MALPROPRETÉ
. s. f.
Défaut de propreté, saleté. Sa chambre est d'une grande malpropreté. Il mange avec une malpropreté choquante.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • malpropreté — [ malprɔprəte ] n. f. • 1663; de malpropre ♦ Caractère, état d une personne, d une chose malpropre. ⇒ saleté. « Si le peuple [en Russie] a l air sale, cette malpropreté n est qu apparente » (Gautier). ⊗ CONTR. Propreté. ● malpropreté nom féminin… …   Encyclopédie Universelle

  • malpropreté — (mal pro pre té) s. f. Défaut de propreté. •   L on ne rougit point de sa malpropreté, qui n est qu une négligence pour les petites choses, et qui semble supposer qu on n a d application que pour les solides et les essentielles, LA BRUY. XI.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MALPROPRETÉ — n. f. Défaut de propreté, saleté. Sa chambre est d’une grande malpropreté. Il signifie figurément Parole ou action contraire à la morale, à l’honnêteté. Faire une malpropreté …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • malpropreté — nf. => Saleté …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • preté — malpropreté propreté âpreté …   Dictionnaire des rimes

  • cochonnerie — [ kɔʃɔnri ] n. f. • fin XVIIe; de cochon 1 ♦ Fam. et vieilli Malpropreté. 2 ♦ Chose sale ou mal faite, cochonnée. ♢ Chose sans valeur. Il ne vend que des cochonneries. ⇒ saloperie. Collect. C est de la cochonnerie. ⇒ pacotille, 2. toc (cf …   Encyclopédie Universelle

  • saleté — [ salte ] n. f. • 1511; de sale 1 ♦ Caractère de ce qui est sale (1o). ⇒ malpropreté. Saleté des habits, du corps. Saleté repoussante. « La salle était d une saleté noire, le carreau et les murs tachés de graisse, le buffet et la table poissés de …   Encyclopédie Universelle

  • saloperie — [ salɔpri ] n. f. • 1694 « grande malpropreté »; de salope « très malpropre » (1690) ♦ Fam. 1 ♦ Chose sale. ⇒ saleté, ordure. Qu est ce que c est que toutes ces saloperies par terre ? Chose mauvaise, répugnante. ⇒ cochonnerie. On nous a fait… …   Encyclopédie Universelle

  • propreté — [ prɔprəte ] n. f. • 1538; de propre (I, B) 1 ♦ Vx Manière convenable de s habiller, de se meubler. « J aime le luxe, la propreté » (Voltaire). ⇒ soin. ♢ Mod. Façon correcte et précise d exécuter qqch. (dans le domaine artistique). Propreté d… …   Encyclopédie Universelle

  • DÉGOÛTANT — ANTE. adj. Qui donne du dégoût. Plaie dégoûtante. Malpropreté dégoûtante.   Il signifie figurément, Qui inspire de l aversion, de la répugnance. C est un homme dégoûtant par sa laideur, par sa malpropreté. Il a des manières dégoûtantes.   Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”