LANGUE
. s. f.
Cette partie charnue et mobile qui est dans la bouche, et qui est le principal organe du goût et de la parole. La langue d'un homme, d'un oiseau, d'un cheval, d'un poisson. La pointe ou le bout, le dessus, le dessous de la langue. Le filet ou le frein de la langue. Grosse langue. Langue épaisse, mince, déliée, pointue. Avoir la langue sèche, rude, chargée, pâteuse, noire et enflée. Remuer, tirer, montrer la langue. Tirer la langue par dérision. Se brûler, se mordre, s'écorcher la langue. Arracher, percer, couper la langue à quelqu'un. On l'a saigné sous la langue. Les chiens lèchent et guérissent leurs plaies avec la langue. Les serpents dardent leur langue. Des langues de mouton, de boeuf, de porc. Accommoder des langues en ragoût. Un ragoût de langues. Langues fumées, fourrées, farcies.   En termes de Chasse et de Manége, Donner de la langue, Appeler, exciter le chien, le cheval, par un bruit qui se fait en appuyant fortement la langue contre le palais et en la retirant vivement. On dit dans un sens analogue, mais seulement en termes de Manége, Aides, appel de la langue.

Prov., Je lui verrais tirer la langue d'un pied de long, que je ne lui donnerais pas un verre d'eau, se dit en parlant D'une personne dont on n'a nulle compassion.

Fam., Avoir soif à avaler sa langue, Avoir une grande soif.

Fam., Ennuyeux à avaler sa langue, se dit De ce qu'on ne peut voir, entendre ou lire, sans éprouver un excessif ennui.

Fam., Mince comme la langue d'un chat, comme une langue de chat, se dit D'une chose mince et déliée.  Avoir la langue grasse, Avoir la langue épaisse, éprouver quelque embarras dans la prononciation, prononcer mal certaines consonnes, principalement les r. On dit plus ordinairement aujourd'hui, dans le même sens, Parler gras, grasseyer.

Fam., Avoir la langue bien pendue, Avoir une grande facilité de parler.

Fig. et fam., Avoir la langue bien affilée, Parler beaucoup et avec facilité, avoir beaucoup de babil.  Avoir une grande volubilité de langue, Parler avec une grande rapidité.  Cette opération lui a dénoué la langue, Elle lui a donné plus de facilité pour parler.

Fig., Dénouer, délier la langue à quelqu'un, Faire rompre le silence à quelqu'un qui voulait le garder. La peur lui avait lié la langue, l'argent la lui a dénouée, la lui a déliée.

Fam., La langue lui va toujours, Cette personne babille continuellement.

Fam., Il a bien de la langue, il a la langue bien longue, il ne saurait tenir sa langue, Il parle beaucoup, il dit tout ce qu'il sait, il ne saurait garder un secret.  Par exclamation, Quelle langue ! Quel bavard ! quelle bavarde !

Fig. et fam., Il a la langue dorée, c'est une langue dorée, se dit De quelqu'un qui tient des discours faciles, élégants, propres à séduire.

Fig. et fam., N'avoir point de langue, se dit D'une personne qui parle très-peu, ou qui, devant parler, garde le silence. Il n'a point de langue. Vous ne dites rien, est-ce que vous n'avez pas de langue ?   Être maître, n'être pas maître de sa langue, Savoir, ne pas savoir se taire. Il est trop peu maître de sa langue, pour que je lui confie mon secret.   Ne pas savoir conduire sa langue, mal gouverner sa langue, Dire des choses qu'il faudrait taire, commettre des indiscrétions.

Fam., La langue lui a fourché, se dit en parlant D'une personne qui, par méprise, a prononcé un mot pour un autre à peu près semblable.

Fam., Avoir un mot sur la langue, sur le bout de la langue, Croire qu'on est près de trouver, de dire un mot qu'on cherche dans sa mémoire.

Fig., C'est une mauvaise langue, une méchante langue, une langue dangereuse, une langue de serpent, une langue de vipère, se dit D'une personne qui aime à médire, à déchirer la réputation d'autrui.

Fig. et fam., Coup de langue, Médisance ou mauvais rapport que l'on fait. Donner un coup de langue, le coup de langue. Prov., Un coup de langue est pire qu'un coup de lance.

Fig. et fam., Donner du plat de la langue, Faire de belles promesses qu'on n'a pas dessein d'exécuter. Faire merveilles du plat de la langue, Chercher à étonner, à étourdir par de grandes phrases, par des récits extraordinaires. Ces deux phrases sont peu usitées.

Fig. et fam., Se mordre la langue, S'arrêter au moment de dire ce qu'on ne doit pas ou ce qu'on ne veut pas exprimer. J'allais lui dire quelque chose de mortifiant, mais je me suis mordu la langue.

