque chose un masque à quelqu'un, Lui en couvrir le visage. Il prit de la boue, et lui en fit un masque.

MASQUE, se dit également d'Un faux visage de velours noir doublé, que les dames se mettaient autrefois sur la figure pour se garantir du hâle ou du froid. Porter, mettre un masque. Ôter son masque. Masque sans mentonnière. Elle est belle sous le masque. Le masque lui sied bien. Avoir le masque sur le nez. Voyez LOUP.

MASQUE, se dit encore d'Une personne qui porte un masque pour se déguiser pendant le carnaval. Une compagnie, une troupe, une bande de masques. Un joli, un beau, un vilain masque. Les masques ont beaucoup de liberté. Il faut laisser entrer les masques. Aller voir les masques. Courir les masques. Les enfants courent après les masques.

MASQUE, signifie figurément, Apparence trompeuse sous laquelle on se cache, ou l'on s'efforce de se cacher. Sous le masque de la dévotion, il cache une vie fort dissolue. La générosité est le masque dont il se couvre. Se couvrir du masque de la piété. La raison prend, emprunte quelquefois le masque de la folie.   Il s'emploie souvent, absolument, dans la même signification. C'est un masque qu'il a pris. Il est toujours en masque, sous le masque. Ce fourbe, cet hypocrite n'avait pas encore levé, posé, quitté le masque. Son masque est tombé.   Arracher, ôter le masque à quelqu'un, Faire connaître sa fausseté, sa perfidie, etc.

MASQUE, se dit encore d'Une sorte de terre préparée et appliquée sur le visage de quelqu'un, pour en prendre le moule. Son buste a été fait d'après le masque qu'on avait moulé sur son visage.

MASQUE, se dit aussi d'Un visage d'homme ou de femme sculpté, qui sert d'ornement en architecture. On a mis des masques à toutes les clefs de ces arcades.

MASQUE, s'emploie aussi comme Un terme d'injure, pour reprocher à une femme sa laideur ou sa malice : alors il est féminin. La masque ! La laide, la vilaine masque ! C'est une masque. Dans ce sens, il est populaire.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • masque — [ mask ] n. m. • 1511; it. maschera; du rad. prélat. °mask ; cf. bas lat. masca « sorcière; masque » I ♦ 1 ♦ Objet rigide couvrant le visage humain et représentant lui même une face (humaine, animale, imaginaire...). Masque expressif, grotesque.… …   Encyclopédie Universelle

  • masqué — masque [ mask ] n. m. • 1511; it. maschera; du rad. prélat. °mask ; cf. bas lat. masca « sorcière; masque » I ♦ 1 ♦ Objet rigide couvrant le visage humain et représentant lui même une face (humaine, animale, imaginaire...). Masque expressif,… …   Encyclopédie Universelle

  • masque — 1. (ma sk ) s. f. Terme familier d injure dont on se sert quelquefois pour qualifier une jeune fille, une femme, et lui reprocher sa laideur ou sa malice. •   La masque encore après lui fait civilité, MOL. Sgan. 14. •   Ah ! ah ! petite masque,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • masque — MASQUE. sub. Morceau de velours noir doublé que les Dames se mettent sur le visage, pour éviter le hasle, & se conserver le teint. Il n appartient qu aux Demoiselles de porter le masque. mettre son masque. oster son masque. Madame demande son… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • masqué — masqué, ée (ma ské, skée) part. passé de masquer. 1°   Couvert d un masque. •   Le cousin est masqué mieux que personne en France, REGNARD le Bal, 16.    Bal masqué, bal où les danseurs portent un masque et un déguisement.    Terme de blason.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Masque —   [mɑːsk; englisch französisch, eigentlich »Maske«] die, / s, aus Volksmaskeraden des Mittelalters entstandene, von Hoffesten der italienischen Renaissance beeinflusste, zwischen 1580 und 1640 am englischen Königshof beliebte theatralische… …   Universal-Lexikon

  • Masque — [mɑ:sk] die; , s <aus gleichbed. engl. masque, dies aus fr. masque, vgl. ↑Maske> aus Volksmaskeraden des Mittelalters entstandene, von Hoffesten der ital. Renaissance beeinflusste, zwischen 1580 u. 1640 am engl. Königshof beliebte… …   Das große Fremdwörterbuch

  • Masque — Masque, n. A mask; a masquerade. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • masque — [ma:sk US mæsk] n a type of play popular in England in the 16th and 17th centuries that included music, dancing, and songs ▪ a Court masque …   Dictionary of contemporary English

  • masque — (n.) masquerade, masked ball, 1510s, from M.Fr. masque; see MASK (Cf. mask) (n.), with which it was originally identical. It developed a special sense of amateur theatrical performance (1560s) in Elizabethan times, when such entertainments… …   Etymology dictionary

  • masqué — Masqué, [masqu]ée. part. Femme masquée. des voleurs masquez. des charlatants masquez sur le theatre. des jeunes gens masquez pour danser. On dit fig. qu Un homme est tousjours masqué, pour dire, qu Il est couvert & dissimulé …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”