JAILLIR
. v. n.
Saillir, sortir impétueusement. Il se dit surtout De l'eau, ou de quelque autre chose de fluide. L'eau qui jaillit de sa source. Moïse fit jaillir une fontaine du rocher. Quand on lui ouvrit la veine, le sang jaillit avec force. Ce cheval a fait jaillir de la boue en galopant. Une vive lumière jaillit tout à coup à nos yeux.   Il s'emploie aussi figurément. La lumière jaillit du choc des opinions. Les traits brillants qui jaillissent de la veine, de l'imagination de ce poëte.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jaillir — [ ʒajir ] v. intr. <conjug. : 2> • mil. XVIe; « lancer », XIIe; o. i.; probablt rad. gaul. °gali « bouillir » 1 ♦ Sortir, s élancer en un jet subit et puissant (liquide, fluide). ⇒vx saillir, sourdre …   Encyclopédie Universelle

  • jaillir — JAILLIR. v. n. Saillir, sortir impetueusement. Il ne se dit proprement que de l eau, ou de quelque autre chose fluide. L eau qui jaillit de sa source, Moyse fit jallir une fontaine du rocher. quand on luy ouvrit la veine le sang jallit si fort …   Dictionnaire de l'Académie française

  • jaillir — (ja llir, ll mouillées, et non ja yir) v. n. Sortir impétueusement, en parlant de l eau ou de quelque autre fluide. L eau a jailli soudain. •   Ou c est du sang mortel qui de l hydre jaillit Et que ce traître esprit peut être recueillit, ROTR.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • jaillir — vi. , jaillir en éclaboussant, gicler, rejaillir ; fulgurer, fuser, surgir, (ep. d un éclair, d une réponse...) ; éclater : ékiflyâ vi. (Albanais.001), éklyeufâ (Arvillard.228) ; échitrèlâ (Villards Thônes.028), ékoutrâ (Saxel.002), arkétrâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • JAILLIR — v. intr. Sortir impétueusement, en parlant surtout de l’Eau ou de quelque autre chose de fluide. L’eau qui jaillit de sa source. Moïse fit jaillir une fontaine du rocher. Ce cheval a fait jaillir de la boue en galopant. Une vive lumière jaillit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rejaillir — [ r(ə)ʒajir ] v. intr. <conjug. : 2> • 1539; de re et jaillir 1 ♦ Jaillir en étant renvoyé par une surface, un obstacle ou sous l effet d une pression (liquides). Eau qui rejaillit sur qqn. ⇒ éclabousser. La boue rejaillit sous les roues de …   Encyclopédie Universelle

  • fuser — [ fyze ] v. intr. <conjug. : 1> • 1566; lat. fusus, p. p. de fundere → fondre 1 ♦ Techn. Couler, se répandre en fondant. Cire, bougie qui fuse. Chim. En parlant de certains sels, se décomposer en crépitant sous l action de la chaleur. Le… …   Encyclopédie Universelle

  • gicler — [ ʒikle ] v. intr. <conjug. : 1> • 1810; h. 1542; franco provenç. jicler, du provenç. gisclar 1 ♦ Jaillir, rejaillir avec une certaine force (liquides). La boue a giclé sur les passants. ⇒ éclabousser. Le sang giclait de sa blessure. Par… …   Encyclopédie Universelle

  • jaillissement — [ ʒajismɑ̃ ] n. m. • 1611; de jaillir ♦ Action de jaillir, mouvement de ce qui jaillit. Jaillissements d eau, de vapeur. ⇒ 1. jet. ♢ (XIXe) Fig. Manifestation subite. « La création est donc comme un jaillissement de force » (Maurois). ●… …   Encyclopédie Universelle

  • sourdre — [ surdr ] v. intr. <conjug. : seult inf. et 3e pers. indic. : il sourd, ils sourdent; il sourdait, ils sourdaient> • XIIe; surdre 1080; lat. surgere 1 ♦ Vx ou littér. Sortir de la terre avec une faible puissance. ⇒ filtrer. « Un pays sans… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”