APPESANTIR
. v. a.
Rendre plus pesant. L'eau avait tellement appesanti ses habits, qu'il avait peine à marcher. En chargeant ainsi votre voiture, vous l'appesantirez tellement, que votre cheval ne pourra la traîner.

Fig., Dieu a appesanti sa main, son bras sur ce peuple, sur cette race, Il lui a envoyé des châtiments.

Fig., Il appesantit son joug, Son autorité devient plus oppressive.

Fig., Le sommeil appesantit ses yeux, ses paupières, L'envie de dormir commence à lui faire fermer les paupières.

APPESANTIR, se dit aussi en parlant Du corps, et signifie, Le rendre moins propre au mouvement, à l'action. L'âge, la vieillesse, l'oisiveté, la fainéantise appesantit les corps. Sa dernière maladie l'a beaucoup appesanti. L'âge a beaucoup appesanti la main de ce chirurgien.   Il se dit, figurément, en parlant Des fonctions de l'esprit. L'âge n'a point encore appesanti son esprit.

APPESANTIR, s'emploie dans ses diverses acceptions avec le pronom personnel. La main de Dieu s'est appesantie sur ce peuple. Le joug de ce prince s'appesantit sur son peuple. Le corps s'appesantit par l'oisiveté, par un trop long repos. La main de ce peintre, de ce chirurgien s'appesantit, commence à s'appesantir. Ses paupières, ses yeux s'appesantissent. Son esprit baisse et s'appesantit de jour en jour.   S'appesantir sur un sujet, En parler, le traiter longuement ; et, S'appesantir sur les détails, S'y arrêter trop longtemps.

APPESANTI, IE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • appesantir — [ apəzɑ̃tir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1119; de 1. a et pesant 1 ♦ Rare Rendre pesant, plus lourd à porter. ⇒ alourdir. Par ext. « Le doux sommeil n avait pu appesantir ses paupières » (Fénelon). 2 ♦ Rendre moins agile. « ses pas appesantis… …   Encyclopédie Universelle

  • appesantir — APPESANTIR. v. a. Rendre plus pesant, moins propre pour le mouvement, pour l action. L âge, la vieillesse, l oisiveté, la fainéantise, appesantit les corps. Sa dernière maladie l a beaucoup appesanti. f♛/b] Il se dit figurément, en parlant Des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • appesantir — Appesantir, Aggrauare, Degrauare. s Appesantir, Ingrauescere. Faire appesantir et estourdir, Torporem afferre …   Thresor de la langue françoyse

  • appesantir — Appesantir. v. a. Rendre plus pesant, moins propre pour le mouvement, pour l action. L âge, la vieillesse, l oisiveté, la faineantise appesantit les corps. sa derniere maladie l a beaucoup appesanti. Il se dit fig. En parlant de l esprit. L âge… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • appesantir — (a pe zan tir) v. a. 1°   Rendre plus pesant. La pluie avait appesanti ses habits.    Par extension. •   Le sommeil n avait pu appesantir ses paupières, FÉN. Tél. XVII. 2°   Fig. Dieu a appesanti son bras sur ce peuple, il l a frappé de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • APPESANTIR — v. tr. Rendre plus pesant. L’eau avait tellement appesanti ses habits qu’il avait peine à marcher. En chargeant ainsi votre voiture, vous l’appesantirez tellement que votre cheval ne pourra la traîner. Fig., Dieu a appesanti sa main, son bras sur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • appesantir — > Alourdir …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Appesantir son bras, sa main — ● Appesantir son bras, sa main infliger un châtiment, en parlant de Dieu ou d une autorité supérieure …   Encyclopédie Universelle

  • s'appesantir — ● s appesantir verbe pronominal Peser de plus en plus sur quelqu un, quelque chose, les frapper durement : La fatalité s appesantissait sur nous. Insister sur un sujet, en parler trop longuement …   Encyclopédie Universelle

  • appesantissement — [ apəzɑ̃tismɑ̃ ] n. m. • 1570; de appesantir 1 ♦ Littér. Action d appesantir, de s appesantir. « C est un appesantissement de la main de Dieu » (Pascal). 2 ♦ État d une personne rendue moins agile. ⇒ engourdissement, lourdeur. ⊗ CONTR. Allégement …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”