HOMME
s. m.
Animal raisonnable, être formé d'un corps et d'une âme. Dans ce sens, il se dit en parlant De l'un et de l'autre sexe, et on l'emploie souvent au singulier pour désigner L'espèce humaine en général. Dieu créa l'homme à son image. Le corps de l'homme. L'homme est sujet à beaucoup d'infirmités. Les diverses races d'hommes. Tous les hommes sont égaux devant Dieu. La condition de l'homme ici-bas. Tous les hommes sont sujets à la mort. Tous les hommes ont été rachetés par JÉSUS-CHRIST. Attester quelque chose devant Dieu et devant les hommes. Fuir la société des hommes. Vivre loin des hommes. Faire du bien aux hommes. Son souvenir vivra longtemps dans la mémoire des hommes. De mémoire d'homme, on n'avait vu pareille chose. Connaître, étudier les hommes. Connaître l'homme, le coeur de l'homme. Les hommes du Nord. Les hommes du Midi. Les hommes de notre siècle. On le dit souvent de JÉSUS-CHRIST, par allusion au mystère de l'Incarnation. Le Fils de Dieu s'est fait homme. Il s'appelle lui-même, dans l'Évangile, le Fils de l'homme. Il est aussi appelé l'Homme de douleur. Il est vrai Dieu et vrai homme. Il est Homme-Dieu.   Les hommes de couleur, Les mulâtres, les hommes provenant du mélange de la race blanche et de la race noire.

Prov., L'homme propose et Dieu dispose, Les desseins des hommes ne réussissent qu'autant qu'il plaît à Dieu ; souvent nos entreprises tournent d'une manière opposée à nos vues et à nos espérances.

Fam., Il n'y a tête d'homme qui ose entreprendre de faire telle chose, Il n'y a aucun homme assez hardi pour... On dit dans le même sens, Homme vivant, homme qui vive n'oserait, etc.

Prov., Tout homme est menteur.   Dans le style de l'Écriture, Les enfants des hommes, Les hommes : cela se dit principalement de Ceux qui vivent dans l'iniquité.  Dans le style mystique, Dépouiller le vieil homme, se dépouiller du vieil homme, signifie, Se défaire des inclinations de la nature corrompue ; et, dans le langage familier, Renoncer à ses vieilles habitudes.

HOMME, se dit souvent par rapport aux sentiments, aux passions, aux vicissitudes, aux infirmités qui sont communes à tous les hommes, inhérentes à leur nature. Avoir un coeur d'homme. Au milieu des grandeurs, il n'a point oublié qu'il est homme. Il est homme, et doit craindre les retours de la fortune. Ses douleurs lui rappelèrent qu'il était homme.

Prov., Il y a toujours de l'homme, il se mêle toujours de l'homme dans nos actions, etc., Quelque sage qu'on soit, on montre toujours quelque faiblesse Il entre bien de l'homme dans ce qu'il fait, dans ce qu'il dit, etc., s'emploie en parlant De celui qui, faisant profession de sagesse ou de piété, se livre néanmoins à des mouvements de passion ou d'intérêt.

HOMME, se dit spécialement Du sexe masculin. Dieu a créé l'homme et la femme. Le premier homme. Il y avait autant d'hommes que de femmes. Dans ces assemblées, les femmes sont séparées des hommes. Elle fut séduite par cet homme. Elle ne veut épouser que l'homme de son choix. Je vis un homme s'introduire dans la maison. Arrêtez cet homme. Il a tant d'hommes sous ses ordres. Les hommes qui composent une troupe, un régiment, etc. Faire manoeuvrer, exercer des hommes. Six hommes furent commandés pour ce service. Une compagnie de cent hommes. Une armée forte de cent mille hommes. Il y eut trois mille hommes de tués. Les hommes qui composent l'équipage d'un bâtiment. Il y a plusieurs hommes malades à bord de ce vaisseau. Homme maigre. Gros homme. Homme grand. Petit homme. Jeune homme. Homme marié. Homme veuf. Homme d'âge. Vieux homme. Méchant homme. Honnête homme. Digne homme. Homme sage. Homme franc, sincère, loyal. Homme brave. Homme sans foi, sans honneur, sans probité. Homme laborieux, entreprenant. Homme habile. Un homme tel que vous, tel que moi, etc.

Fam., C'est un homme sans façon, se dit D'un homme aisé à vivre ; et aussi D'un homme qui ne se gêne pas assez avec les autres.  En termes de Dévotion, C'est un homme fort intérieur, Très-recueilli. On dit aussi, L'homme intérieur, pour L'homme spirituel, par opposition à L'homme charnel.

