INFATUER
. v. a.
Prévenir, préoccuper tellement quelqu'un en faveur d'une personne, d'une chose qui ne le mérite pas, qu'il n'y ait presque pas moyen de l'en désabuser. Qui vous a infatué de cet homme-là, de ce livre-là ? Se laisser infatuer de sa richesse.   Il s'emploie souvent avec le pronom personnel. S'infatuer de quelqu'un. S'infatuer d'une opinion.

INFATUÉ, ÉE. participe, Il est infatué de sa personne. Il est bien infatué de son mince talent.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • infatuer — [ ɛ̃fatɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1380; lat. infatuare, de fatuus « fade », et fig. « insensé » 1 ♦ Vx Inspirer un engouement ridicule. Infatuer qqn d une personne, d un objet. Pronom. Vieilli S infatuer de qqch., de qqn. ⇒ s enticher. 2 ♦ …   Encyclopédie Universelle

  • infatuer — Infatuer. v. a. Prevenir, préoccuper tellement quelqu un en faveur d une personne, d une chose qui ne le merite pas, qu il n y ait presque pas moyen de l en desabuser. Qui vous a infatué de cet homme là, on l a infatué de ce livre là. ceux qui l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • infatuer — (in fa tu é), j infatuais, nous infatuions, vous infatuiez ; que j infatue, que nous infatuions, que vous infatuiez, v. a. 1°   Donner une prévention folle pour une personne ou pour une chose. •   Et, de quelque bon sens que Dieu l ait pourvu, n… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INFATUER (S’) — v. pron. S’exagérer le mérite ou l’importance d’une personne ou d’une chose. S’infatuer de quelqu’un. S’infatuer d’une opinion. Il est infatué de sa personne. Il est trop infatué de son mince talent …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • s'infatuer — ● s infatuer verbe pronominal être infatué verbe passif (latin infatuare, rendre sot) Avoir une trop bonne opinion de soi même. Littéraire. Se prendre d un engouement pour quelqu un, quelque chose. ● s infatuer (synonymes) verbe pronominal être… …   Encyclopédie Universelle

  • infatuation — [ ɛ̃fatɥasjɔ̃ ] n. f. • 1622; de infatuer 1 ♦ Vx Engouement. 2 ♦ Littér. Sentiment d une personne infatuée d elle même; satisfaction excessive, injustifiée que l on a de soi. ⇒ fatuité, prétention, suffisance, vanité. « je tiens l infatuation… …   Encyclopédie Universelle

  • infatua — INFATUÁ, infatuez, vb. I. tranz. şi refl. A (se) înfumura, a (se) îngâmfa. [pr.: tu a] – Din fr. infatuer. Trimis de ana zecheru, 09.09.2002. Sursa: DEX 98  INFATUÁ vb. v. îngâmfa. Trimis de siveco, 13 …   Dicționar Român

  • amouracher — (s ) [ amuraʃe ] v. pron. <conjug. : 1> • 1559 ; amourescher 1530; it. amoraccio, dér. péj. de amore « amour » ♦ Péj. Tomber amoureux (de). ⇒ s éprendre; fam. s enticher, se toquer. Elle s est amourachée de son moniteur de tennis.… …   Encyclopédie Universelle

  • infatué — infatué, ée [ ɛ̃fatɥe ] adj. • 1488; de infatuer 1 ♦ Vx Qui a un engouement excessif pour. ⇒ imbu. « l esprit infatué de politique » (Balzac). 2 ♦ Mod. Trop pénétré de ses mérites; content de soi. ⇒ fat, orgueilleux, prétentieux, vain, vaniteux.… …   Encyclopédie Universelle

  • chausser — (chô sé) v. a. 1°   Mettre ses bas, sa chaussure. Chausser ses souliers, ses bottes.    Fig. Chausser le cothurne, composer une tragédie, s exercer dans les rôles de la tragédie ; et par extension, enfler son style. •   Mais quoi ! je chausse ici …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”