MAL
. s. m.
Ce qui est contraire au bien, ce qui est mauvais, nuisible, désavantageux, préjudiciable, etc. Il n'y a pas de bien sans quelque mélange de mal. Le mal et le bien ne sont pas toujours compensés l'un par l'autre. Dieu dispense les biens et les maux. L'esclavage est le plus grand des maux. La vie est un enchaînement de biens et de maux. L'amitié adoucit tous les maux. Mal physique. Mal moral. Les philosophes ne sont pas d'accord sur l'origine du mal. Il a souffert tous les maux du corps et de l'âme. Rendre le bien pour le mal. Faire du mal, souhaiter du mal, vouloir mal à quelqu'un. Il m'en veut mal, il m'en veut mal de mort. Je ne lui veux ni bien ni mal. Ce petit événement a causé un grand mal. Prévenir, arrêter, faire cesser, réparer le mal. On soulage ses maux en les racontant. Cela ne fait ni bien ni mal. Dieu vous garde, vous préserve de mal. Si vous le fréquentez, il vous en arrivera mal, il vous en prendra mal, mal vous en prendra. Quel mal lui ai-je fait en disant cela ? De deux maux il faut éviter le pire. Il a eu plus de peur que de mal.

Prov., Mal d'autrui n'est que songe, On est peu touché du malheur des autres.

MAL, signifie aussi, Ce qui est contraire à la vertu, à la probité, à l'honneur. Il faut éviter le mal et faire le bien. Il est enclin, endurci au mal. Il ne faut point faire un mal pour qu'il en arrive un bien. Il vaut mieux prévenir le mal que d'être réduit à le punir. Faire le bien et le mal sans discernement. Il y a du mal, il n'y a pas de mal, il n'y a pas grand mal à cela. Quel mal y a-t-il à cela ? La science du bien et du mal.   Induire quelqu'un à mal, Le porter à malfaire Mettre une femme à mal, La séduire.  Penser à mal, Avoir quelque intention maligne ou mauvaise. J'ai dit cela sans penser à mal. Il se retirait sans penser à mal, quand on est venu l'entraîner dans cette fâcheuse affaire.

MAL, signifie encore, Douleur physique, maladie. Je sens bien du mal. Vous me faites mal. Avoir mal à la tête, un grand mal à la tête, un grand mal de tête. La tête me fait mal. Mal aux yeux. Mal d'yeux. Mal aux dents. Mal de dents. Mal aux oreilles. Mal d'oreilles. Mal d'estomac, de ventre, d'entrailles. Mal de jambe. Mal à la jambe. Mal léger, grave, dangereux, invétéré, enraciné, incurable, contagieux, épidémique, endémique, héréditaire. Vieux mal. Où a-t-il pris ce mal ? Ce remède guérit bien des maux. Il ne guérira jamais de ce mal-là. Ce n'est pas un petit mal. Chacun sent son mal. Montrez-moi où est votre mal. Depuis quand ce mal-là vous tient-il ? Ce mal m'a pris tout à coup, est venu subitement. Ce mal s'en ira comme il est venu. Le remède est pire que le mal.   Mal vénérien, Mal contracté dans un commerce impur. On dit populairement, dans le même sens, Avoir, donner, gagner du mal.   Mal d'enfant, Les douleurs d'une femme qui accouche. Être en mal d'enfant.   Mal caduc, haut mal, L'épilepsie. Il tombe du haut mal.   Mal d'aventure, Mal qui vient ordinairement au bout des doigts, avec inflammation et abcès.  Mal de mer, Indisposition à laquelle beaucoup de personnes sont sujettes lorsqu'elles vont sur mer.  Mal de coeur, Envies de vomir, nausées.

Prov., Aux grands maux les grands remèdes . On le dit au propre et au figuré.

Prov. et fig., Tomber de fièvre en chaud mal, Voir empirer sa position ; après un malheur, en éprouver un plus grand.

MAL, signifie aussi, Peine, travail. Il a eu bien du mal à l'armée. On a trop de mal chez ce maître-là. Il a bien du mal à gagner sa vie. Il se donne bien du mal pour nourrir sa famille.   Au sens moral, Avoir du mal, bien du mal à faire une chose, La faire avec répugnance, avec chagrin. Il a eu bien du mal à vous quitter.

MAL, signifie en outre, Dommage, perte, calamité. La gelée a tout perdu, il y a encore plus de mal que l'on ne croit. On disait que les ennemis avaient désolé toute la province, mais le mal n'est pas si grand qu'on le faisait.   Il signifie également, Inconvénient. C'est un mal que vous n'ayez pas écrit plus tôt cette lettre. Cette maison est agréable, le mal est qu'on y trouve quelquefois mauvaise compagnie .

