APPROUVER
. v. a.
Agréer une chose, y donner son consentement. Approuver et ratifier un contrat. Le père refusa d'approuver le mariage. Les parents approuvèrent la recherche qu'il faisait. Le roi approuva tout ce que l'ambassadeur avait fait.   Il signifie aussi, Juger louable, trouver digne d'estime. J'approuve son style, mais non pas ses idées. J'approuve vos sentiments. Approuvez-vous une conduite si étrange ? On ne saurait approuver son procédé. C'est une action qui mérite d'être approuvée.   Il signifie encore, Autoriser par un témoignage authentique. Plusieurs conciles ont approuvé cette doctrine. Ce livre fut approuvé par les docteurs. Ce spécifique est approuvé par la faculté de médecine.

APPROUVÉ, ÉE. participe, Il s'emploie absolument et par ellipse, au bas d'un acte, d'un état, d'un compte, etc. Lu et approuvé. Vu et approuvé. Approuvé. Approuvé l'écriture ci-dessus.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • approuver — [ apruve ] v. tr. <conjug. : 1> • approver « prouver, démontrer » fin XIIe; sens mod. au XIIIe; lat. approbare, de ad et probare → preuve 1 ♦ Donner son accord à (qqch.). ⇒ approbation. Elle a approuvé les actes que le mandataire a passés… …   Encyclopédie Universelle

  • approuver — Approuver, Probare, Approbare, Comprobare. Approuver une chose comme bien faite, et la declarer recevable, In acceptum referre, Ratum aliquid habere. Ils approuvent mon honneur en n y contredisant point, Comprobant silentio honorem meum.… …   Thresor de la langue françoyse

  • approuver — APPROUVER. v. actif. Agréer une chose, y donner son consentement. Approuver et ratifier un contrat. Le père refusa d approuver le mariage. Les parens approuvèrent la recherche qu il faisoit. Le Roi approuva tout ce que l Ambassadeur avoit fait.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • approuver — Approuver. v. a. Agréer une chose, y donner son consentement. Approuver & ratifier un contract. le pere refusa d approuver le mariage. les parents approuverent la recherche qu il faisoit. le Roy approuva tout ce que l Ambassadeur avoit fait. Il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • approuver — (a prou vé) v. a. 1°   Agréer, consentir à. Approuver un avis. Je dirai pourquoi je n approuve pas cette division. Le gouvernement approuve l envoi d une flotte. Approuver les conditions. Le roi n approuve pas que l ambassadeur revienne.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • APPROUVER — v. tr. Tenir pour acceptable. Approuver et ratifier un contrat. Le père refusa d’approuver le mariage. Le Conseil des ministres approuva tout ce que l’ambassadeur avait fait. Il signifie aussi Juger louable, trouver digne d’estime. J’approuve son …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • approuver — vt. , être d accord (avec qq.) ; soutenir (qq.), prendre sa défense : APROVÂr (Albanais.001, Annecy, Bozel, Saxel.002, Thônes, Villards Thônes | Ste Foy), aprovêr (Montricher.015), C. d aprûvo <j approuve> (001) / d aprouvo (015) =>… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • applaudir — [ aplodir ] v. <conjug. : 2> • 1375; lat. applaudere I ♦ V. intr. Battre des mains en signe d approbation, d admiration, ou d enthousiasme. Applaudir des deux mains, à tout rompre, très fort. « Au concert, des amateurs fanatiques qui s… …   Encyclopédie Universelle

  • désapprouver — [ dezapruve ] v. tr. <conjug. : 1> • 1535 ; de dés et approuver ♦ Juger d une manière défavorable; trouver mauvais. ⇒ blâmer, critiquer, réprouver. Désapprouver un projet, une entreprise, une démarche. Il ne désapprouve pas que vous veniez …   Encyclopédie Universelle

  • souscrire — [ suskrir ] v. tr. <conjug. : 39> • 1541; subscrit 1356; lat. subscribere I ♦ V. tr. dir. 1 ♦ Vieilli Signer pour approuver. ♢ S engager à payer, en signant. « Bovary finit par souscrire un billet à six mois d échéance » (Flaubert). P. p.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”