Fig. et fam., Se mordre la langue d'avoir parlé, S'en repentir. Je n'ai pas eu plutôt lâché cette parole, que je m'en suis mordu la langue.

Prov., Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, Il faut, avant de parler, mûrement réfléchir.  Prov., Beau parler n'écorche point la langue, Il est toujours bon de parler honnêtement.

Prov. et fig., Jeter sa langue aux chiens, Renoncer à deviner quelque chose. Votre énigme est trop difficile, je jette ma langue aux chiens. Jetez-vous votre langue aux chiens ? je vous dirai le mot.

Prov., Qui langue a, à Rome va, Qui sait parler, s'expliquer, peut aller partout Prendre langue, S'informer de ce qui se passe, de l'état d'une affaire, du caractère, des dispositions de ceux avec qui l'on doit traiter. On envoya quelques gens en avant pour prendre langue. Quand on arrive dans un pays où l'on n'est jamais allé, on a besoin de prendre langue. Avant que de s'engager dans cette affaire, il est bon de prendre langue.

LANGUE, signifie aussi, L'idiome d'une nation. La langue grecque, la langue latine, la langue française, etc. Les langues orientales. Une belle langue. Une langue abondante, riche, féconde, harmonieuse, douce, sonore. Une langue stérile, pauvre, rude, dure, sifflante, barbare. Une langue énergique, forte, pompeuse. Cette langue est fort répandue. Cette langue a cours dans tout l'Orient. La langue italienne s'est formée de la langue latine. Enrichir, polir, perfectionner, fixer, altérer, appauvrir une langue. La richesse, la beauté, la politesse d'une langue. Le génie, le caractère, les étymologies, les dialectes, la grammaire, la syntaxe, l'orthographe, la prosodie d'une langue. La pureté de la langue. Les propriétés de la langue. Étudier, apprendre, oublier une langue. Il sait bien cette langue. Il parle bien, il écrit bien sa langue. Il parle plusieurs langues. L'origine, la formation, la multiplication, la diversité des langues. L'étude des langues. La confusion des langues à la tour de Babel. Les apôtres avaient le don des langues. Professeur en langue grecque, en langue hébraïque. Écrit en langue latine, en langue grecque, en langue arabe. Enseigner les langues. Langue corrompue, dégénérée.

Prov., L'usage est le tyran des langues, L'usage prévaut sur les règles de la grammaire.

Prov., On ne s'entend pas, c'est la confusion des langues, se dit D'une conversation où tout le monde parle à la fois.  Langue primitive, Celle qu'on suppose que les hommes ont parlée la première. Les nombreuses dissertations des érudits n'ont pu nous conduire à savoir quelle était la langue primitive.   Langue primitive ou originelle, se dit aussi de Celle qu'on suppose ne s'être formée d'aucune autre.  Langue mère ou matrice, Celle qui, n'étant formée d'aucune autre langue connue, a servi à en former d'autres. Et, par opposition, Langue dérivée, Celle qui est formée d'une autre.  Langue morte, Celle qu'un peuple a parlée, mais qui n'existe plus que dans les livres. Et, par opposition, Langue vivante, Celle qu'un peuple parle actuellement. On dit dans le même sens, Langue ancienne ou savante, par opposition à Langue moderne ou vulgaire.   Langue littérale. Voyez LITTÉRAL Langues sémitiques, Langues qu'on regarde comme ayant été parlées par les enfants de Sem et par leurs descendants. Ces langues sont l'hébreu et plusieurs autres sorties de la même source, telles que l'arabe, le syriaque, etc.  Langue naturelle ou maternelle, Celle du pays où l'on est né, par opposition à Langue étrangère, Celle d'un autre pays.  Langue nationale, Celle que parle généralement une nation, aussi par opposition à Langue étrangère.   La langue sainte, La langue hébraïque.  Langue sacrée, Toute langue dans laquelle sont écrits des livres qu'on suppose inspirés par la Divinité.  Langue transpositive, Celle où les rapports des mots entre eux sont indiqués par leurs terminaisons, et où, par conséquent, on n'est pas obligé de les placer suivant l'ordre analytique de la pensée. Le latin, le grec, sont des langues transpositives.   Langue philosophique, Langue où l'on suppose que la génération des mots suivrait exactement celle des pensées, où il n'y aurait ni anomalies, ni distinction du propre et du figuré, etc.  Langue universelle, Langue qui serait commune à tous les peuples. Leibnitz a conçu le projet d'une langue universelle. Le latin, qui est su des gens instruits de tous les pays, est une espèce de langue universelle.   Maître de langue, Celui qui enseigne une langue vivante. Maître de langue anglaise, de langue italienne.   Enfants de langue, jeunes de langue, Jeunes gens que quelques gouvernements entretiennent pour apprendre les langues orientales, et devenir capables de servir de drogmans.

