APOSTUME
ou APOSTÈME. s. m.
Abcès. Ces deux mots ont vieilli. En Médecine, on n'employait guère qu' Apostème ; dans le langage ordinaire, on disait communément, Apostume.

Prov. et fig., Il faut que l'apostume crève, se dit D'une passion cachée, d'une conjuration, ou de quelque autre affaire secrète, qui doit finir par éclater.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • apostume — ⇒APOSTUME, subst. masc. MÉD., vx. A. Abcès, tumeur purulente : • 1. Baumugnes! La montagne des muets; le pays où on ne parle pas comme les hommes. Ah, je te vois te rigoler, et tu t en vas à penser que pour un fils de là haut je t en raconte tout …   Encyclopédie Universelle

  • apostume — ou APOSTÈME. s. m. Terme de Médecine Enflure extérieure avec putréfaction. Un abcès est un apostume ouvert. Apostume qui aboutit, qui mûrit, qui suppure. Percer unapostume. Les Médecins disent Apostème; dans le langage ordinaire, on dit… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • apostume — Apostume, ou Aposteme, Apostema, Bubo, Collectio, Suppuratio, Vomica. Apostume meure, Abscessus. Apostume qui vient envers l oreille, Parotis, parotidis. Apostume qui vient sous la gorge à cause de quelque mauvaise eauë qu on a beuë, Escrouelles …   Thresor de la langue françoyse

  • apostume — APOSTUME. s. f. Enflure exterieure avec putrefaction. Apostume qui aboutit, qui meurit, qui suppure. percer une apostume, l amener à suppuration. On dit prov. & fig. qu Il faut que l apostume creve, pour dire, qu Il faut que quelque chose de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Apostume — Ap os*tume, n. See {Aposteme}. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • apostumé — apostumé, ée (a po stu mé, mée) part. passé. Une tumeur apostumée. Vieux ; on dit aujourd hui abcédée …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • apostume — apostume, ation etc.: see aposteme, etc …   Useful english dictionary

  • apostume — (a po stu m ) s. f. 1°   Abcès. •   J ai, dit la bête chevaline, Une apostume sous le pied, LA FONT. Fabl. V, 8. (Des éditions portent un apostume). 2°   Fig. •   Il ne me persuada pas [le duc de Noailles] contre ce que je savais, mais je crus… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • APOSTUME — n. m. T. de Médecine Tumeur extérieure qui suppure …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • apostume — nm. => Apostème …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”