JOUR
. s. m.
Clarté, lumière que le soleil répand lorsqu'il est sur l'horizon, ou qu'il en est proche. Le jour et la nuit. Avant le jour. Le jour va bientôt paraître. Le jour commence à poindre. Il commence à faire jour. À l'aube du jour. Au point du jour. À la pointe du jour. Il faisait à peine petit jour. La naissance du jour. Il est, il fait jour. Il était déjà grand jour. Le jour brille. Il fait encore jour. Le jour baisse. À la chute du jour. Sur le déclin du jour. Jour pur. Jour serein. Jour brillant. Beau jour. Grand jour. Jour faible. Jour sombre. Jour bas. Il faut travailler à cela de jour, en plein jour. De nuit et de jour. Voir le jour au travers de quelque chose. Il ne faut pas voir cette étoffe dans la boutique, il faut la voir au grand jour, au jour, portez-la au jour. Cette femme n'aime pas le grand jour. Cette beauté peut soutenir le grand jour. Il avait le jour dans les yeux. Le jour vient par là, vient de là, de ce côté-là. Le jour vient d'en haut. Il ne peut souffrir le jour. Cette chambre ne reçoit pas assez de jour. Le jour n'a jamais pénétré dans ces abîmes. Loin du jour. Fuir le jour, la lumière du jour, l'éclat du jour. Poétiq., Le soleil est le père du jour, l'astre du jour, le flambeau du jour, l'astre qui donne, qui fait le jour, etc.

Prov., Elle est belle comme le jour, se dit D'une très-belle personne. On dit dans un sens analogue, Cet enfant est beau comme le jour.

Fig., Clair comme le jour, se dit De ce qui est évident ou facile à comprendre, de ce qui est sans obscurité. Cette proposition est aussi claire que le jour. Il est clair comme le jour que c'était là son intention.

Fig. et fam., C'est le jour et la nuit, ou C'est la nuit et le jour, se dit De deux choses ou même de deux personnes qui diffèrent beaucoup entre elles. On dit dans le même sens, Ces deux personnes, ces deux choses ne se ressemblent pas plus que le jour et la nuit ; elles diffèrent autant que le jour et la nuit ; etc.

Fig. et fam., Brûler le jour, se dit Quand on allume des flambeaux pendant qu'il fait encore jour.

Fig. et fam., Il est jour chez lui, chez elle, se dit en parlant D'une personne qui vient de se lever et chez laquelle on peut entrer. Je crois qu'il n'est pas encore jour chez un tel. On dit aussi, Il est petit jour chez lui, chez elle, en parlant D'une personne qui ne fait que de s'éveiller.  Demi-jour, Clarté faible. Se placer dans le demi-jour. La chambre n'était éclairée que par un demi-jour.   Percé à jour, Percé de part en part, en sorte qu'on voie le jour au travers. On dit dans un sens analogue, Broderie à jour, et Points à jour.   Cet édifice, cette maison est à jour, tout à jour, se dit D'un édifice, d'une maison dont les portes et les fenêtres ne sont pas encore placées, ou n'existent plus.  Poétiq., Voir le jour, Être né, vivre. Depuis que je vois le jour. Il n'avait pas encore vu le jour. On dit aussi : Mettre au jour, Donner la naissance. Ceux à qui je dois le jour, qui m'ont donné le jour, Ceux de qui je suis né. Perdre le jour, Mourir. Etc.   Voir le jour, se dit aussi, figurément, Des choses qu'on expose au jour, qu'on retire du lieu où elles étaient cachées, enfouies. Il y a bien des années que ce meuble n'a vu le jour. On le dit quelquefois en parlant De la publication des ouvrages d'esprit. Ce livre n'a vu le jour qu'après la mort de son auteur.

Fig., Mettre un livre, un ouvrage au jour, Le faire imprimer, le rendre public. Quand mettrez-vous vos poésies au jour ?

Fig., Mettre une chose au jour, au grand jour, La divulguer, la rendre publique. Mettre au jour la perfidie de quelqu'un. On dit de même qu' Un homme craint le jour, pour dire qu'Il craint de se montrer, d'être connu. Il n'ose se produire, il craint le grand jour. On dit quelquefois, dans un sens analogue, Le grand jour de la publicité, le grand jour de l'impression.

