HALEINE
s. f.
Le souffle de la respiration, l'air attiré et repoussé par les poumons. Avoir l'haleine bonne. Avoir l'haleine douce comme un enfant. L'haleine mauvaise, l'haleine forte, l'haleine puante. Haleine aigre. Haleine de malade. Haleine vineuse. Cela adoucit l'haleine, rend l'haleine douce. Cela gâte l'haleine. Ternir un verre, un miroir avec son haleine. Se réchauffer les doigts avec son haleine. Retenir son haleine. Prendre haleine.   Donner haleine à son cheval, Le mener quelque temps au pas, après l'avoir mené au galop.  En termes de Manége, Un cheval gros d'haleine, Qui souffle extraordinairement quand il galope, quoiqu'il ne soit pas poussif.  Poétiq., L'haleine des vents, Le souffle des vents. L'haleine du zéphyr, des zéphyrs.   Haleine de vent, se dit, dans le langage ordinaire, d'Un petit souffle de vent. Il ne fait pas une haleine de vent.

HALEINE, se dit aussi de La faculté de respirer. Perdre haleine. Courir à perte d'haleine. Il y a dans ce livre des périodes à perte d'haleine. Être hors d'haleine. Se mettre hors d'haleine.

Fig., Faire des discours, tenir des discours à perte d'haleine, Faire des discours vains et vagues, et d'une longueur importune.  Reprendre son haleine, Recommencer à respirer après une interruption accidentelle plus ou moins longue ; et, figurément, Reprendre haleine, Se reposer pour se mettre en état de recommencer à parler, à marcher, à travailler, etc.

HALEINE, se dit encore de La faculté d'être un certain temps sans respirer. Il faut qu'un plongeur, qu'un coureur ait beaucoup d'haleine. Cet orateur, ce lecteur a beaucoup d'haleine, a une bonne haleine. Ce cheval a beaucoup d'haleine. C'est un cheval d'haleine. Il a peu d'haleine. Il n'a point d'haleine.   Boire un grand coup tout d'une haleine, Le boire tout d'un trait, sans reprendre haleine.  Réciter, débiter une tirade, un discours, etc., tout d'une haleine, Sans se reposer, et sans que la mémoire bronche.

Fig., Tout d'une haleine, Sans intermission. J'ai écrit quatre grandes pages tout d'une haleine. Il a dormi depuis hier au soir jusqu'à ce matin tout d'une haleine.   Courte haleine, Essoufflement, respiration difficile et fréquente. Avoir la courte haleine. On dit aussi, Avoir l'haleine courte.

Fig. et fam., Cet auteur a la courte haleine, Il n'a ni facilité ni abondance.

Fig., Affaire, ouvrage de longue haleine, Affaire de longue discussion, ouvrage qui demande beaucoup de temps. Cela est de longue haleine. Un poëme épique est un ouvrage de longue haleine.

EN HALEINE. loc. adv.En exercice, en habitude de travailler, de faire bien et facilement quelque chose. Il se dit Des exercices du corps, et De ceux de l'esprit. Il faut tenir les soldats en haleine. Mettre, tenir un cheval en haleine. Quand on veut être bon chasseur, il faut se tenir en haleine. Il fait quelques vers par-ci par-là, pour se tenir en haleine. Pour le mettre en haleine, je lui donnai un long mémoire à copier. En écrivant cet ouvrage, il n'a voulu que se mettre en haleine pour une composition plus importante.

Fig. et fam., Tenir quelqu'un en haleine, signifie quelquefois, Tenir quelqu'un dans un état d'incertitude mêlé d'espérance et de crainte Être en haleine, Être en train de faire quelque chose. Il faut achever cette besogne, tandis que les ouvriers sont encore en haleine. Il signifie aussi, Être en humeur, en disposition de faire quelque chose. Je ne suis pas en haleine aujourd'hui, je ne me sens pas en haleine, il m'est impossible d'écrire une seule ligne, de faire un seul vers.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • haleine — [ alɛn ] n. f. • aleine 1080; a. fr. alener, lat. anhelare; h du lat. halare « souffler » 1 ♦ Mélange gazeux qui sort des poumons pendant l expiration et s exhale par la bouche et le nez. Tiédeur de l haleine. Haleine fraîche, parfumée. « Le… …   Encyclopédie Universelle

  • haleine — HALEINE. s. f. Souffle, respiration, l air attiré & repoussé par les poulmons. Avoir l haleine bonne, l haleine douce. avoir l haleine douce comme un enfant, l haleine mauvaise, l haleine forte, l haleine puante. haleine aigre. haleine de malade …   Dictionnaire de l'Académie française

  • haleine — Haleine, Anhelitus, Anima, Spiritus, Halitus. Puante haleine, Grauis halitus, Grauitas oris, Graueolentia halitus, Oris graueolentia. Une haleine qui sent fort mal, Grauis halitus. Haleine qui sent le vin, Anhelitus vini. Courte haleine, Angustus …   Thresor de la langue françoyse

  • Haleine — País …   Wikipedia Español

  • Haleine — is a village and commune in the Orne département of north western France.ee also*Communes of the Orne department …   Wikipedia

  • haleine — HALEINE: L avoir forte donne l air distingué. Éviter les allusions sur les mouches et affirmer que ça vient de l estomac …   Dictionnaire des idées reçues

  • haleine — (a lè n ) s. f. 1°   L air qui sort des poumons, pendant l expiration. Une douce haleine. Une haleine forte, une haleine qui a une odeur désagréable. Il y avait beaucoup de monde et les haleines échauffaient la salle. •   À grand peine ose t il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HALEINE — n. f. Le souffle de la respiration, l’air attiré et repoussé par les poumons. Avoir l’haleine fraîche comme celle d’un enfant. Avoir l’haleine forte. Haleine de malade. Cela gâte l’haleine. Ternir un verre, un miroir avec son haleine. Se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Haleine —  Pour l’article homonyme, voir Haleine (Orne).  Sur les autres projets Wikimedia : « Haleine », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) L haleine est l air qui est chassé des poumons d un sujet au moment de l… …   Wikipédia en Français

  • haleine — nf. : soflyo <souffle> nm. (Albanais.001). A1) ladv., hors d haleine : à bè d soflyo <à bout de souffle> (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”