INVÉTÉRER
(S'). v. pron.
Devenir ancien. Il ne se dit que Des maladies, des mauvaises coutumes, des préjugés, des haines, etc., qui persistent, que l'on garde longtemps. Le mal s'est tellement invétéré, qu'on ne peut le guérir. Lorsqu'une telle habitude s'invétère. Quand il est précédé immédiatement du verbe Laisser, on sous-entend presque toujours le pronom. Le mal qu'on laisse invétérer est plus difficile à guérir. Une mauvaise coutume, une mauvaise habitude qu'on a laissée invétérer. Il ne faut pas laisser la maladie s'invétérer. Il ne faut pas laisser invétérer les maladies.

INVÉTÉRÉ, ÉE. participe, Cette maladie est si fort invétérée, qu'elle est devenue incurable. Un mal invétéré. Une habitude invétérée. Une haine invétérée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • inveterer — INVETERER. v. n. Vieillir. Devenir vieux. Il ne se dit qu en mauvaise part, & en parlant des maladies & des mauvaises coustumes, des mauvaises habitudes contractées de longue main. Il ne faut pas laisser inveterer les maladies. les maux qu on… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • invétérer — [ɛ̃veteʀe] v. tr. [CONJUG. céder.] ÉTYM. XVe; lat. inveterare « faire vieillir, conserver », de vetus « vieux ». ❖ ♦ Littér. et rare. Fortifier, faire empirer (un mal…). 1 (Il) invétéra cette passion du jeu dans l âme joueuse de cette petite… …   Encyclopédie Universelle

  • invétérer (s') — ⇒INVÉTÉRER (S ), verbe pronom. A. Vx ou littér. Qqc. s invétère. Se fortifier, s aggraver avec le temps, de façon à devenir indéracinable. Synon. s ancrer, s enraciner, s établir. Habitude qui s invétère. Il y a chez vous, je le crains, un… …   Encyclopédie Universelle

  • INVÉTÉRER (S’) — v. pron. Persister en empirant. Le mal s’est tellement invétéré qu’on ne peut le guérir. Lorsqu’une telle habitude s’invétère, on ne peut la faire disparaître. Une erreur qu’on laisse invétérer est plus difficile à rectifier. Une haine invétérée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • s'invétérer — invétérer (s ) (in vé té ré. La syllabe té prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : s invétère, excepté au futur et au conditionnel : s invétérera, s invétérerait) v. réfl. Devenir confirmé par trait de temps. •   Cette… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • s'invétérer — ● s invétérer verbe pronominal (latin inveterare, faire vieillir) En parlant d un état mauvais, s affermir par le temps : Laisser s invétérer une mauvaise habitude. ● s invétérer (difficultés) verbe pronominal (latin inveterare, faire vieillir)… …   Encyclopédie Universelle

  • invétéré — invétéré, ée [ ɛ̃vetere ] adj. • 1468; lat. inveteratus, de inveterare « faire vieillir » 1 ♦ Fortifié et enraciné avec le temps. ⇒ ancré. Habitude invétérée. « Abus invétérés » (Voltaire). 2 ♦ (Personnes) Qui est tel depuis longtemps. Alcoolique …   Encyclopédie Universelle

  • NÉGLIGER — v. tr. Ne pas avoir soin d’une chose dont on devrait s’occuper. Négliger son salut, sa fortune, ses affaires, ses intérêts, ses études. Il ne faut rien négliger. Il a négligé son devoir, sa tâche. Cet auteur néglige son style. Ce n’est pas là une …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • JEU — QU’IL soit individuel ou collectif, le jeu est une activité qui semble échapper, presque par définition, aux normes de la vie sociale telle qu’on l’entend généralement, puisque jouer c’est précisément se situer en dehors des contraintes qui… …   Encyclopédie Universelle

  • ancrer — [ ɑ̃kre ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; de ancre 1 ♦ Retenir (un navire) en jetant l ancre. Pronom. Mouiller. 2 ♦ (XVe) Abstrait Fixer solidement. ⇒ enraciner, implanter. « La vanité est si ancrée dans …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”