JOUR, se dit quelquefois de Toute autre clarté que celle du jour. Le jour artificiel que donnent les bougies, les lampes. Le faible demi-jour que la lune répand sur les objets.   Il s'emploie aussi figurément. Rien n'est plus propre à jeter du jour sur ces questions. Sa découverte répandit un grand jour sur les causes de ce phénomène. L'Évangile fit luire un jour nouveau.

JOUR, se dit particulièrement de La manière dont un objet est frappé par la lumière. Ce tableau devrait être placé dans un autre jour. Vous avez placé votre modèle dans un mauvais jour. Mettre une chose à un jour ou dans un jour convenable. Cette statue est dans un jour qui en fait ressortir toutes les beautés. Tourner et retourner une étoffe, la présenter à différents jours.   Faux jour, Lumière qui éclaire mal les objets, de manière à les faire voir autrement qu'ils ne sont. Dans la boutique de ce marchand il y a un faux jour, de faux jours qui trompent sur la couleur des étoffes. Ce tableau est en faux jour, dans un faux jour.   Mettre quelque chose dans son jour, Le placer à un jour convenable, de manière qu'on puisse le bien voir. Cette étoffe n'est pas dans son jour. Il faut mettre ce tableau dans son jour.

JOUR, s'emploie aussi figurément, dans le sens qui précède. Il me présenta la chose sous un jour si avantageux, que j'acceptai sa proposition. Une chose qui s'offre, qui se présente, que l'on voit sous un jour favorable. Mettre une affaire dans un faux jour, la présenter sous un faux jour. Mettre une pensée dans son jour, dans tout son jour.

JOUR, en Peinture, se dit de L'imitation de la lumière qui se répand sur les objets représentés dans un tableau. Dans ce tableau, le jour vient d'en haut, le jour vient de tel côté.   Placer, mettre un tableau à son jour, Le placer de manière que le jour de l'endroit où on l'expose vienne du même côté que le jour par lequel les objets représentés dans le tableau paraissent éclairés. Ce tableau n'a pas été placé à son jour, n'est pas à son jour.

JOUR, se dit également, en Peinture, surtout au pluriel, Des touches les plus claires d'un tableau. Savoir bien mêler les jours et les ombres. Observer bien les jours et les ombres. Les jours sont bien entendus et bien ménagés dans ce tableau. Des jours de reflet.

JOUR, se dit encore Des fenêtres, des ouvertures qu'on fait aux bâtiments, pour qu'ils puissent recevoir le jour. Un jour bien pratiqué. Des jours bien ménagés.   Tirer du jour d'un certain côté, Pratiquer de ce côté une fenêtre, une ouverture.  En Jurispr., Jour de coutume, Jour, fenêtre que le propriétaire d'une maison fait ouvrir dans un mur non mitoyen. Jour de servitude, Ouverture ou fenêtre faite dans un mur, en vertu d'un titre, d'une convention particulière. Jour de souffrance, Ouverture ou fenêtre donnant sur la propriété d'un voisin, qui le souffre ou qui l'a permis. On dit dans le même sens, Cette maison a des jours sur la maison, sur la propriété voisine.

JOUR, se dit pareillement de Certaines ouvertures par où le jour, l'air peut passer. Ces planches ne sont pas bien jointes, il y a du jour entre-deux. Il y a de grands jours dans cette muraille, des jours à y passer la main.   Se faire jour, Se faire ouverture et passage. Il s'est fait jour au travers des ennemis. On l'emploie aussi figurément. Tôt ou tard la vérité se fait jour.

JOUR, signifie en outre figurément, Facilité, moyen pour venir à bout de quelque affaire. Si je vois jour à cette affaire. Si je vois jour à cela. Je n'y vois point de jour. S'il y a jour. Je vois jour à le servir.