Fam., C'est un pauvre homme, un petit bout d'homme, un plaisant homme. Termes de raillerie et de mépris. Voyez PAUVRE, BOUT, ETC.

Prov. et fig., C'est le roi des hommes, se dit D'un homme très-bienfaisant, très-obligeant.  C'est un bon coeur d'homme, une bonne tête d'homme, une bonne pâte d'homme. Façons de parler familières dont on se sert pour louer quelqu'un de la bonté de son coeur, de la force de son esprit, de la facilité de son humeur.  Bon homme, a deux sens fort différents. Dans l'un, il se dit, par éloge, d'Un homme d'esprit, plein de droiture, de candeur, d'affection. C'est un homme de mérite, et un très-bon homme. C'est un si bon homme ! La première qualité dans la société est d'être un bon homme. Dans l'autre sens, il se dit, par dérision, d'Un homme simple, peu avisé, qui se laisse dominer et tromper ; et alors les deux mots se réunissent ordinairement pour n'en former qu'un seul. C'est un bonhomme à qui l'on fait croire tout ce qu'on veut. Un bonhomme de mari.   Un faux bonhomme, Celui qui, par finesse et pour son intérêt, affecte la bonté, la simplicité, le désintéressement. Ne vous fiez pas à son air patelin ; ce n'est qu'un faux bonhomme. On dit de même, Faire le bonhomme.

Fam., Un bonhomme, signifie souvent, Un homme qui est déjà dans un âge avancé. Le bonhomme se porte encore bien. Un vieux bonhomme. Par familiarité et par hauteur, on dit quelquefois, Bonhomme, en parlant À un homme du peuple ou de la campagne, quel que soit son âge.

Prov. et fig., Bonhomme, garde ta vache, se dit Pour avertir quelqu'un de prendre garde qu'on ne le trompe.  Absol., Le bonhomme, se disait autrefois, parmi les gens de guerre, Des paysans en général. Vivre aux dépens du bonhomme.   Un petit bonhomme, se dit quelquefois d'Un petit garçon. Ce petit bonhomme est bien turbulent.

Fig. et fam., Aller son petit bonhomme de chemin, Vaquer à ses affaires, poursuivre ses entreprises tout doucement et sans éclat.

Fam., Brave homme, se dit d'Un honnête homme, d'un homme bon, obligeant. C'est un brave homme. Vous êtes un brave homme d'être venu ici.   Ce n'est pas être homme, C'est être barbare, c'est n'avoir nul sentiment d'humanité.

Fig., Ce n'est pas un homme, c'est un ange, se dit D'un homme qui a une extrême douceur, une touchante et pieuse résignation, etc. On dit dans le sens contraire, Ce n'est pas un homme, c'est un diable.   C'est le dernier des hommes, C'est le plus vil, le plus méprisable de tous les hommes.

Prov., Tant vaut l'homme, tant vaut sa terre ou la terre, Les terres, les fonds de commerce, etc., rapportent en proportion de la capacité de celui qui les possède, de l'art de les faire valoir ; et, en général, Chacun réussit dans son état en proportion de sa capacité personnelle.

Fig., Un grand homme, Un homme distingué par des qualités éminentes. Ainsi mourut ce grand homme. Les grands hommes de l'antiquité. Être mis au rang des grands hommes.   Un homme nouveau, Celui qui a fait fortune, qui n'a pas de naissance ; le premier de sa race qui se fasse remarquer. Cicéron était un homme nouveau. On appelle aussi Nouvel homme ou Homme nouveau, Le chrétien régénéré par la grâce.

Prov., Il y a grande différence d'homme à homme.

Prov., Face d'homme porte vertu, La présence d'un homme sert bien à ses affaires.

Prov., Jamais cheval ni méchant homme n'amenda pour aller à Rome, On ne se corrige pas de ses vices en voyageant.

