APOSTUMER
. v. n.
Il se dit D'un abcès qui perce, qui suppure. Son abcès commence à apostumer. Ce mot a vieilli.

APOSTUMÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • apostumer — ⇒APOSTUMER, verbe intrans. Vx. Se transformer en apostume, venir à suppuration. La tumeur, l abcès apostume. Son abcès commence à apostumer (Ac. 1835). Synon. abcéder. Rem. Attesté (avec la mention ,,vx ) ds les dict. du XIXe s. sauf Ac. 1878 et… …   Encyclopédie Universelle

  • apostumer — APOSTUMER, v. n. se dit d Un abcès qui perce, qui suppure. Son abcès commence à apostumer. Apostumé, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • apostumer — Apostumer, et meurir, Suppurare. Qui fait apostumer et meurir, Suppuratorius. Qui est apostumé, Suppuratus …   Thresor de la langue françoyse

  • apostumer — Apostumer. v. n. Se former en apostume. Il a eu une contusion au bras, qui apostumera …   Dictionnaire de l'Académie française

  • apostumer — (a po stu mé) v. n. Venir à suppuration. Votre abcès apostumera bientôt.    Vieux. On dit aujourd hui, la tumeur abcédera. HISTORIQUE    XVe s. •   Jà est celle detestable playe [le schisme] comme apostumée et tournée en accoustumance, CHRIST. DE …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • apostume — ⇒APOSTUME, subst. masc. MÉD., vx. A. Abcès, tumeur purulente : • 1. Baumugnes! La montagne des muets; le pays où on ne parle pas comme les hommes. Ah, je te vois te rigoler, et tu t en vas à penser que pour un fils de là haut je t en raconte tout …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”