JOUR, signifie aussi, Certain espace de temps par lequel on divise les mois et les années. Il se dit proprement de L'espace de vingt-quatre heures, que l'on appelle Jour civil, et qui se prend, parmi nous, d'un minuit à l'autre ; mais on le dit souvent aussi Du temps qui s'écoule entre le lever et le coucher du soleil, et que l'on nomme par opposition Jour naturel. Le sens du discours suffit ordinairement pour déterminer quelle est, de ces deux acceptions, celle que le mot doit recevoir. Il y a tant de jours au mois, à la semaine, dans l'année. Le premier jour, le second jour, etc. Quel jour est-il, quel jour est-ce aujourd'hui ? Le saint du jour. Les nouvelles du jour. Jour ouvrier. Jour ouvrable. Jour de fête. Jour férié. Jour gras. Jour maigre. Le jour de Noël. Le jour de Pâques. Le premier jour de l'année, le premier jour de l'an, ou Le jour de l'an. Jour solennel. Jour d'audience. Le jour du courrier. Le jour d'hier. Le jour de devant. Le jour d'après. Un jour devant. Un jour après. Un jour trop tôt. Un jour trop tard. Le jour de ses noces. Le jour de son sacre. Un jour de bataille. Un jour de triomphe. Un jour de conseil. Un jour de séance, d'audience. Un jour de cérémonie. Un jour de marché. Il fut condamné à huit jours de prison, d'emprisonnement. Après avoir marché pendant huit jours. Après huit jours de marche. Il fut deux jours absent. On lui a donné huit jours pour mettre ordre à ses affaires. Durant tout le jour. Tout le long du jour. Tant que le jour dure. Travailler tout le jour. Travailler jour et nuit. Passer les nuits et les jours à l'étude. Il vient ici tous les jours. De deux jours l'un. Tous les deux jours. Tous les huit jours. Dans quinze jours. C'est mon habit de tous les jours. Mettre un habit à tous les jours. Passer plusieurs jours à la campagne. Ce fut le plus beau jour de ma vie. En ce beau jour. En ce grand jour. Le jour fatal approchait. Il n'a plus que quelques jours à vivre. Un heureux jour. Un malheureux jour. Marquer, fixer, indiquer, assigner un jour. Prendre un jour. Donner un jour. Prendre jour pour faire telle chose. À jour préfix. À jour nommé. Quand le jour fut venu. Ces trois généraux commandaient alternativement chacun leur jour. C'était le jour d'un tel. Il était de jour. Je l'attends de jour en jour. De jour à autre. D'un jour à l'autre. Il paye tant par jour. J'en ai fait la relation jour par jour. Je l'ai compté jour par jour. Il est mort un an après sa femme, jour pour jour. Le jour du jugement. Le jour du Seigneur sera un jour terrible. Lorsque le Seigneur viendra au jour de sa colère. Un jour viendra que... Souhaiter le bon jour, donner le bon jour à quelqu'un. Bon jour, monsieur. Dans ces trois dernières phrases, on écrit plus ordinairement Bonjour, en un seul mot. Voyez BONJOUR.  Il se dit quelquefois par rapport à la saison, à l'état de l'atmosphère, de la température. Un jour de printemps, d'été, d'automne, etc. Les jours caniculaires. Un jour de beau temps. Un beau jour. Un jour de pluie. Un jour pluvieux. Etc.   Jour astronomique, L'espace de vingt-quatre heures solaires moyennes, compté d'un midi à l'autre.  Jours complémentaires, s'est dit, dans le Calendrier républicain, Des cinq ou six jours que l'on comptait à la fin de l'année, pour compléter le nombre de trois cent soixante-cinq ou de trois cent soixante-six jours, les mois de ce calendrier n'étant chacun que de trente jours.  Les beaux jours, Les premiers jours du printemps. Remettez votre voyage aux beaux jours.

Fig., Les beaux jours, Le temps de la première jeunesse, ou Les temps les plus heureux de la vie. Ses beaux jours sont passés.   Les jours gras, signifie particulièrement, Les derniers jours du carnaval, qui sont le jeudi, le dimanche, le lundi et le mardi. Pendant les jours gras.   Un bon jour, Un jour de grande fête. Le jour de Pâques est un bon jour.

Prov., Bon jour, bonne oeuvre, se dit en parlant D'une bonne action faite en un jour solennel. Ils se sont réconciliés le jour de Pâques : bon jour, bonne oeuvre. On le dit plus ordinairement par ironie. Il a volé le jour de Noël : bon jour, bonne oeuvre.   Pop., Faire son bon jour, Faire ses dévotions, recevoir la communion.