HOMME, joint à un substantif par la préposition de, sert à marquer la profession, l'état ou les qualités bonnes ou mauvaises d'un homme. Homme de guerre. Homme d'épée. Homme d'Église. Homme de robe. Homme de lettres. Homme de métier. Homme de journée. Homme de peine. Grand homme de guerre. Homme de mer. Homme de bien. Homme d'honneur. Homme de courage. Homme d'esprit. Homme de talent. Homme de génie. Homme de goût. Homme de tête. Homme de coeur. Homme d'ordre. Homme de savoir. Homme de qualité. Homme de naissance, de grande naissance. Homme de basse extraction. Homme de néant. Homme de rien. Homme de peu. Homme d'État. Homme de parti. Homme de poids. Homme de probité. Homme de parole. Homme de main. Homme d'exécution. Homme de résolution. Homme d'accommodement. Homme d'expédient. Un homme de bonne volonté. Un homme d'une force prodigieuse. C'est un homme d'une grande sagesse, d'une prudence consommée, d'un talent supérieur. C'est un homme de bon conseil. Un homme de votre rang devrait ne donner que de bons exemples. Un homme de la plus basse classe. Un homme du commun.   Homme du jour, Homme à la mode.  Homme du vieux temps, du temps passé, Homme qui conserve les manières, les moeurs anciennes.  Homme du monde, Homme qui vit dans le grand monde. Il se dit quelquefois par opposition Aux savants, aux artistes, etc. Le savant et l'homme du monde liront cet ouvrage avec plaisir.   Un homme de sac et de corde, Un scélérat, un filou, un mauvais garnement Homme de pied, Fantassin. Deux mille hommes de pied. Six mille hommes de pied.   Hommes de recrue, Soldats de nouvelle levée.  Homme d'armes, se disait anciennement d'Un cavalier armé de toutes pièces.  C'est un bon homme de cheval, un bel homme de cheval, Il manie bien un cheval, il a bonne grâce à cheval.

Fig. et fam., Cela sent son homme de qualité, Cela marque un homme de qualité, c'est une chose digne d'un homme de qualité.  D'homme d'honneur, en homme d'honneur. Façons de parler dont on se sert en affirmant quelque chose.  C'est un homme de Dieu, tout de Dieu, tout en Dieu, se dit D'un homme fort pieux, fort dévot.

Fig. et fam., Homme de paille, Homme de néant, de nulle considération. Il se dit plus particulièrement de Ces gens qui prêtent leur nom, et qu'on fait intervenir dans une affaire, quoiqu'ils n'y aient point de véritable intérêt. C'est lui qui a signé le marché pour cette fourniture, mais il n'est qu'un homme de paille.   Homme de chambre, se disait autrefois d'Un domestique employé au service de la chambre, et qu'on appelle aujourd'hui Valet de chambre.   Homme d'affaires, se disait autrefois d'Un homme employé dans les affaires de finance et dans les fermes du roi. Il épousa la fille d'un homme d'affaires. On le dit maintenant d'Un agent d'affaires. J'ai confié le soin de mon procès à un homme d'affaires intelligent. Il se dit aussi d'Un homme qui a soin des affaires domestiques d'un grand seigneur, etc. Parlez à l'homme d'affaires d'un tel. Il lui envoya son homme d'affaires.   Homme des bois. Nom donné vulgairement à l'orang-outang, et qu'on applique aussi à d'autres grands singes.  Homme marin. Nom donné, par ignorance, à des phoques et à des lamentins.

HOMME, joint avec un infinitif ou avec un substantif par la préposition à, sert ordinairement à marquer, en bien ou en mal, De quoi un homme est capable. Il n'est pas homme à souffrir, à endurer un affront. Il est homme à tout entreprendre, à tout faire, à tout hasarder. Il est homme à s'en venger.

Fam., C'est un homme à tout, se dit D'un homme qui est propre à différents genres de travaux, de services. Ce domestique est fort intelligent ; c'est un homme à tout.

HOMME, s'emploie, avec le même complément, pour marquer De quoi un homme est digne, soit en bien, soit en mal ; et alors au lieu de dire, Il est homme à, on dit plus ordinairement, C'est un homme à. Ainsi l'on dit : C'est un homme à noyer, à pendre. Un homme à nasardes, à étrivières. C'est un homme à parvenir aux premières places. C'est un homme à ménager, à employer.

HOMME, avec les adjectifs possessifs, signifie souvent, Un homme propre et convenable à ce qu'on veut, l'homme dont on a affaire, un homme tel qu'il faut. C'est mon homme. Si vous pensez ainsi, vous n'êtes pas mon homme. Je ne suis pas leur homme. Je suis votre homme. On dit en ce sens, mais en plaisantant : Vous avez bien trouvé votre homme. Il a bien trouvé son homme.   Il se dit également d'Hommes soumis aux ordres d'un autre, et plus particulièrement Des soldats et des hommes de peine. Rassemblez vos hommes. Il ne manque aucun de nos hommes. Je donne tant à mes hommes par jour. Envoyez-moi un de vos hommes.   Il se dit aussi pour L'homme dont il s'agit, dont on parle. N'ayant pas trouvé son homme où il l'avait laissé... Mon homme était déjà parti. Notre homme ne se le fit pas répéter.   Il se dit quelquefois, dans un sens analogue, en parlant De la manière dont certaines personnes traitent quelqu'un, dont certaines choses agissent sur quelqu'un. C'est un habile spadassin qui ne manque jamais son homme, qui vous a bientôt expédié son homme. Cette maladie emporte bientôt son homme.   Il se dit, populairement, pour Mari. J'irai avec mon homme souper chez vous.

