APPUYER
. v. a.
Soutenir par le moyen d'un appui. Appuyer une muraille par des piliers, par des contre-fiches de charpente. Appuyer un édifice par des arcs-boutants. Appuyer par un mur de terrasse un jardin élevé.   Appuyer une chose contre une autre, La placer contre une autre de manière qu'elle ne puisse tomber. Appuyer une échelle contre la muraille.   Appuyer une maison contre une autre, l'appuyer contre un coteau, La bâtir contre une autre maison, la bâtir contre un coteau.

APPUYER, signifie quelquefois, Poser sur. Appuyer ses mains, ses bras, ses coudes sur une table.   Appuyer la gauche, la droite d'une armée à un bois, à un marais, etc., La disposer de manière qu'elle touche à un bois, à un marais, etc., et ne puisse être attaquée de ce côté par l'ennemi.

APPUYER, signifie aussi, Faire peser une chose sur une autre. Il lui appuya le genou sur la poitrine. Il appuie beaucoup le pied en marchant. Vous appuyez trop la plume, le crayon.   Appuyer le mousqueton, le pistolet à quelqu'un, Présenter le mousqueton, le pistolet à quelqu'un à bout portant. On dit de même, et plus ordinairement, Il lui appuya son pistolet, le bout de son fusil sur la poitrine, etc.   En termes de Manége, Appuyer l'éperon à un cheval, Lui appliquer fortement l'éperon. Appuyer des deux, Appliquer les deux éperons en même temps.  En termes d'Escrime, Appuyer la botte, Appuyer le fleuret sur le corps de son adversaire après l'avoir touché. Il signifie aussi, figurément et familièrement, Adresser à quelqu'un un trait qui le presse et l'embarrasse.

APPUYER, s'emploie figurément, et signifie, Protéger, aider, favoriser. Appuyer une personne. Cet homme est bien appuyé. Il l'appuiera de tout son crédit. Appuyer une proposition. Appuyer une demande, une affaire.   En termes de Chasse, Appuyer les chiens, Les animer du cor et de la voix.

APPUYER, signifie aussi figurément, Fortifier une chose par une autre. Appuyer son opinion sur de bonnes raisons. Il appuya mon opinion en peu de mots. Il appuie son sentiment du témoignage des anciens. Il lui donnait des leçons qu'il appuyait de son exemple. Sur quoi appuyez vous ce que vous dites ? Il appuie sa prétention de titres bien en règle.

APPUYER, s'emploie avec le pronom personnel, et signifie, Se servir de quelque chose pour appui, pour soutien ; s'aider de quelqu'un ou de quelque chose qui serve d'appui. S'appuyer sur un bâton. Il s'appuyait sur la table, contre la muraille, contre un arbre. Il s'était appuyé sur la balustrade. S'appuyer sur le coude. Elle s'était appuyée sur moi, sur mon épaule. On dit aussi, La droite, la gauche de l'armée s'appuyait à un bois, à un marais, etc.

Fig., S'appuyer sur un roseau, Mettre son appui, son espérance en une personne qui n'a aucun pouvoir.

Fig., S'appuyer sur l'autorité, sur le crédit, sur la faveur de quelqu'un, ou simplement, S'appuyer sur quelqu'un, Faire fond sur la protection de quelqu'un. On dit aussi, S'appuyer de l'autorité, du crédit, etc.   S'appuyer sur l'autorité des anciens, sur un passage de l'Écriture, sur un usage reçu, etc., Se servir de l'autorité des anciens, d'un passage de l'Écriture, d'un usage reçu, etc., pour soutenir ce qu'on dit.

