LEVER
. v. a.
(Au futur, Je lèverai, et au conditionnel, Je lèverais. ) Hausser, faire qu'une chose soit plus haute qu'elle n'était. Levez cela plus haut. Levez cela davantage. Levez cela en l'air. Cela est si pesant, qu'on ne saurait le lever de terre. Ces machines lèvent plus de dix quintaux pesant. Lever la bonde d'un étang, la pale d'un moulin. Lever la crémaillère d'un cran, de deux crans. Lever les glaces d'une voiture. L'ambre lève la paille. Levez le pied de ce cheval. Lever la visière d'un casque. Une femme qui lève son voile. Levez votre robe, votre manteau qui traîne. À la messe, le prêtre, après la consécration, lève l'hostie, lève le corps de Notre-Seigneur. Lever la tête. Lever les épaules. Lever les mains au ciel. Quand on prête serment devant un juge, il fait lever la main. Levez la main, et dites la vérité.   Lever la toile, le rideau, Lever la toile, le rideau qui cache le théâtre aux spectateurs.  Lever les yeux au ciel, Tourner les yeux vers le ciel. Lever les yeux sur quelqu'un, Le regarder.

Fig., Il n'ose pas lever les yeux, se dit D'un homme qui, ayant quelque reproche à se faire, craint de voir et d'être vu.

Fam., J'en lèverais la main, J'en ferais serment.  Lever la main, lever le bâton, lever le sabre sur quelqu'un, Se mettre en état de le frapper.

Fam., Lever le pied, S'enfuir subitement et secrètement, pour cause de mauvaises affaires.

Fam., Lever les épaules, Témoigner, en levant les épaules, du mécontentement ou du mépris. C'est à faire lever les épaules. Il n'y a rien à répondre à cela, il n'y a qu'à lever les épaules.

Fig. et fam., Lever la crête, S'enorgueillir, s'en faire accroire. Il commence à lever la crête, et à vouloir faire l'entendu. Il signifie aussi, Se montrer, paraître avec plus de hardiesse. On dit également, dans ce dernier sens, Lever la tête.

Fig., Lever l'étendard, Se déclarer chef d'un parti, d'une faction. Lever l'étendard de la révolte. Et, Lever l'étendard contre quelqu'un, Se déclarer ouvertement contre lui.

Prov. et fig., Cela lève la paille, se dit D'une chose singulière, extraordinaire ou décisive.

LEVER, signifie aussi, Redresser une personne ou une chose qui était couchée ou penchée. Lever un enfant sur ses pieds, un malade sur son séant. Lever un tonneau quand le vin est à la barre ou au bas ; le lever à demi ; le lever tout à fait. Lever le pont-levis d'un château. Les portes sont fermées, le pont est levé.   Lever quelqu'un, L'aider à se lever et à s'habiller. Son valet de chambre le lève, est allé le lever.   Faire lever un lièvre, faire lever des perdrix, Faire partir un lièvre, faire partir des perdrix. Dans ces phrases, Lever est neutre.

Fig. et fam., Lever le lièvre, Faire le premier une proposition, ou trouver un expédient dont les autres ne s'étaient point avisés.

LEVER, signifie encore, Ôter, enlever, retirer, écarter. Le chirurgien a levé le premier appareil. Lever le scellé. Lever une serrure. Lever le couvercle d'une marmite. Lorsqu'il arriva pour dîner, le premier service était levé. Lever un plat. Lever la nappe. Il faut lever deux pieds de cette terre, avant de trouver le tuf.   En termes de Jardinage, Lever un arbre, une plante en motte, Arracher un arbre, une plante, avec la portion de terre qui tient à leurs racines, afin de les transplanter Lever le masque à quelqu'un dans un bal, Soulever son masque pour chercher à le reconnaître.

Fig., Lever le masque, Agir ouvertement et sans se contraindre, après avoir tenu quelque temps une autre conduite. On ne le dit guère qu'en mauvaise part.  En termes de Marine, Lever l'ancre, Retirer l'ancre ou les ancres qu'on avait jetées à la mer pour arrêter le vaisseau. Toute la flotte leva l'ancre, et mit à la voile.   En termes d'Imprimerie, Lever la lettre, Prendre les lettres les unes après les autres dans les cassetins, et les arranger dans le composteur pour en former des mots et des lignes. Ce compositeur lève bien la lettre.

