MAQUIGNON
. s. m.
Marchand de chevaux. Bon, riche maquignon. J'ai été chez tous les maquignons pour trouver un bon cheval de selle. Les écuries des maquignons sont toutes dégarnies. Ce maquignon m'a trompé. Ce mot étant devenu une sorte d'injure, on dit maintenant, Marchand de chevaux.   Il se dit, par extension, d'Un homme qui, sans faire par état le commerce des chevaux, se mêle d'en revendre, d'en troquer, en les raccommodant, en corrigeant ou en faisant disparaître leurs défauts.  Il se dit, figurément et familièrement, de Celui qui, dans l'espoir de quelque profit, s'intrigue pour ménager des marchés de charges, d'offices, etc., pour faire des mariages. Maquignon de charges. Maquignon de mariages.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • maquignon — [ makiɲɔ̃ ] n. m. • 1538; maquignon (« trafiquant ») de chevaux 1279; probablt même rad. que 2. maquereau 1 ♦ Marchand de chevaux. Marchand de bestiaux peu scrupuleux et truqueur. 2 ♦ (XVIe) Fig. Négociateur ou entremetteur malhonnête. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • maquignon — MAQUIGNON. s. m. Marchand de chevaux. Bon maquignon. riche maquignon. j ay esté chez tous les maquignons pour trouver un bon cheval de pas. les escuries des maquignons sont toutes desgarnies. ce maquignon m a trompé. On dit, d Un homme qui se… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • maquignon — Maquignon, et Marchand de Serfs, Venalitius. Maquignon de chevaux, ou d autres choses, Proxeneta, Sequester, voyez Courtier …   Thresor de la langue françoyse

  • maquignon — (ma ki gnon) s. m. 1°   Marchand de chevaux. •   Un maquignon de la ville du Mans Chez son évêque était venu conclure Certain marché de chevaux bas normands, J. B. ROUSS. Épigr. I, 24. •   Non, monsieur ; il vous les vendra en conscience. M.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MAQUIGNON — n. m. Marchand de chevaux. J’ai été chez tous les maquignons pour trouver un bon cheval de selle. Ce maquignon m’a trompé. Il se dit, par extension, d’un Homme qui, sans faire par état le commerce des chevaux, se mêle d’en revendre, d’en troquer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Maquignon — Ma|qui|gnon* [maki njõ:] der; [s], s <aus gleichbed. fr. maquignon, eigtl. »Rosskamm, Pferdehändler«; vgl. ↑Maquereau> (veraltet) Gauner, Betrüger …   Das große Fremdwörterbuch

  • maquignon — nm. ; homme rusé dans les marchés ; trafiquant, spéculateur, marchand pas très dans la légalité : MAKINYON (Albanais.001, Annecy, Côte Aime, Giettaz, Villards Thônes), makinyou nh (St Martin Porte), maknyon (St Jean Arvey, Ste Reine), mak(e)nyon… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • maquignon —    Un monsieur qui fait la traite des blanches, le mango antique …   Dictionnaire Érotique moderne

  • maquignonne — ● maquignon, maquignonne nom (de maquereau) Marchand de chevaux ou personne faisant le commerce du bétail vivant, en particulier des bovins (souvent péjoratif). Entrepreneur peu scrupuleux d affaires diverses. (Le féminin maquignonne est rare.) ● …   Encyclopédie Universelle

  • maquignonnage — [ makiɲɔnaʒ ] n. m. • 1507; de maquignon 1 ♦ Vx Métier de maquignon. (1636) Moyens de maquignon pour vendre des bêtes dont on dissimule l âge, les défauts. 2 ♦ (1585) Fig. Manœuvres frauduleuses ou indélicates. ⇒ trafic; fam. magouille. Le «… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”