MARCHANDER
. v. a.
Demander le prix de quelque chose : plus souvent, Contester sur ce prix. Il a marchandé ce drap, ce cheval. Il a été longtemps à le marchander. Il a voulu acheter cette maison, et il l'a si long-temps marchandée, que l'affaire a manqué.   Il s'emploie aussi absolument. Il a marchandé sou à sou. Il a acheté ce meuble sans marchander. Il ne faut pas marchander avec lui.   Il se dit quelquefois au sens moral. Marchander la paix. Marchander la main d'une femme. Il perdit l'empire pour l'avoir marchandé .

Fig., Ne pas marchander sa vie, Ne pas hésiter à l'exposer, à en faire le sacrifice. Il faut savoir ne pas marchander sa vie, quand il s'agit de sauver celle d'un ami.

Fig. et fam., Ne pas marchander quelqu'un, Ne point l'épargner, l'attaquer brusquement, soit de fait, soit de paroles. Si je le rencontre, je ne le marchanderai pas.

MARCHANDER, signifie aussi, figurément et familièrement, Hésiter, balancer. Il ne faut pas tant marchander, il n'y a pas à marchander, il faut se résoudre. Il fit cela sans marchander. En ce sens, il est neutre.

MARCHANDÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • marchander — [ marʃɑ̃de ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1200 « faire commerce »; de marchand 1 ♦ (XIVe) Essayer d acheter (une chose) à meilleur marché, en discutant avec le vendeur. Marchander un livre d occasion, un bibelot ancien. Intrans. Discuter… …   Encyclopédie Universelle

  • marchander — Marchander. v. act. Demander le prix de quelque chose, & essayer d en convenir. Il a marchandé ce drap, ce cheval sou à sou. il a esté long temps à le marchander. il l a acheté sans marchander. il recherchoit cette fille, & la marchandoit comme… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • marchander — Marchander, act. penac. Mercari, Nundinari, Commercari. Marchander la peine d aucun, le loüer à faire quelque chose, Elocare, Conducere aliquem. Il ne faut point marchander ne barguigner, Emendum quanti indicatum sit …   Thresor de la langue françoyse

  • marchander — (mar chan dé) v. a. 1°   Demander et discuter le prix d une chose. Il a longtemps marchandé la maison qu il vient d acquérir.    Absolument. Il marchanda et obtint une diminution de prix.    Fig. •   Si vous me vendez vos dons, je marchanderai… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MARCHANDER — v. tr. Offrir pour une marchandise un prix inférieur au prix demandé. Il a marchandé ce cheval. Il a été longtemps à le marchander. Il a manqué cette affaire, à force de marchander. Absolument, Il a marchandé sou à sou. Il a acheté ce tableau… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • marchander — vt. MARSHANDÂ (Albanais 001b, Annecy 003b, Thônes 004b), MARCHANDÂ (001a, 003a, 004a, Giettaz 215, Villards Thônes). A1) marchander à chaque achat en ressassant toujours les mêmes observations : shapitolâ vi. (003, 004, Leschaux), R. =>… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • marc'hata — marchander …   Dictionnaire Breton-Français

  • camelotter — Marchander, ou vendre …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • marchandage — [ marʃɑ̃daʒ ] n. m. • 1848; de marchander 1 ♦ Dr. Contrat par lequel un sous entrepreneur (⇒ marchandeur) s engage à faire effectuer un travail par une main d œuvre recrutée par ses soins, sans fournir aucun des matériaux. Marchandage illégal. 2… …   Encyclopédie Universelle

  • marchand — marchand, ande [ marʃɑ̃, ɑ̃d ] n. et adj. • 1462; marcheand v. 1290; lat. pop. °mercatans, antis, p. prés. de mercatare, de mercatus « marché » I ♦ N. Commerçant chez qui l on achète une ou plusieurs sortes de marchandises (denrées, articles de… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”