MARCHANDISE
. s. f.
Ce qui se vend, se débite, soit en gros, soit en détail, dans les boutiques, magasins, foires, marchés, etc. Belle, bonne marchandise. Marchandise du pays. Marchandise étrangère. Marchandise de traite, de pacotille. Un magasin de marchandises. On a arrêté, saisi ses marchandises. Étaler sa marchandise. Il est chargé de beaucoup de marchandises. Il a gagné beaucoup sur ses marchandises.   Marchandises de contrebande, Celles qu'on fait entrer dans un pays ou qu'on en fait sortir en fraude. On confisque les marchandises de contrebande.   Faire valoir sa marchandise, La vanter, en faire remarquer les qualités : et, figurément et familièrement, Louer ce qu'on dit, ce qu'on fait, ce qu'on possède ; chercher à donner une haute idée de son mérite.

Prov. et fig., Bien débiter sa marchandise, Faire valoir ce qu'on dit par la manière dont on le dit.

Fig. et fam., Marchandise mêlée, Assemblage de bon et de mauvais. Sa société est composée de gens de toute espèce, c'est marchandise mêlée. Il a beaucoup de qualités estimables et presque autant de défauts, c'est marchandise mêlée.

MARCHANDISE, se dit quelquefois pour Trafic. Faire marchandise. Il est allé en marchandise .

Fig., Faire métier et marchandise d'une chose, Être accoutumé à la faire. C'est un conteur de sornettes, il en fait métier et marchandise. Il signifie aussi, Faire habituellement quelque chose dans des vues intéressées, en faire une espèce de trafic. Les hypocrites font métier et marchandise de dévotion Le pavillon couvre la marchandise, En temps de guerre, on ne doit pas visiter un vaisseau qui porte un pavillon neutre, sous prétexte qu'il s'y trouve des marchandises de l'ennemi.  Vaisseau équipé moitié guerre, moitié marchandise , Vaisseau chargé de marchandises, qui est armé et en état de se défendre.

Prov. et fig., Moitié guerre, moitié marchandise , se dit D'un procédé, d'une conduite équivoque et douteuse. Il a fait sa fortune moitié guerre, moitié marchandise. Il signifie aussi, Moitié de gré, moitié de force. Il l'a obligé à lui vendre sa maison, moitié guerre, moitié marchandise.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • marchandise — [ marʃɑ̃diz ] n. f. • v. 1160; de marchand 1 ♦ Chose mobilière pouvant faire l objet d un commerce, d un marché. ⇒ article, denrée, produit. Dr. comm. Objet mobilier destiné à la vente, à l exclusion des produits alimentaires. Les denrées et les… …   Encyclopédie Universelle

  • marchandise — Marchandise. s. f. Denrées. Tout ce dont les Marchands font trafic & commerce. Belle, bonne marchandise. un magasin de marchandises. on luy a arresté, saisi ses marchandises. estaler sa, marchandise. On appelle, Marchandises de contrebande,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Marchandīse — (fr., spr. Marschangdihs), 1) Handel; 2) Kaufmannsgut …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Marchandise — (spr. schaugdīs ), Ware; marchandieren (spr. schangd ), Handel treiben, feilschen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Marchandise — Porté en Picardie (02, 80), le nom désigne par métonymie un marchand …   Noms de famille

  • marchandise — (mar chan di z ) s. f. 1°   Ce qui est meuble et objet de commerce. Marchandise étrangère. Marchandise de traite, de pacotille. •   Un pays qui envoie toujours moins de marchandises ou de denrées qu il n en reçoit, se met lui même en équilibre en …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • marchandise — La marchandise, f. penac. Merx. Le fait de marchandise, Commercium, Mercatio, Mercatura, Negotiatio. Marchandise, ou le fait de vendre des sayes et hocquetons, Sagaria sagariae. Marchandises qu on fait és foires, ou autrement, Nundinatio.… …   Thresor de la langue françoyse

  • MARCHANDISE — n. f. Ce qui se vend, se débite, soit en gros, soit en détail, dans les boutiques, magasins, foires, marchés, etc. Il ne vend que de bonne marchandise. Des marchandises de confiance. Des marchandises de rebut. Liquider des marchandises. Des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • marchandise — n.f. Excrément : Mettre les pieds dans la marchandise. / Mettre les pieds dans la marchandise. / Faire valoir sa marchandise, présenter les choses sous un jour favorable …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • marchandise —    La nature de l’homme et celle de la femme, qui, toutes deux, mais la dernière surtout, sont un objet de commerce.         J’ouvre boutique, et faite plus savante,    Vous mets si bien ma marchandise en vente,    Subitement affinant les plus… …   Dictionnaire Érotique moderne

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”