MAL, signifie, dans plusieurs locutions, Discours désavantageux tenu sur quelqu'un, ou Interprétation défavorable et fausse donnée à quelque chose. Dire du mal de son prochain. Il a dit du mal, beaucoup de mal de moi. C'est un homme qui prend tout en mal. Il a pris en mal, tourné en mal, expliqué en mal les choses obligeantes qu'on lui disait.

MAL, s'emploie aussi comme adverbe, et alors il signifie, De mauvaise manière, autrement qu'il ne faut, qu'il ne convient, qu'on ne désirerait. Cette affaire va mal. Il a mal fait ses affaires. Il a mal réussi. Que cela est mal fait, mal tourné ! J'ai mal entendu. Il chante, il écrit, il parle mal. Il est mal, il se tient mal à cheval. Il est mal dans ses affaires. Ses affaires vont de mal en pis. Mal vu, mal pensé, mal dit, mal interprété. Mal à propos.   Prendre mal une chose, S'en offenser. Il a mal pris la réponse qu'on lui a faite.   Prendre mal un passage, N'en pas saisir le véritable sens. Le traducteur a mal pris ce passage de Cicéron.   Se trouver mal, Tomber en faiblesse, en défaillance. Il signifie aussi, Éprouver du malaise ; comme on dit, dans un sens contraire, Se trouver bien.   Se trouver mal d'une chose, En éprouver du dommage, de l'inconvénient. Il se trouvera mal de n'avoir pas suivi mes conseils.   Être mal avec quelqu'un, Être brouillé avec lui.  Être mal, Être sérieusement malade. Être fort mal, Être en grand danger de mourir. Être au plus mal, Être dans un état désespéré.

MAL, est adjectif dans les locutions : Bon gré, mal gré ; Bon an, mal an. Il a servi de même à former les mots Malheur, Malefaim, etc.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mal — mal …   Deutsch Wörterbuch

  • Mal- — Mal …   Deutsch Wörterbuch

  • MAL — Le propre du mal tient en ceci qu’il ne peut être nommé, pensé, vécu qu’en relation avec une certaine idée du bien. Qu’il n’y ait pas de bien en soi, que ce que les hommes appellent le bien soit relatif aux situations et aux cultures, et le mal… …   Encyclopédie Universelle

  • mal — mal, ale (mal, ma l ; au pluriel, maux, qu on prononce mô ; l x se lie : des mô z affreux) 1°   Adj. Quinuit, qui blesse. 2°   S. m. Ce qui nuit, ce qui blesse. 3°   La part de mal qui, aux yeux de l homme, règne dans l univers. 4°   Ce qui est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mal — mal·a·bar; mal·a·can·thid; mal·a·cob·del·lid; mal·a·cop·te·ryg·ian; mal·a·ga; mal·a·gasy; mal·a·pert; mal·a·prop; mal·ap·ro·pos; mal·content; mal·dan·id; mal·div·i·an; mal·e·dict; mal·function; mal·ice; mal·le·ate; mal·lee; mal·let; mal·odor·ant; …   English syllables

  • mal — MAL, male. adj. Meschant, mauvais. Il n est en usage que dans quelques mots composez qui se trouveront chacun dans leur ordre sous leur simple, comme, Malheur. maltalent. malencontre. maladventure. à la maleheure, &c. Mal. s. m. Ce qui est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mal — adjetivo 1. (antepuesto a s. m. o infinitivo) Malo: Es un mal amigo. Tiene un mal despertar. sustantivo masculino 1. Contrario al bien o a la razón: Las fuerzas del mal se aliaban contra el héroe de la película. 2. Daño moral: Le puedo hacer… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • mal — Mal, Malum, Maleficium. Un mal qui vient soudain, Maturum malum. Quand le mal infini croissoit de plus en plus, Quum serperet in vrbe infinitum malum. Le vent m a fait mal en la teste, Mihi de vento condoluit caput, B. ex Plauto. Ce mal est entré …   Thresor de la langue françoyse

  • mal — MAL, maluri, s.n. 1. Margine (îngustă) de pământ situată (în pantă) de a lungul unei ape; ţărm; p.ext. regiune de lângă o apă. ♢ expr. A ieşi la mal = a duce ceva la bun sfârşit, a o scoate la capăt. A se îneca (ca ţiganul) la mal = a renunţa sau …   Dicționar Român

  • mal — 1. Adjetivo, apócope de malo. → malo, 1. 2. Como adverbio de modo significa ‘incorrecta o inadecuadamente’: Pedro se comporta siempre mal; Esta ventana cierra mal; ‘insatisfactoriamente’: La estratagema salió mal; Últimamente duermo mal;… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Mal — bezeichnet: ein mathematisches Zeichen für die Multiplikation, siehe Malzeichen einen deutschen Begriff für die Base im Baseballfeld den Künstlernamen des britischen Sängers Paul Bradley Couling, siehe Mal (Sänger) ein bestimmtes Zeichen oder ein …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”