HOMME, en Jurisprudence féodale, se dit pour Vassal. Le seigneur féodal pouvait, par faute d'homme, mettre en sa main le fief qui relevait de lui. On dit dans lé même sens : Homme lige. Homme vivant, mourant et confiscant. Homme de mainmorte.   Homme du roi, s'est dit autrefois de Celui qui avait quelque commission du roi, soit au dedans du royaume, pour assister à quelque assemblée, ou pour quelque autre fonction ; soit au dehors, auprès de quelque prince souverain. Il était l'homme du roi aux états de Languedoc. L'homme du roi à Gênes.   Par extension, Il est l'homme d'un tel, Il est présenté, commis, délégué, rétribué par lui.

HOMME, se dit absolument pour Homme de coeur, homme de fermeté. Se montrer homme. Il a montré qu'il était homme. Soyez homme. C'est un homme que cet homme-là.   Par mépris, Ce n'est pas un homme, C'est un homme faible. Si vous agissez ainsi, vous n'êtes pas un homme.

HOMME, se dit encore de Celui qui est parvenu à l'âge de virilité. Ce n'est encore qu'un enfant ; quand il sera homme... S'il vit âge d'homme. C'est un homme fait. Il se fait homme.   N'être pas homme, Être impuissant, être incapable de procréer des enfants.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • HOMME — «UNE CHOSE est certaine: l’homme n’est pas le plus vieux problème ni le plus constant qui se soit posé au savoir humain [...] L’homme est une invention dont l’archéologie de notre pensée montre aisément la date récente. Et peut être la fin… …   Encyclopédie Universelle

  • homme- — ⇒HOMME , élém. de compos. Élém. de compos. issu du subst. homme (sens I et II) entrant dans la constr. de nombreux composés masc., souvent des hapax, désignant des êtres en partie seulement hum. (ou hum. masc.) ou désignant des hommes d un… …   Encyclopédie Universelle

  • homme — HOMME. s. m. Animal raisonnable. En ce sens il comprend toute l espece humaine, & se dit de tous les deux sexes. La condition de l homme est bien malheureuse. l homme est sujet à beaucoup d infirmitez. tous les hommes sont sujets à la mort. tous… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • homme — Homme, m. penac. Signifiant en general tout homme, Homo. Il se prend en special pour vassal terme correlatif de cet autre seigneur Feodal: ainsi dit on que le seigneur Feodal par faute d homme peut mettre en sa main le fief mouvant de luy, c est… …   Thresor de la langue françoyse

  • Homme — (franz., spr. omm ), Mensch, Mann; h. d affaires, Geschäftsführer, Haushofmeister, früher soviel wie Finanzbeamter; b. d Etat, Staatsmann; h. de lettres, Literat; h. de qualité, Standesperson …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Homme — (frz., spr. omm), Mensch, Mann; H. d affaires (spr. daffähr), Geschäftsführer, Haushofmeister; H. de lettres (spr. lettr.), Literat; H. d esprit (spr. rih), Mann von Geist; H. de qualité (spr. ka ), Mann von Stande …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Homme — (frz. omm), Mensch, Mann …   Herders Conversations-Lexikon

  • HOMME — n. m. Animal raisonnable, être formé d’un corps et d’une âme. Dans ce sens, il se dit en parlant de l’un et de l’autre sexe, et on l’emploie souvent au singulier pour désigner l’Espèce humaine en général. Dieu créa l’homme à son image. Le corps… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • homme — (o m ) s. m. 1°   Animal raisonnable qui occupe le premier rang parmi les êtres organisés, et qui se distingue des plus élevés d entre eux par l étendue de son intelligence et par la faculté d avoir une histoire, c est à dire la faculté de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Homme —          ADAMS (Henry)     Bio express : Historien et mémorialiste américain (1838 1918)     «La connaissance de la nature humaine est le début et la fin de l éducation politique.»     Source : Mon éducation     Mot(s) clé(s) : Education Homme… …   Dictionnaire des citations politiques

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”