Fig., Lever une difficulté, un empêchement, un obstacle, des doutes, un scrupule, Faire cesser une difficulté, un empêchement, écarter un obstacle, dissiper des doutes, un scrupule.

Fig., Lever les défenses ; lever l'interdit, l'excommunication ; lever une opposition ; lever la consigne, etc., Révoquer des défenses, un interdit, une excommunication, une opposition, une consigne, etc.  Lever le siége d'une place, Retirer les troupes qui la tenaient assiégée. Il a levé le siége. On lui a fait lever le siége.   Ce général a levé le camp, Il a fait décamper son armée. Cette armée a levé le camp, Elle a décampé. Ces troupes ont levé le piquet, Elles se sont retirées avec quelque précipitation.  Lever la garde, lever la sentinelle, Retirer des soldats qui sont de garde, retirer un soldat qui est en faction.  Lever la séance, Déclarer que la séance est terminée, que les membres de l'assemblée doivent se séparer. La séance est levée. Le président a levé la séance à trois heures.

LEVER, se dit, au Trictrac, Quand le joueur a passé toutes ses dames dans le jan de retour, et qu'il les lève ensuite sur la bande. Je lève deux dames à chaque coup. Il s'emploie aussi absolument dans ce sens. J'aurai levé avant vous.   Au Jeu de cartes, Lever les cartes, ou Lever la main, Faire la main, enlever les cartes jouées, celle que l'on avait étant supérieure. J'ai déjà levé deux mains, trois mains.

LEVER, signifie aussi, Couper une partie sur un tout. Il se dit principalement en parlant Des étoffes. Lever sur la longueur de la toile de quoi faire les poignets des chemises. Lever deux aunes de drap pour faire un habit.   Il se dit également en parlant Des animaux qui servent à la nourriture, et dont on coupe un membre ou quelque partie. Lever un aloyau. Lever une épaule, un gigot de mouton. Lever une cuisse, une aile de poulet, de chapon, de perdrix.

LEVER, signifie en outre, Percevoir, recueillir, rassembler, ramasser, emporter. Lever les fruits d'une terre. Lever les impôts, des impôts. On lève annuellement tant de millions sur ce royaume. On lève un droit sur cette denrée. On a dit de même autrefois, Lever les rentes seigneuriales, la dîme.   Lever des soldats, une compagnie, un régiment, des troupes, une armée, Enrôler des soldats, mettre des troupes sur pied, mettre une armée sur pied.  Lever un corps, Faire emporter un corps mort. Cela ne se dit que lorsqu'on procède à l'enlèvement par autorité publique. C'est au maire de la commune du mort à lever le corps. On trouva un homme tué dans la rue, et la justice envoya lever le corps.   Lever un corps saint, Le tirer du tombeau avec cérémonie, pour l'exposer à la vénération des fidèles.  Lever un enfant, se dit en parlant D'un petit enfant exposé que l'autorité fait emporter à l'hôpital.  Lever un arrêt, une sentence ; lever un acte chez un notaire, S'en faire délivrer une expédition.  Lever le plan d'une place, de quelque lieu, Prendre les mesures nécessaires pour tracer ce plan, le tracer.  Lever boutique, lever ménage, Commencer à tenir boutique, à tenir ménage, etc.  En termes de Manége, Lever un cheval à cabrioles, à pesades, à courbettes, Manier un cheval à cabrioles, etc.

LEVER, est aussi neutre, et se dit Des plantes, des graines qui commencent à pousser et à sortir de terre. On a semé là du gland, voilà des chênes qui commencent à lever. Les orges lèvent plus vite que les froments. Les blés commencent à lever.   Il se dit aussi De la pâte qui fermente. Le levain fait lever la pâte. La pâte commence à lever.

LEVER, s'emploie aussi avec le pronom personnel, et signifie, Se dresser, se mettre debout sur ses pieds. Se lever de son siége. Levez-vous de là, ce n'est pas votre place. Quand il entra, on se leva pour lui faire honneur.   Se lever de table, Quitter la table, après ou pendant le repas.  Se lever pour une proposition, contre une proposition, Se lever, dans une assemblée délibérante, pour l'admission ou pour le rejet d'une proposition. Les trois quarts de l'assemblée se sont levés contre la proposition.   Absol., Se lever, Sortir du lit. Il se lève de bon matin. Il se lève bien tard. Il se porte mieux, mais il ne se lève pas encore.

