IMPUTER
. v. a.
Attribuer à quelqu'un une chose digne de blâme. On lui impute une mauvaise action. On lui impute d'avoir voulu corrompre des témoins. On lui impute que, loin d'avoir cherché à calmer les esprits, il les a encore plus irrités. Ne m'imputez pas cette faute. Il ne m'en faut rien imputer. On vous impute un ouvrage anonyme. Les deux partis s'imputaient réciproquement les malheurs publics. Vous ne pouvez l'imputer qu'à vous-même. On ne doit imputer cela qu'au hasard.   Imputer à crime, à faute, à blâme, à déshonneur, Trouver, dans une action qui paraît indifférente ou même louable, de quoi blâmer celui qui l'a faite, et lui en faire un reproche, un crime.  Imputer à négligence, à oubli, etc., Attribuer à négligence, à oubli, etc.

IMPUTER, en termes de Finances et de Jurisprudence, signifie, Appliquer un payement à une certaine dette ; déduire une somme, une valeur sur une autre, l'en rabattre. Les payements que fait un débiteur doivent être imputés sur les dettes qui lui sont le plus à charge. L'avancement d'hoirie doit être imputé, doit s'imputer sur la quotité disponible.

IMPUTER, en termes de Théologie, se dit en parlant De l'application des mérites de JÉSUS-CHRIST. Les mérites de JÉSUS-CHRIST nous sont imputés.

IMPUTÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • imputer — [ ɛ̃pyte ] v. tr. <conjug. : 1> • 1361; emputer fin XIIIe; lat. imputare « porter au compte », de putare « compter » I ♦ IMPUTER À : mettre (qqch.) sur le compte de qqn. ⇒ attribuer. Fig. et vx « Vous m imputez [...] un poème sur la… …   Encyclopédie Universelle

  • imputer — IMPUTER. v. a. Attribuer à quelqu un une chose digne de blasme. On luy impute que ... on luy impute d avoir voulu corrompre des tesmoins, d avoir esté mauvais ami. c est un livre sans nom, mais on l impute à un heretique. ne m imputez pas cette… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • imputer — Imputer, Imputare. Imputer quelque chose à aucun à folie, et à blasme, Vertere stultitiae aut vitio aliquid alicui …   Thresor de la langue françoyse

  • Imputer — Im*put er, n. One who imputes. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • imputer — (in pu té) v. a. 1°   Terme de finance et de jurisprudence. Porter en compte, appliquer un payement à une certaine dette ; déduire une somme, une valeur sur une autre, l en rabattre (le sens propre du latin imputare étant porter sur le compte de) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • IMPUTER — v. tr. Attribuer à quelqu’un une chose digne de blâme. On lui impute une mauvaise action. On lui impute d’avoir voulu corrompre des témoins. Ne m’imputez pas cette faute, cette opinion. On vous impute une lettre anonyme. Les deux partis… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • imputer — vt. , attribuer à qq. ou à qc. la responsabilité de qc. ; porter au compte de : mètre dsu <mettre dessus> (Saxel), ptâ su (kâkon /// kâkrê) (Albanais.001). Sav. Yu ptâ su l kontyo d la sètyà <le mettre sur le compte de la sécheresse //… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • imputer — imputˈer noun • • • Main Entry: ↑impute …   Useful english dictionary

  • Imputer à crime quelque chose à quelqu'un — ● Imputer à crime quelque chose à quelqu un considérer que telle de ses actions est un manquement très grave à la loi, à la morale, etc. : On lui impute à crime son silence, d avoir gardé le silence …   Encyclopédie Universelle

  • attribuer — [ atribɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1313; lat. attribuere, de ad et tribuere, d ab. « répartir entre les tribus » 1 ♦ Allouer (qqch. à qqn) dans un partage, une répartition. Attribuer une part à un héritier. ⇒ adjuger, allouer, assigner,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”