Fam., C'est aujourd'hui son mauvais jour, il est dans son mauvais jour, Il a aujourd'hui un accès de la maladie, de la mauvaise humeur, ou de la mélancolie, etc., à laquelle il est sujet. On dit de même : C'est son jour de fièvre, son jour de mauvaise humeur, de mélancolie, son jour de gaieté, de bonne humeur, etc. Avoir des jours de fièvre. Avoir des jours de gaieté et des jours de tristesse. Avoir de bons et de mauvais jours.   Jours de barbe, Les jours où l'on a l'habitude de se faire la barbe. Jour de médecine, Le jour où une personne malade prend médecine. Etc.   Jour critique, Jour où il arrive ordinairement quelque crise, dans certaines maladies. Le septième et le neuvième sont ordinairement des jours critiques. On le dit aussi Des jours où les femmes ont leurs règles.  Prendre le jour de quelqu'un, Prendre le temps, le moment qui lui convient. Je prendrai votre jour.

Fam., Gagner sa vie au jour la journée, vivre au jour la journée, au jour le jour, N'avoir pour subsister que ce qu'on gagne chaque jour par son travail.

Prov. et fig., Vivre au jour le jour, au jour la journée, S'inquiéter peu du lendemain, être sans prévoyance.

Prov., À chaque jour suffit sa peine, suffit son mal, Il ne faut pas se tourmenter inutilement sur l'avenir, se faire des chagrins d'avance.

Fig., Faire du jour la nuit et de la nuit le jour, Dormir le jour et veiller la nuit.

Fig. et fam., Mettre quelqu'un à tous les jours, L'employer trop souvent, se familiariser trop avec lui, ne point user de discrétion à son égard. Quand on a un aussi bon protecteur, il ne faut pas le mettre à tous les jours. On dit aussi, Se mettre à tous les jours, S'exposer trop, se prodiguer. Il ne faut pas qu'un général d'armée s'expose si souvent aux périls, qu'il se mette trop à tous les jours. Ce grand comédien se met à tous les jours, Il joue très-souvent, presque tous les jours. Ces phrases ont vieilli.

Fig. et fam., Le saint du jour, se dit d'Un homme qui est à la mode ou en crédit depuis peu.

Fig., Le goût du jour, Le goût qui règne présentement. C'est le goût du jour. On dit dans un sens analogue : Un homme du jour. Les élégants du jour. La curiosité du jour. Etc.   Être à son dernier jour, Être au jour, au moment où l'on doit mourir. On dit dans le même sens : Jusqu'à mon dernier jour. Son dernier jour approche. Etc.   En termes de Commerce, Se mettre à jour, Mettre toute sa correspondance, tous ses comptes en règle. On dit aussi, Être à jour.   Tous les jours, signifie quelquefois, De jour en jour. Il devient tous les jours plus intraitable.   Adverbial., Un jour, se dit D'une époque indéterminée dans le passé ou dans l'avenir. Je lui dis, un jour, qu'il m'était impossible de... Un jour que je me promenais. Un jour vous vous repentirez de ne l'avoir point écouté. S'il arrivait, un jour, qu'on voulût ...

Fam., Un beau jour, Un certain jour. Un beau jour, il prit la fuite.   En termes de Commerce, Jours de faveur, ou Jours de grâce, Dix jours de délai qu'on accordait autrefois à celui sur lequel une lettre de change était tirée.  Grands jours, se disait autrefois d'Une assemblée ou compagnie extraordinaire de juges, tirés ordinairement des cours supérieures, qui avaient commission d'aller dans les provinces éloignées pour écouter les plaintes des peuples et faire justice. Les grands jours étaient à Clermont en Auvergne. Messieurs des grands jours. Il fut condamné par les grands jours. On transféra les grands jours de Limoges à Poitiers.   En style de l'Écriture sainte, L'Ancien des jours, Dieu. Mourir plein de jours, Mourir très-vieux.

JOUR, se dit quelquefois, figurément, d'Un temps plus ou moins long, pour exprimer la rapidité avec laquelle il s'écoule ou s'est écoulé. La vie de l'homme n'est qu'un jour. Ce bonheur n'a duré qu'un jour.

