LIVRER
. v. a.
Mettre en main ; mettre une chose au pouvoir, en la possession de quelqu'un, selon les conventions faites avec lui. Livrer de la marchandise. Il doit livrer telle chose à telle époque. Livrer un ouvrage pour un certain prix, le livrer fait et parfait. Il doit me livrer une certaine quantité d'exemplaires.   Il signifie aussi, Mettre aux mains, au pouvoir, en parlant Des personnes. Livrer un coupable à la justice, aux mains, entre les mains de la justice.   Il signifie particulièrement, Livrer par trahison. Livrer une ville. Il avait des intelligences avec l'ennemi pour lui livrer la place. Il avait promis de leur livrer une porte. Judas livra Notre-Seigneur aux Juifs.

Fig., Livrer un manuscrit, un ouvrage à l'impression, Le faire imprimer.

Prov. et fig., Tel vend qui ne livre pas, On s'engage quelquefois à faire plus qu'on ne veut ou qu'on ne peut.  Livrer une bataille, un combat, un assaut, Donner une bataille, un combat, un assaut. On dit aussi, Livrer bataille.

Fig., Livrer bataille, livrer combat pour quelqu'un, Soutenir fortement les intérêts de quelqu'un.  Aux Jeux de dés, Livrer chance, Amener un nombre de points qui devient la chance de l'adversaire.

Fig. et fam., Je vous livre cet homme-là pieds et poings liés, Je vous réponds qu'il fera ce que vous voudrez, que vous en disposerez comme il vous plaira.

Fam., Je vous livre cet homme-là marié avant qu'il soit peu, je vous le livre ruiné dans un an, etc., Je vous assure qu'il sera marié dans peu, qu'il sera ruiné dans un an. Je vous le livre chez vous à telle heure, Je vous réponds que je le mènerai chez vous à telle heure, que je l'obligerai de s'y rendre. Si vous avez besoin de lui dans telle affaire, je vous le livre, Je vous réponds qu'il vous servira.

LIVRER, se dit aussi dans le sens de Livrer en proie, exposer à ; et alors il est toujours suivi de la préposition à. Livrer une ville au pillage, la livrer à la fureur du soldat. Livrer les voiles au vent.   Il se dit figurément, dans un sens analogue. Livrer ses secrets à un imprudent. Livrer son âme à la douleur, à l'espérance. Livrer son coeur aux passions.   Livrer au bras séculier, se disait Du renvoi que le juge ecclésiastique faisait au juge laïque, pour prononcer ou pour appliquer des peines afflictives.

Fig. et fam., Livrer au bras séculier, Abandonner ce dont on ne se soucie plus, et dont on ne veut pas profiter. Les restes du dîner ont été livrés au bras séculier, c'est-à-dire, ont été laissés aux domestiques.  En termes de Chasse, Livrer le cerf aux chiens, Mettre les chiens après le cerf.

LIVRER, s'emploie aussi avec le pronom personnel, pour S'abandonner à. Se livrer à la joie, à la douleur, au désespoir, à ses passions, aux plaisirs, à l'amour, à la paresse, à l'ivrognerie, à l'étude, à la contemplation, à la société. Se livrer tout entier à un genre d'occupation, à ses goûts, à la dissipation, à la pratique d'un art, etc.   Se livrer à quelqu'un, Se confier, s'abandonner à lui. Il s'était entièrement livré à des gens qui le trahissaient. Vous vous êtes trop livré à lui.   Absolument, C'est un homme qui ne se livre pas, C'est un homme très-circonspect, très-réservé.

LIVRER, avec le pronom personnel, signifie, à plusieurs Jeux, Donner imprudemment quelque avantage à son adversaire. Je me suis livré. Je me livre toujours.

LIVRÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • livrer — [ livre ] v. <conjug. : 1> • 980 « délivrer »; lat. liberare « libérer, dégager » I ♦ V. tr. 1 ♦ (1080) Livrer à... : mettre (qqn, qqch.) à la discrétion, au pouvoir de (qqn, une entité). Livrer un coupable à la justice. ⇒ déférer,… …   Encyclopédie Universelle

  • livrer — LIVRER. v. act. Mettre en main, mettre une chose au pouvoir, en la possession de quelqu un selon les conventions qu on en a faites avec luy. Livrer de la marchandise. livrer du pain de munition aux troupes. Il doit livrer telle & telle chose dans …   Dictionnaire de l'Académie française

  • livrer — Livrer, c est mettre en la puissance d autruy, Tradere, Selon ce on dit, Je le vous livreray entre les mains, Tibi eum in manum dedam. Livrer, c est aussi donner, Munus aut donatiuum dare, Selon ceste signification est prins ce mot livrée, pour… …   Thresor de la langue françoyse

  • livrer — (li vré) v. a. 1°   Remettre ce qui a été acheté, payé, convenu. Livrer de la marchandise. Livrer un ouvrage pour un certain prix. •   Je me charge de vous livrer la vigne de Naboth de Jezrahel, SACI Bible, Rois, III, XXI, 7. •   Ces ouvriers, n… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LIVRER — v. tr. Mettre une chose au pouvoir, en la possession de quelqu’un, selon les conventions faites avec lui. Livrer de la marchandise. Il doit livrer la commande à trois mois. Livrer un ouvrage pour un certain prix. Mon libraire doit me livrer… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • livrer — vt. (un colis, du pain) : (alâ) portâ <(aller) porter>, aportâ <apporter> (Albanais.001) ; LIVRÂ (001, Billième, Cordon). A1) livrer qq. à la police, le dénoncer : vêdre <vendre> vt. , balyî <donner> (001). A2) livrer (le… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Livrer combat, bataille — ● Livrer combat, bataille engager et mener à son terme un combat …   Encyclopédie Universelle

  • Livrer passage — ● Livrer passage lui laisser la place pour passer …   Encyclopédie Universelle

  • se livrer — ● se livrer verbe pronominal Se remettre au pouvoir de quelqu un, d une autorité : Se livrer à la justice. Confier ses sentiments, sa pensée : Un homme secret qui ne se livre jamais. S abandonner sans réserve à un sentiment : Se livrer sans… …   Encyclopédie Universelle

  • Se livrer a fond au combat !! — Se livrer à fond au combat !! Cet article fait partie de la série Fly Personnages Héros Ennemis Spéciaux Volumes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”