Prov. et fig., Il faut se lever bien matin pour l'attraper, Il est très-fin, très-difficile à tromper.

LEVER, avec le pronom personnel, se dit aussi Du soleil et des astres qui commencent à paraître sur l'horizon. Le soleil en tel mois se lève à telle heure. Le soleil est levé. Il se lève de tel côté. Voilà Jupiter qui se lève. La lune se lèvera bientôt. On dit en ce sens, Le jour se lève de bonne heure dans ce mois-ci.   Le vent se lève, Il commence à souffler.

LEVÉ, ÉE. participe, Aller partout tête levée, la tête levée, le front levé, Aller partout sans rien craindre, sans appréhender aucun reproche, aucun affront.

Fig. et fam., Prendre quelqu'un au pied levé, Prendre quelqu'un au moment où il se dispose à partir, à s'éloigner. Il signifie aussi, dans une acception plus figurée, Prendre quelqu'un au mot, ou lui faire une demande, sans lui donner le temps de la réflexion.  Voter par assis et levé, Manifester son vote, dans une assemblée délibérante, en se levant, ou en restant assis.  Être levé, Être sorti du lit. Il est levé et habillé. Il n'est pas encore levé.

LEVÉ, en termes de Musique, s'emploie comme substantif, et signifie, Le temps de la mesure où on lève le pied ou la main.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lever — 1. (le vé. La syllabe le prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je lève, je lèverai) v. a. 1°   Placer dans une situation plus haute ce qui est étendu, pendant, etc. Levez cela davantage. On leva la poutre en l air. Le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • lever — Lever, act. acut. Signifie haulser, et de bas tirer en hault, Erigere, comme, Levez vous, Erige te. Lever la main, pour prester serment, Manum ad iusiurandum attollere. Lever de terre, Ex humo sursum educere, extollere. Les François l esleverent… …   Thresor de la langue françoyse

  • Lever — Le ver (l[=e] v[ e]r or l[e^]v [ e]r; 277), n. [OE. levour, OF. leveor, prop., a lifter, fr. F. lever to raise, L. levare; akin to levis light in weight, E. levity, and perh. to E. light not heavy: cf. F. levier. Cf. {Alleviate}, {Elevate},… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Lever — Freguesia de Portugal …   Wikipedia Español

  • lever — Ⅰ. lever UK US /ˈliːvər/ US  /ˈlevər/ noun [C] ► a bar or handle which moves around a fixed point, so that one end of it can be pushed or pulled in order to control a machine or move a heavy object: »Lower the lever to lock the machine into place …   Financial and business terms

  • Lever — Sn Audienz während der Morgentoilette erw. bildg. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. lever m., einer Substantivierung von frz. lever aufheben, sich aufrichten, aufgehen , dieses aus l. levāre heben, aufrichten, erleichtern , zu l. levis… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • lever — lever; lever·man; lever·aged; lever·age; …   English syllables

  • lever — [lev′ər, lē′vər] n. [OFr leveour < lever, to raise < L levare < levis, light: see LIGHT2] 1. a bar used as a pry 2. a means to an end 3. Mech. a device consisting of a bar turning about a fixed point, the fulcrum, using power or force… …   English World dictionary

  • lever — (n.) c.1300, from O.Fr. levier (Mod.Fr. leveur) a lifter, a lever, agent noun from lever to raise, from L. levare to raise, from levis light in weight, from PIE root *legwh light, having little weight; easy, agile, nimble (Cf. Skt. laghuh quick,… …   Etymology dictionary

  • lever — ► NOUN 1) a rigid bar resting on a pivot, used to move a load with one end when pressure is applied to the other. 2) a projecting arm or handle that is moved to operate a mechanism. ► VERB 1) lift or move with a lever. 2) move with a concerted… …   English terms dictionary

  • Lever — Lev er (l[=e] v[ e]r), a. [Old compar. of leve or lief.] More agreeable; more pleasing. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] {To be lever than}. See {Had as lief}, under {Had}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”