HONTE
s. f.
(H s'aspire.) Confusion, trouble, sentiment pénible excité dans l'âme par l'idée de quelque déshonneur qu'on a reçu ou qu'on craint de recevoir, ou qu'on aurait seulement à ses propres yeux. Avoir honte de mentir. Il a honte d'avoir fait cette mauvaise action. Il a honte de se montrer. La honte le retient. Il y a une bonne et une mauvaise honte. Il ne faut pas avoir honte de bien faire. J'éprouvais à leur aspect une sorte de honte. C'est une mauvaise honte, une fausse honte. Rougir de honte. Pleurer de honte. Vous devriez mourir de honte. N'avez-vous point honte de manquer de parole, de vous comporter avec cette indécence ? J'en ai honte pour vous. J'aurais honte de rapporter les propos indécents qu'il tenait. Je ne puis, sans quelque honte, vous faire cet aveu. Je puis l'avouer sans honte.   Faire honte à quelqu'un, Lui causer de la honte, être un sujet de honte pour lui. Ils tirent vanité de ce qui devrait leur faire le plus de honte. Vous me faites honte lorsque je vous entends parler ainsi. Cet écolier fait honte à tous les autres par son application. Votre activité fait honte à ces paresseux.   Faire honte à quelqu'un, signifie encore, Faire à quelqu'un des reproches qui lui causent de la honte, de la confusion ; et alors honte est souvent accompagné d'un complément. Faites-lui honte, il le mérite bien. Faites-lui honte de sa paresse. On lui en a bien fait honte. On lui en a fait la honte tout entière.

Prov., Que honte ne vous fasse dommage, Il ne faut pas qu'une mauvaise honte empêche de faire une chose qui n'est point blâmable, et qui peut être utile.

Prov. et fig., Avoir perdu toute honte, Être sans pudeur, être insensible au déshonneur. On dit dans le même sens, Avoir toute honte bue, mettre bas toute honte. C'est un homme qui a mis bas toute honte. C'est une femme qui a perdu toute honte, qui a toute honte bue.

Prov., Revenir, s'en retourner avec sa courte honte, Revenir, s'en retourner après avoir essuyé un affront, un refus, ou sans avoir rien fait de ce qu'on s'était promis de faire.

HONTE, signifie encore, Déshonneur, ignominie, opprobre. Essuyer la honte d'un refus, d'une disgrâce. La honte doit en retomber sur lui. Il n'en recueillera que de la honte. Cette action imprime à sa mémoire une honte éternelle. Il veut laver sa honte dans leur sang. Couvrir quelqu'un de honte. Effacer la honte d'une mauvaise action. Regarder comme une honte. Tenir à honte. Il s'est engagé dans une entreprise, dans une affaire dont il ne sortira qu'à sa honte. Il y a de la honte à se conduire ainsi. Il n'y a pas de honte à être pauvre. La honte suit les mauvaises actions. Il alla cacher sa honte au fond d'une retraite ignorée. Elle se vit contrainte d'avouer sa honte. Pleurer sa honte. Quelle honte pour nous ! À la honte de la raison, du bon sens, on voit encore les erreurs les plus grossières s'accréditer.   Être la honte, faire la honte de sa famille, etc., Lui faire un grand déshonneur. Les mauvais ouvrages, les ouvrages immoraux font la honte de leurs auteurs. De tels hommes sont la honte de l'humanité.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • honte — [ ɔ̃t ] n. f. • fin XIe; frq. °haunitha, même rac. que °haunjan → honnir 1 ♦ Déshonneur humiliant. ⇒ abjection, bassesse, 1. dégradation, déshonneur, humiliation, indignité, opprobre, turpitude. Essuyer la honte d un affront, d un démenti, d une… …   Encyclopédie Universelle

  • *honte — ● honte nom féminin (francique haunipa, de même radical que honnir) Sentiment d abaissement, d humiliation qui résulte d une atteinte à l honneur, à la dignité : Couvrir quelqu un de honte. Sentiment d avoir commis une action indigne de soi, ou… …   Encyclopédie Universelle

  • honte — Honte, Ignominia, Pudor, Verecundia. La honte qu on a de s enfuir, Deformitas fugae, negligentiaeque alicuius. N eust ce point esté une grande honte si, etc. Nonne esset puditum, si hanc causam, etc. Ils commencent à crier que c estoit grande… …   Thresor de la langue françoyse

  • honte — HONTE. s. f. (L H s aspire.) Confusion, trouble excité dans l ame par l image de quelque deshonneur qui nous est arrivé, ou qui nous peut arriver. Bonne, loüable honte. mauvaise honte. avoir honte de faillir. il a honte d avoir fait une mauvaise… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Honte — (Westerschelde), Fluß in Zeeland, einer der Arme der Schelde, welcher sich zwischen Süd Beveland u. dem Bezirk Hulst zieht, die Wijlingée aufnimmt u. in die Nordsee mündet …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Honte — (Westerschelde), die (jetzt einzige) Mündung der Schelde (s. d.) in den Niederlanden …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • honte — (hon t ) s. f. 1°   Déshonneur, opprobre, humiliation (ce qui est le sens étymologique et ancien). •   Se plaindre est une honte et soupirer un crime, CORN. Hor. IV, 4. •   La gloire d une mort qui nous couvre de honte, CORN. Pomp. II, 2.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Honte — Pour les articles homonymes, voir La honte. La honte est une émotion complexe. À la différence des autres émotions, elle se distingue par sa dimension sociale, secrète, narcissique, corporelle et spirituelle. La honte a des aspects positifs et… …   Wikipédia en Français

  • HONTE — n. f. Sentiment pénible excité dans l’âme par la conscience d’une faute commise et la confusion, le trouble qu’on en ressent. Avoir honte de mentir. Il a honte d’avoir fait cette mauvaise action. Il a honte de se montrer. La honte le retient. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • honte — nf., vergogne ; timidité ; délicatesse, pudeur, retenue, scrupules ; nudité : VARGONYE (Aix.017b, Albanais.001, Annecy, Arvillard.228, Balme Si., Bellevaux, Morzine, St Jean Arvey, St Pierre Alb., St Pierre Belleville, Saxel.002, Thônes, Villards …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”