INTERDIRE
. v. a.
(Il se conjugue comme Dire, excepté à la seconde personne du pluriel du présent de l'indicatif, qui fait, Vous interdisez. ) Défendre quelque chose à quelqu'un. On lui a interdit l'entrée de la ville, de telle maison. La ville lui est interdite. Interdire sa porte à quelqu'un. Interdire le barreau à un avocat. Interdire la chaire à un prédicateur. Interdire à quelqu'un l'exercice des droits civiques, civils et de famille. Interdire l'usage des sacrements. Interdire l'entrée de l'église. Interdire le commerce. Interdire toute communication. Interdire la parole. Cela vous est interdit. Il lui est interdit de rien faire sans autorisation. Les médecins lui ont interdit le vin, le travail. Il s'interdit tous les plaisirs.   Il se dit quelquefois figurément, en parlant Des choses à l'égard desquelles on se trouve dans une sorte d'impossibilité. Cet espoir m'est interdit. Une affaire imprévue m'interdit ce plaisir.   Il se dit, particulièrement, D'une sentence par laquelle on défend à un ecclésiastique l'exercice des ordres sacrés, ou à tout ecclésiastique la célébration des sacrements et du service divin dans les lieux marqués par la sentence. L'évêque, le pape a interdit ce prêtre, cette ville. Il a droit de suspendre et d'interdire. On a interdit cette église.   Il signifie aussi, Défendre à quelqu'un, temporairement ou pour toujours, de continuer l'exercice de ses fonctions. On l'a interdit de ses fonctions, de sa charge. On les a interdits pour deux ans. Ils ont été interdits par arrêt. On disait de même autrefois, Interdire un présidial, un bailliage.   Il signifie également, en Jurisprudence, Ôter à quelqu'un la libre disposition de ses biens, et même de sa personne. Faire interdire une personne en démence. Il doit être interdit. Il faut l'interdire.   Il signifie encore, Étonner, troubler quelqu'un, en sorte qu'il ne sache ce qu'il dit ni ce qu'il fait ; et alors on l'emploie principalement dans les temps composés. La peur l'avait interdit, l'avait tellement interdit, qu'il ne put prononcer un mot.   Interdire le feu et l'eau. Formule usitée, chez les Romains, dans les sentences de bannissement.

INTERDIT, ITE. participe, Il signifie souvent, Étonné, troublé, qui ne peut répondre, ou qui ne sait ce qu'il fait, ce qu'il dit. Il demeura tout interdit. Il était si interdit, que ...  Il se dit substantivement, en Jurisprudence, de Celui contre lequel une interdiction a été prononcée. L'interdit est assimilé au mineur pour sa personne et pour ses biens.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • interdire — [ ɛ̃tɛrdir ] v. tr. <conjug. : 37; sauf interdisez > • XIIIe; entredire 1174; lat. interdicere 1 ♦ (v. 1250) Défendre (qqch. à qqn). Le médecin lui a interdit le sel. ⇒ défendre, proscrire. Interdire sa porte aux intrus. ⇒ consigner. Je t… …   Encyclopédie Universelle

  • interdire — Interdire. v. a. Prohiber, defendre quelque chose à quelqu un. On luy a interdit l entrée de la ville, de telle maison. la ville luy est interdite. interdire le barreau à un Advocat. interdire la chaire à un Predicateur. interdire le commerce.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • interdire — v. tr. [dal lat. interdicĕre, comp. di inter e dicĕre dire ; nel sign. 2, dal fr. interdire ] (coniug. come dire ). 1. a. [emanare d autorità un divieto, una proibizione] ▶◀ impedire, inibire, proibire, vietare. ◀▶ ammettere, autorizzare,… …   Enciclopedia Italiana

  • interdire — Interdire, Interdicere. Interdire de postuler ou plaider, A cancellis Curiae explodere, Budaeus …   Thresor de la langue françoyse

  • interdire — ; prohiber. voir enebir …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • interdire — (in tèr di r ), j interdis, nous interdisons, vous interdisez, ils interdisent ; j interdisais ; j interdis ; j interdirai ; j interdirais ; interdis, qu il interdise, interdisons, interdisez ; que j interdise, que nous interdisions ; que j… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INTERDIRE — v. tr. Défendre quelque chose à quelqu’un. Interdire sa porte à quelqu’un. Interdire le barreau à un avocat. Interdire la chaire à un prédicateur. Interdire à quelqu’un l’exercice des droits civiques. Interdire l’usage des sacrements. Interdire… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • interdire — in·ter·dì·re v.tr. 1. CO proibire, vietare in forza di un autorità, con un atto di autorità: interdire il passaggio a qcn., interdire a qcn. di fumare Sinonimi: impedire, inibire. 2. TS dir. colpire con l interdizione: interdire, far interdire… …   Dizionario italiano

  • interdire — {{hw}}{{interdire}}{{/hw}}v. tr.  ( coniug. come dire ) 1 Vietare, proibire d autorità: interdire il passaggio. 2 (dir.) Privare qlcu., a opera dell autorità giudiziaria, della capacità di agire per la cura dei propri interessi. 3 Nel diritto… …   Enciclopedia di italiano

  • interdire — inter + dire (v. 3) Présent : interdis, interdis, interdit, interdisons, interdites, interdisent ; Futur : interdirai, interdiras, interdira, interdirons, interdirez, interdiront ; Passé : interdis, interdis, interdit, interdîmes, interdîtes,… …   French Morphology and Phonetics

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”