LANGUE, signifie quelquefois, Langage, manière de parler, abstraction faite de l'idiome dont on se sert. La poésie est la langue des dieux. Personne n'a mieux parlé que lui la langue du sentiment, la langue de l'amour.

LANGUE, s'est dit autrefois Des différentes nations ou divisions de l'ordre de Malte. La langue de Provence, d'Auvergne, de France, d'Aragon, etc.

LANGUE, se dit, par similitude, de Certaines choses qui ont la forme d'une langue. Le Saint-Esprit est descendu sur les apôtres en langues de feu.   Langue de terre, Certain espace de terre beaucoup plus long que large, qui ne tient que par un bout aux autres terres, et qui est environné d'eau de tous les autres côtés. Il y a sur la côte de Provence plusieurs langues de terre qui s'avancent dans la mer. Il se dit aussi Des pièces de terre longues et étroites qui sont enclavées dans d'autres terres. Il y a une langue de terre labourable qui traverse la prairie.   Langue-de-cerf, ou Scolopendre, Plante de la famille des Capillaires.  Langue-de-chien. Voy.

YNOGLOSSE.  Langue-de-serpent, ou Ophioglosse, Plante ainsi nommée parce qu'elle a une double feuille, dont la plus petite a quelque rapport avec la langue d'un serpent. Il se dit aussi Des dents de poisson pétrifiées ; et, en ce sens, il est synonyme de Glossopètre.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • langue — [ lɑ̃g ] n. f. • fin Xe; lat. lingua I ♦ 1 ♦ Organe charnu, musculeux, allongé et mobile, placé dans la bouche. La langue, organe du goût. Filet, frein, muqueuse, papilles de la langue. Relatif à la langue. ⇒ lingual; gloss(o) . Avoir la langue… …   Encyclopédie Universelle

  • langué — langue [ lɑ̃g ] n. f. • fin Xe; lat. lingua I ♦ 1 ♦ Organe charnu, musculeux, allongé et mobile, placé dans la bouche. La langue, organe du goût. Filet, frein, muqueuse, papilles de la langue. Relatif à la langue. ⇒ lingual; gloss(o) . Avoir la… …   Encyclopédie Universelle

  • langue — LANGUE. s. f. Cette partie charnuë & mobile qui est dans la bouche de l animal, & qui est le principal organe du goust & de la parole. La langue d un homme, d un oiseau, d un cheval, d un poisson. grosse langue. langue espaisse. langue mince,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • langue — Langue, f. penac. Proprement prins est l instrument ou membre que Dieu a formé tant en la bouche de l homme pour parler, chanter, gouster, lecher, attraire, ramonceler et mettre en bas la boisson et viande, et mondifier la bouche qui sont les… …   Thresor de la langue françoyse

  • Langue — (frz.: langue = ‚Sprache (eines Volkes) ) ist in der Sprachwissenschaft, im Speziellen in der Allgemeinen Linguistik, ein von Ferdinand de Saussure eingeführter Fachbegriff und bezeichnet das (allgemeine, überindividuelle, soziale) Sprachsystem… …   Deutsch Wikipedia

  • Langue — Municipio de Honduras Capital Langue Entidad Municipio  • País …   Wikipedia Español

  • Langue — 〈[lã:g] f.; ; unz.; Sprachw.〉 (nach Saussure) das grammat. u. lexikal. System der Sprache; Ggs Parole2 [frz., „Sprache“] * * * Lan|gue [ lã:gə], die; [frz. langue = Sprache; Zunge < lat. lingua] (Sprachwiss.): die Sprache als grammatisches u.… …   Universal-Lexikon

  • langue — langue; langue·do·cian; langue·doc; …   English syllables

  • langué — langué, ée (lan ghé, ghée) adj. Terme de blason. Se dit des oiseaux dont la langue est d un autre émail que le corps …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Langue — [ lã:gə, fr. lã:g] die; <aus fr. langue »Zunge, Sprache«, dies aus gleichbed. lat. lingua> die Sprache als grammatisches u. lexikalisches System (nach F. de Saussure; Sprachw.); Ggs. 1↑Parole …   Das große Fremdwörterbuch

  • Langue — is a municipality in the Honduran department of Valle.The town is located near the border of El Salvador and is a regional Hammock making center. Most of the town is made up of sharecroppers and day laborers. There are usually Mormon missionaries …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”