INCONCEVABLE
. adj. des deux genres
Qui n'est pas concevable, explicable ; dont on ne peut aisément se rendre raison. Vous me dites là une chose inconcevable. Cette conduite est inconcevable. Il est inconcevable que l'on n'ait point encore songé à détruire cet abus.   Il se dit quelquefois, par exagération, Des choses qui sont surprenantes, extraordinaires dans leur genre. Il est d'une activité, d'une patience inconcevable. Il parle avec une inconcevable facilité. Une hardiesse inconcevable.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • inconcevable — [ ɛ̃kɔ̃s(ə)vabl ] adj. • 1584; de 1. in et concevable 1 ♦ Dont l esprit humain ne peut se former aucune représentation. ⇒ contradictoire, impensable, impossible. « Et concevoir de Dieu l inconcevable essence » (Lamartine). Subst. L inconcevable.… …   Encyclopédie Universelle

  • inconcevable — Inconcevable. adj. v. Qui n est pas concevable. La grandeur de Dieu est inconcevable. mystere inconcevable. vous me dites là une chose inconcevable. il est inconcevable combien il luy dit d injures …   Dictionnaire de l'Académie française

  • inconcevable — (in kon se va bl ) adj. 1°   Qui dépasse la conception humaine. •   Il [l homme] est toujours disposé à nier ce qui lui est incompréhensible ; au lieu qu en effet il ne connaît naturellement que le mensonge, et qu il ne doit prendre pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INCONCEVABLE — adj. des deux genres Qui n’est pas concevable, explicable; dont on ne peut aisément se rendre raison. L’essence de Dieu est inconcevable. Vous me dites là une chose inconcevable. Cette conduite est inconcevable. Il est inconcevable que l’on n’ait …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • diveizus — inconcevable …   Dictionnaire Breton-Français

  • impensable — [ ɛ̃pɑ̃sabl ] adj. • 1845; de 1. in et penser ♦ Rare Qui ne peut être conçu par la pensée. ⇒ inconcevable. Hypothèse impensable. ♢ Plus cour. Que l on a du mal à imaginer, à admettre. ⇒ inimaginable, invraisemblable. « chez moi, dans ma famille,… …   Encyclopédie Universelle

  • incompréhensible — [ ɛ̃kɔ̃preɑ̃sibl ] adj. • XIVe; lat. incomprehensibilis 1 ♦ Qui ne peut être compris; dont la pensée ne peut saisir l essence. ⇒ inconcevable. La nature de Dieu « est immense, incompréhensible et infinie » (Descartes). L homme est un « monstre… …   Encyclopédie Universelle

  • penser — 1. penser [ pɑ̃se ] v. <conjug. : 1> • 980 intr.; bas lat. pensare, class. pendere « peser », au fig. « réfléchir » → peser; panser I ♦ V. intr. 1 ♦ Appliquer l activité de son esprit aux éléments fournis par la connaissance; former,… …   Encyclopédie Universelle

  • concevable — [ kɔ̃s(ə)vabl ] adj. • 1647; de concevoir ♦ Qu on peut imaginer, comprendre. ⇒ compréhensible, envisageable, imaginable. Cela n est pas concevable. C est tout à fait concevable. « Le courage n est concevable que chez un poltron » (Chardonne).… …   Encyclopédie Universelle

  • inconcevablement — [ ɛ̃kɔ̃s(ə)vabləmɑ̃ ] adv. • 1769; de inconcevable ♦ Littér. D une manière inconcevable. L enfant « se mit à hurler [...] inconcevablement » (Céline). ⇒ extraordinairement. ● inconcevablement adverbe Littéraire. De façon extraordinaire,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”