HÂBLERIE
s. f.
(H s'aspire.) Discours plein de vanterie, d'exagération et d'ostentation. Tout ce qu'il vous a dit n'est que hâblerie, que franche hâblerie.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hâblerie — [ abləri ] n. f. • 1628; de hâbler « se vanter » (1542), de l esp. hablar « parler » ♦ Littér. Propos, manière d être du hâbleur. ⇒ bluff, esbroufe, fanfaronnade, forfanterie, gasconnade, vantardise. « Un discours plein de hâbleries, d… …   Encyclopédie Universelle

  • *hâblerie — ● hâblerie nom féminin (ancien verbe hâbler, se vanter, de l espagnol hablar, parler) Littéraire. Discours plein d exagération, de suffisance. ● hâblerie (synonymes) nom féminin (ancien verbe hâbler, se vanter, de l espagnol hablar, parler)… …   Encyclopédie Universelle

  • hablerie — Hablerie. s. f. v. Discours plein de mensonges & d exaggeration. Ce que vous nous dites est une franche hablerie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Hablerie — (v. fr.), Großsprecherei, Aufschneiderei; daher Hableur, Aufschneider …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Hablerie — (frz. abl–), Großsprecherei; hableur (ablöhr), Großsprecher …   Herders Conversations-Lexikon

  • hâblerie — (hâ ble rie) s. f. Langage de celui qui hâble. •   Sa hâblerie plutôt que sa science lui avait acquis quelque réputation à faire des cures de certaines maladies, FURETIÈRE Roman bourgeois, livr. II, Hist. de Charrosselles, p. 229. •   En Amérique …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HÂBLERIE — n. f. Langage de celui, de celle qui hâble, propos exagéré et vantard. Tout ce qu’il dit n’est que hâblerie. Toutes les assurances qu’il vous a données sont autant de hâbleries …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Hablerie — Ha|ble|rie* [ablə...] die; <aus gleichbed. fr. hâblerie zu hâbler, vgl. ↑Hableur> (veraltet) Prahlerei, Aufschneiderei …   Das große Fremdwörterbuch

  • hâblerie — nf. => Mensonge, Craque …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • forfanterie — [ fɔrfɑ̃tri ] n. f. • 1669; « imposture, forfaiture » 1560; it. furfanteria « action malhonnête », de furfante « coquin » 1 ♦ (sous l infl. de fanfaron) Caractère d une personne qui fait montre d une impudente vantardise. ⇒ charlatanisme,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”