JOURS, au pluriel, se dit quelquefois d'Une certaine durée, d'une certaine époque, par rapport à ce qui s'y passe, aux événements qui la remplissent. Aux premiers jours du monde. En ces tristes jours. En ces jours de calamité. Des jours malheureux. Elle a connu des jours meilleurs. Les seuls amis qui lui restèrent aux jours de l'infortune. J'ai vu les beaux jours de ce règne glorieux. Nous ne reverrons plus ces jours heureux. Les jours de notre enfance.   Il signifie plus particulièrement, La vie, l'existence. À la fin de nos jours. Le fil, la trame de mes jours. Trancher le fil de nos jours. Prolonger ses jours. Je tremblais pour vos jours. Les chagrins ont abrégé ses jours. Sauver les jours d'une personne. Souhaiter à quelqu'un des jours longs et heureux. Quand il sera sur ses vieux jours. Nous ne verrons point cela de nos jours. Il coule doucement ses jours.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jour — jour …   Dictionnaire des rimes

  • jour — [ ʒur ] n. m. • XIe jorn (sens I et III); bas lat. diurnum, pour dies « jour » I ♦ (1080) Clarté, lumière; ce qui donne de la lumière. 1 ♦ Clarté que le soleil répand sur la terre. Lumière du jour (⇒ diurne) . Le jour se lève, naît, paraît, point …   Encyclopédie Universelle

  • jour — (jour ; au pluriel, l s ne se lie pas : des jour heureux ; cependant plusieurs la lient : des jour z heureux) s. m. 1°   Clarté donnée à la terre par le soleil. 2°   Espace de temps qui s écoule entre le lever et le coucher du soleil. 3°   Espace …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • jour — Jour, m. Dies. Semble qu il vient de Diurnus, ostant la lettre d, et changeant i, voyele en i consonante. Les Hebrieux disent Iom, pour jour, dies, comme se dit aussi en aucunes provinces de ce Royaume où on dit es Joun, pour il est jour, Dies… …   Thresor de la langue françoyse

  • jour — JOUR. s. m. Clarté, lumiere que le soleil respand lors qu il est sur l horison, ou qu il en est proche. Grand jour. beau jour. jour clair & serain. petit jour. la pointe du jour. au point du jour. devant le jour. sur le declin du jour. à jour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • jour — jour; jour·nal·ary; jour·nal·ese; jour·nal·ism; jour·nal·ist; jour·nal·is·tic; jour·nal·ize; jour·ney·man; jour·no; jour·nal; jour·ney; jour·nal·is·ti·cal·ly; jour·nal·iz·er; …   English syllables

  • jour — 〈[ʒu:r]〉 → à jour * * * Jour [ʒu:ɐ̯ ], der; s, s [frz. jour, eigtl. = Tag < spätlat. diurnum < lat. diurnum = der tägliche Bedarf an Nahrungsmitteln, zu: diurnus = täglich]: 1. (veraltend) [Wochen]tag, an dem regelmäßig Gäste empfangen… …   Universal-Lexikon

  • Jour — 〈[ ʒu:r] m. 6〉 Empfangstag ● Jour fixe festgesetzter Tag (an dem man sich regelmäßig trifft) [frz., „Tag“] * * * Jour [ʒu:ɐ̯ ], der; s, s [frz. jour, eigtl. = Tag < spätlat. diurnum < lat. diurnum = der tägliche Bedarf an Nahrungsmitteln,… …   Universal-Lexikon

  • Jour — [ʒu:ɐ̯] der; s, s <aus gleichbed. fr. jour, eigtl. »Tag«, dies über gleichbed. spätlat. diurnum zu lat. diurnum »(tägliche) Ration; Tagebuch«, substantiviertes Neutr. von diurnus »täglich«> (veraltend) [Wochen]tag, an dem regelmäßig Gäste… …   Das große Fremdwörterbuch

  • Jour — (fr., spr. Schuhr, 1) Tag, Licht; 2) (Juwelier), s. à jour; 3) à jour sein so v.w. Au courant sein; 4) s. Du jour …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Jour — [ʒu:ɐ̯ ], der; s, s <französisch> (früher für [Dienst , Amts , Empfangs]tag); Jour fixe (für regelmäßige Treffen fest vereinbarter Tag); vgl. du jour und 1à jour …   Die deutsche Rechtschreibung

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”