JUSQUE
. Préposition
qui marque un certain terme au delà duquel on ne passe pas, qu'on n'excède point. Depuis la Loire jusqu'à la Seine. De Paris jusqu'à Rome. Depuis Pâques jusqu'à la Pentecôte. Il alla jusqu'en Afrique. Jusqu'à ce que cela soit fait. Jusqu'à ce qu'on l'ait contenté. Jusqu'à la mort. On n'avait point vu cela jusqu'à cette heure, jusqu'ici, jusqu'à présent, jusqu'à notre temps. Lisez ce livre jusqu'au dixième feuillet, jusqu'au bout. Jusqu'où faut-il que j'aille ? Jusque-là. Jusqu'à quel temps, jusqu'à quand souffrirez-vous que... Allons ensemble jusqu'à tel endroit. Ils en vinrent jusque-là qu'on crut qu'ils s'allaient battre. Jusque sur le trône. Jusque dans les enfers. Jusque par-dessus la tête. Jusqu'au revoir. Jusqu'à nouvel ordre. Jusqu'à concurrence de telle somme. On écrit quelquefois, Jusques, avec une s à la fin, quand une voyelle suit ; et l'on fait sentir la liaison. Jusques au ciel. Cette nouvelle n'était pas encore venue jusques à nous. Jusques à quand ?

Fam., Jusqu'à tant que, se dit quelquefois pour Jusqu'à ce que.

JUSQUE, marque aussi quelque excès, quelque chose qui va au delà de l'ordinaire, soit en bien, soit en mal. Il aime jusqu'à ses ennemis. Ils ont tué jusqu'aux enfants. Il n'est pas jusqu'aux valets qui ne s'en mêlent. Tous les pères, jusqu'aux plus graves, jouent avec leurs enfants. Il salua tout le monde, jusqu'au moindre des valets. Il fait sa cour à tout le monde, jusqu'aux derniers commis des ministres.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jusque — ou (vx ou poét.) jusques [ ʒysk(ə) ] prép. et conj. • Xe; lat. de usque, ou inde usque ♦ Marque le terme final, la limite que l on ne dépasse pas. I ♦ Prép. (suivi le plus souvent de à, d une autre prép. ou d un adv.) A ♦ JUSQU À …   Encyclopédie Universelle

  • jusque — et jusques (ju sk . On n écrit jusques que devant des voyelles, soit en vers pour avoir une syllabe de plus, soit en prose pour l euphonie, et alors l s se lie : ju ske z à quand.... D après Chifflet, Gramm. p. 236, il était indifférent de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • jusque — JUSQUE, ou jusques. prép. l S se prononce. Limitant certain terme de lieu ou de temps au de là duquel ou ne passe point. Depuis la riviere de Loire jusques à la riviere de Seine. depuis Paris jusques à Rome. depuis Pasques jusques à la Pentecoste …   Dictionnaire de l'Académie française

  • jusque — prép., à : TAN KE (Aillon Vieux 273A, Albanais 001A, Albertville 021, Annecy.003, Arvillard.228cA, Bellecombe Bauges.153A, Chambéry.025, Chapelle St Maurice, Compôte Bauges.271A, Cordon, Doucy Bauges.114, Gets.227a, Habère Poche.165, Marthod,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • JUSQUE — n. f. T. de Botanique Genre de plantes de la famille des Solanées, dont l’espèce commune, la Jusquiame noire, ou Hanebane, est vénéneuse, narcotique, d’une odeur désagréable, et s’emploie en médecine comme calmant …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • jusque — фр. [жюск] до ◊ jusqu à la fin [жюск а ла фэн] до конца …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • jusques — jusque ou (vx ou poét.) jusques [ ʒysk(ə) ] prép. et conj. • Xe; lat. de usque, ou inde usque ♦ Marque le terme final, la limite que l on ne dépasse pas. I ♦ Prép. (suivi le plus souvent de à, d une autre prép. ou d un adv.) A ♦ JUSQU À …   Encyclopédie Universelle

  • jusqu' — jusque, jusqu , jusques Prép. et loc. conj. rI./r Prép. d1./d Suivi d une Prép., le plus souvent à, ou d un adv. (Marquant un terme, dans l espace ou dans le temps, que l on ne dépasse pas.) J ai attendu jusqu à 5 heures. Venez jusque chez moi.… …   Encyclopédie Universelle

  • jusques — jusque et jusques (ju sk . On n écrit jusques que devant des voyelles, soit en vers pour avoir une syllabe de plus, soit en prose pour l euphonie, et alors l s se lie : ju ske z à quand.... D après Chifflet, Gramm. p. 236, il était indifférent de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Prévalence de la grippe aviaire chez les animaux — Jusque dans les années 2004, la Prévalence des virus grippaux (dont H5N1) chez les oiseaux et plus encore chez d autres espèces que les oiseaux était quasiment inconnue, faute d études de screening général de la faune sauvage, et faute de moyens… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”