APPUYER, est souvent verbe neutre, et signifie, Poser, être porté, soutenu. Les murs sur lesquels le plancher appuie. Une voûte qui appuie sur des colonnes, sur des piliers.   Il signifie aussi, Peser sur quelque chose. Appuyez davantage sur le cachet. Appuyer sur le burin. Cela n'a pas bien marqué, on n'a pas assez appuyé. Pour bien écrire, il ne faut pas appuyer. Appuyer fortement, légèrement.   En termes de Manége, Ce cheval appuie sur le mors, Il porte la tête basse et fatigue la main du cavalier Appuyer sur la droite, sur la gauche, ou Appuyer à droite, à gauche, Se porter vers la droite, vers la gauche. Cela se dit surtout en parlant De plusieurs personnes rangées sur une même ligne, les unes à côté des autres. Appuyez un peu à droite.   En Musiq., Appuyer sur une note, Y demeurer plus ou moins longtemps Appuyer sur un mot, sur une syllabe, Les prononcer avec une élévation de voix plus ou moins sensible. J'appuyai sur les derniers mots, pour qu'il les comprît mieux. Dans les mots de plusieurs syllabes, il y en a toujours une sur laquelle on appuie plus fortement que sur les autres.

APPUYER, neutre, signifie encore figurément, Insister. Vous avez trop appuyé sur ce fait. L'avocat n'a pas assez appuyé sur cette raison. Il devait appuyer davantage sur cette demande, sur la fausseté de cette pièce. Il ne faut pas appuyer sur cette triste circonstance.   APPUYÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • appuyer — [ apɥije ] v. <conjug. : 8> • apoyer 1080; lat. médiév. appodiare, de ad et podium « support » → puy I ♦ V. tr. 1 ♦ Soutenir ou faire soutenir, supporter. Appuyer une chose par une autre. ⇒ maintenir, soutenir, tenir. Appuyer un mur par des …   Encyclopédie Universelle

  • appuyer — APPUYER. v. actif. Soutenir par le moyen d un appui. Appuyer une muraille par des piliers. Appuyer un édifice par des arcs boutans. f♛/b] On dit, Appuyer une maison contre une autre, l appuyer contre un coteau, pour dire, La bâtir contre une… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • appuyer — APPUYER. v. act. Mettre, donner un appuy. Il faudra appuyer cette maison. on fait des arcs boutans pour appuyer les grandes voutes. Appuyer, Avec le pronom personnel, signifie s Aider de quelque chose qui serve d appuy, S appuyer sur un baston.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • appuyer — Appuyer, Fulcire, Suffulcire. Appuyer quelque chose avant qu elle tombe, Praefulcire. s Appuyer et tenir ferme, ou estre appuyé et accotté, Subniti, Inniti. S appuyer à quelque chose, Applicare se ad aliquid. Appuyer la vigne, Adminiculare vitem …   Thresor de la langue françoyse

  • APPUYER — v. tr. Soutenir par le moyen d’un appui. Appuyer une muraille par des piliers. Appuyer un édifice par des arcs boutants. Appuyer par un mur de terrasse un jardin élevé. S’appuyer sur un bâton. Il s’appuyait sur la table, contre la muraille,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • appuyer — (a pui ié) v. a.    J appuie, j appuierai, j appuierais. On écrivait autrefois, j appuye, j appuyerai, j appuyerais. On écrit aussi j appuîrai, j appuîrais ; ce qui indique la prononciation. L y n est plus conservé qu à l infinitif, et dans tous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • appuyer — vt. apêrêr (Montricher) ; apouyé (Arvillard.228b) / î (Cordon.083b, Morzine), apoyé(r) (228a, Table | Ste Foy), APOYÎ (083a, Albanais.001, Annecy, Megève, St Germain Ta., Thônes, Villards Thônes.028), apwêyî (Saxel), C. d apôyo <j appuie>… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • appuyer — фр. [аппюйе/] акцентировать, выделять, подчеркивать …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • Appuyer les chiens — ● Appuyer les chiens les encourager de la trompe ou de la voix …   Encyclopédie Universelle

  • Appuyer sur la chanterelle — ● Appuyer sur la chanterelle insister sur un point sensible …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”